Récit de la course : Saintexpress 2012, par snail69

L'auteur : snail69

La course : Saintexpress

Date : 2/12/2012

Lieu : Ste Catherine (Rhône)

Affichage : 1090 vues

Distance : 43km

Objectif : Terminer

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Express...faut le dire vite !

J’Y VAIS OU J’Y VAIS PAS ?

Suite à un premier trail de plus de 40km en septembre (50km du Saint-Jacques) le bilan est en demi-teinte et après bien des hésitations, je finis par m’inscrire sur la SaintExpress.

Je m’entraînerai sur une période plus courte mais de manière plus rigoureuse avec, en plus des sorties longues, des séances VMA en côtes à Parilly et du seuil.

ADRIAAAANNN !!!

Et la motivation monte crescendo...

1 - J’achète une frontale

2 - Je découvre les sorties nocturnes solitaires (avec quelques frayeurs....genre : «p’tain, c’était quoi ce bruit ? j’ai vu une ombre, là, non ? »)

3 - François, un de mes meilleurs potes, viendra de Bayonne sur la SaintéLyon !!

4 - Marc, avec qui je cours de temps en temps, sera également de la partie sur la SaintExpress

5 - Je lis de nombreux CR sur Kikourou

6 - J’échange quelques MP avec Arclusaz qui, fort sympa, m’incite à rejoindre des OFF (à mon grand regret, je n’arriverai jamais à me greffer sur l’un d’eux)

7 - Je fais la Val’Lyonnaise : dans les côtes, je suis à l’aise, et je finis à fond la caisse (oui, enfin, avec ma caisse...). Je suis vraiment en confiance.

8 – C’est sûr, je vais tout péter.


L’OBJECTIF

Je ne veux pas revivre le même dernier tiers laborieux que sur le Gévaudan. Mon objectif est de courir sur l’ensemble de la distance sur tout le plat et tous les faux plats, en évitant absolument tout gros passage à vide. Bref, me faire plaisir de bout en bout.

Et ça, je pense que c’est possible en 6 heures.

Je me cale sur les temps de passage que prévoit un certain TwotiVal, qui lui-même les a pris sur le CR 2010 d’Arclusaz (qui avait fini en 6h04)


LA RENCONTRE

Et justement, ce Twotival propose un off diurne Ste Catherine – Soucieu auquel je peux enfin aller. J’embarque Marc et nous faisons donc connaissance au cours de cette dernière sortie longue 15 jours avant l’épreuve.


JE PSYCHOTE, TU PSYCHOTES, NOUS PSYCHOTONS

J-10 

Un matin, sur une carte : un nuage avec 2 flocons dessous. 

(Avez-vous entendu comme moi la même sirène que dans les Têtes Brûlées quand les Japs attaquent Pépé Boyington...et même que son chien part se planquer)

 

François suit ça du Pays Basque et commence à gamberger avec moi :

-  trail ou route ?

- chaînes/clous/menottes. ?,

-  2 / 3 /.../ 9 couches 

Les messages postés sur le forum kikourou atteignent une cadence infernale. 

Aaaaaaaahhhhhh...

 

UNE BEFORE EXQUISE

Samedi 8h, je vais chercher François à l’aéroport. Nos amis communs de Voiron nous rejoignent à la maison. De bonnes retrouvailles sous le signe « blagues à 2 balles ».

Un Gatosport, des amis, que c’est beau la vie !

C’qu’on va leur mettre à ces Japs !

 

SAINTE CATHERINE – SOUCIEU : le bonheur, c’est vachement bien. 

TwotiVal, Marc et moi-même nous trouvons en quasi fin de peloton lorsque le départ est donné. On l’avait prévu : ça bouchonne sévère sur 2-3 kilomètres. Et on perd 15 minutes sur notre roadbook.

TwotiVal relance bien et m’incite à aller sûrement un peu plus vite que je ne l’aurais fait si j’avais été seul. (Je crois qu’il a pour objectif de rattraper ces 15 minutes...) 

Les files de frontale sont un spectacle vraiment unique. Une profonde plénitude m’envahit. 

Je suis rassuré : le choix de ma tenue est le bon. 

A Saint-Genoux : 1588ème / 2071

Les endorphines ne savent plus où donner de la tête.

En haut de la descente d’Arfeuille, Twotival tente d’éliminer quelques concurrentes en s’étalant de toute sa (grande) longueur. Je le regarde sous un autre jour...(peut-être a-t-il prévu de me balancer dans le Rhône à la confluence ?!?!)

Finalement, on arrive à Soucieu dans le temps prévu. Je regrette qu’on soit déjà ici : il ne reste plus qu’une grosse moitié et on a fait la partie la plus sympa. Aurais-je dû m’aligner sur la SaintéLyon ?

A Soucieu : 1479ème/2061


SOUCIEU-BEAUNANT – du goudron et moins de plumes.

Je ne connais pas le tronçon jusqu’à Chaponost, mais Twotival est incollable sur les distances et dénivelés.

On y retourne tranquille, mais c’est plus dur. Le ravito, où on est resté 5 à 8 minutes, a comme créé une rupture. Les endorphines sont restées boire des bières sous la tente ou quoi ?

On finit par entrer dans les quartiers résidentiels de Chaponost. Derrière moi, la DCA de Twotival me fait toujours de l’ombre. Je n’aime pas ce passage jusqu’au parc, je me mets dans ma bulle.

Avant de prendre la montée en sortie du parc, je constate que ma frontale faiblit et réalise alors que je ne perçois plus celle de mon partner.

Après la montée et le bain de pieds à la boue glacée recommandée par Rika Zaraï, je fais une pause technique et attends quelques instants TwotiVal...mais je ne le vois pas arriver. Je décide alors de continuer en solo.

Au ravito de Beaunant, je ne prends pas grand-chose. Mais qu’ont-ils tous à s’extasier devant ces PIM’s ?!?

Je retourne à l’entrée de la tente en quête de Twotival, tout en grignotant mon petit butin. Il arrive rapidement, me dit que ça va mieux et de ne pas l’attendre.  On se donne rendez-vous l’arrivée.

A Beaunant : 1169ème/1979

 

BEAUNANT-GERLAND - Run Forrest, Run !

Bon, je peux dire au revoir à mes 6 heures. J’ai environ 10 minutes de retard.

A partir du restau en haut du faux plat, je me remets à courir. Si seulement, je  pouvais maintenant transformer mes Cascadia en New Balance qui courent vite !

Et là, je suis quand même drôlement content car je tiens mon objectif : même si c’est dur, je vais courir quasiment tout le temps jusqu’au bout.


A Lyon Centre (mais où était le capteur ?) : 1036ème/1922.

Quelques fêtards passent en voiture et m’encouragent (Mais ?!?!, ce ne sont pas mes endorphines assises à l’arrière ?!?).

Je fais un sourire niais aux photographes officiels qui voudront me plumer de 15 € par photo dans deux jours.

Le Pont Pasteur est une torture.

A l’entrée du Parc de Gerland, je savoure déjà ma victoire.

Le speaker annonce l’arrivée imminente de Manu Gault et également la mienne en citant mon nom !!!

Arrivée : 1042ème / 1945 en 6h03’45’’ (heu-reux !)

Mais 1 922 coureurs à Lyon Centre et 1 945 à l’arrivée : « M’sieur, M’sieur, y en a qui ont fini en voiture depuis Ste Foy !!! J’vous jure ! Y en a qui ont coupé ! »

 

AFTER – un souvenir à jamais gravé (mais j’ai sommeil)

Marc est arrivé depuis 23 minutes et Twotival arrivera en 6h22.

On se pose tous les 3 dans les gradins, mangeons (c’est pas bon), dormons. On fait peine à voir. Le mal de tête arrive, l’ambiance sonore du Palais des Sports n’est pas des plus agréables.

Alors que mes compagnons regagnent leurs pénates, j’attends François qui bouclera sa SaintéLyon en 9h19 avec un sourire jusqu’aux oreilles. 

Ma petite famille nous attend (avec toujours la même question du petit : alors, t’as gagné ? ). 

Quel bonheur et quelle plénitude de partager cette after en famille et avec François après une telle expérience !


Assurément, ma plus belle expérience de runner et une belle aventure humaine.

 

Vivement la saison 2013 ! Mais avant, faut vraiment que je dorme.

5 commentaires

Commentaire de franck de Brignais posté le 09-12-2012 à 07:47:22

Merci pour ce sympathique CR et bravo pour cette belle première ! La STL a cette faculté de t'ensorceler... crois moi : en 2013, tu prendras le départ des 70 km !
J'ai bien ri à la réflexion de ton fils : le mien a fait la même chose un long moment (il a maintenant 8 ans et a compris que son papa aura beaucoup de mal à faire un quelconque podium...) mais ma réponse était invariable : "bien sur que j'ai gagné !". Il n'y a pas de mensonge... C'est bien ta victoire ?

Commentaire de snail69 posté le 10-12-2012 à 18:41:28

Merci...oui et la tête de mon fils quand je lui annonce mon classement, qui ne répond rien mais qui pense très fort:"ben dis donc, c'est pas terrible !". En regardant ton profil et tes récits, je vois que nous avons des niveaux très proches. Au plaisir de se rencontrer bientôt.

Commentaire de Arclusaz posté le 10-12-2012 à 09:33:20

Bravo !!!!!!
super course, bien gérée (faut dire que tu avais un sacré guide avec TwoTiVal, ça m'a pris des années à le former mais il est au top !). En plus, on sent que tu as pris beaucoup de plaisir.

Tu as pulvérisé mon temps de 2010 (au moins 15 secondes !), la STL 2013 te tend les bras (9h53 si les conditions sont bonnes).

Au plaisir de faire bientôt ta connaissance

Commentaire de snail69 posté le 10-12-2012 à 18:43:56

Merci ! Tu peux être fier : ton poulain est parfait ! Beau boulot ;-) A bientôt.

Commentaire de TwoTiVal posté le 12-12-2012 à 09:05:09

Je confirme bien que entre Soucieu et Beaunant tu n'as pas faiblit contrairement à moi ! Voilà pourquoi tu as gagné pas mal de places sur ce secteur.
Merci encore pour m'avoir accompagné sur une bonne partie du parcours.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran