Récit de la course : Saintélyon 2012, par ogo

L'auteur : ogo

La course : Saintélyon

Date : 2/12/2012

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1476 vues

Distance : 69km

Objectif : Pas d'objectif

25 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ma STL côté spectateur

Sans doute faut-il un jour avoir pris le départ pour comprendre. Lorsqu’au petit matin, dans l’enceinte du palais des sports de Gerland, les larmes se mêlent au sang, à la sueur et à la boue, le néophyte ne lira sur les visages déformés par l’effort que de la souffrance inutile. Devant ces corps épuisés, alignés dans l’ombre comme dans un hôpital de campagne, il s’interrogera sur les motivations de ces gueules cassées, et, jusque sur le trajet du retour, poursuivi par des silhouettes hagardes claudiquant comme des zombies dans le métro, il se répétera : « la SaintéLyon, moi, jamais ! »

Et à vrai dire, quels arguments pourrait-on lui opposer pour le convaincre du contraire ? Certainement pas ceux invoqués par les coureurs une fois la ligne franchie. A chaud, quels piètres ambassadeurs de notre discipline vous faîtes ! « Avec le froid, j’ai chopé des problèmes gastriques et j’ai vomi toutes les cinq bornes. » « Moi, j’avais la diarrhée et je me suis ramassé douze fois sur des plaques de verglas. » « Et moi, et moi, je me suis retrouvé en hypothermie et j’ai fini à cloche-pied sur les quais en saignant du nez... Mais c’était génial ! »

Moi qui ne courrais pas et qui avais pu, malgré le froid, conserver ma lucidité et tempérer mes émotions, aurais-je dû lui parler de tout ce qui se ressent et ne se voit pas. De la féerie dans les paysages sombres et embrumés des hauteurs de Saint-Étienne, il ne m’aurait pas cru. Du courage, de la détermination, chez ceux qui marchent et chutent cent fois en se relevant, il aurait contenu un sourire. Du respect entre ceux qui jouent des coudes pour passer les premiers, il aurait franchement rigolé.

Peut-être aurais-je dû simplement lui dire : « je n’ai pas fermé l’œil, mais j’ai rêvé toute la nuit ».

Le charme a agi dès le compte à rebours annonciateur du départ, derrière le Parc des Expos. J’aurais donné beaucoup pour ajouter mon faisceau au vaste champ des frontales, puis pour envoyer les chevaux, sur les premiers kilomètres de goudron quand l’agitation du départ se dissipe et que seuls se font entendre les impacts de milliers de foulées. 

La magie était toujours là sur les routes du Jarez, bordées par des congères de plus d’un mètre de haut, quand les premiers, telles des créatures évanescentes ont déchiré les brumes de la nuit glaciale. A l’horizon, comme un ver luisant géant, le ballet des frontales soulignait le relief des crêtes plongées dans l’obscurité.

Le songe s’est prolongé encore dans Soucieu endormie où j’ai accompagné mes amis sur quelques hectomètres, m’immisçant quelques instants dans leur bulle, fragilisée par la fatigue et les doutes.

A l’arrivée, j’ai mesuré l’ampleur de l’effort accompli et le caractère exceptionnel de cette édition. J’aurais bien versé quelques larmes en vous voyant franchir la ligne. A mes côtés, il y avait Lalan et lui comprenait aussi. Quand on vous a entendu dire, « plus jamais ça ! », on s’est regardé en souriant et on a murmuré : « on parie ! »

Bientôt, vous avez été une petite dizaine autour de nous à livrer vos émotions. Si notre spectateur dubitatif avait été encore des nôtres à cet instant, il aurait tout saisi : l’amitié, le partage, la convivialité. Derrière vos mines sales et  usées (si, si vous étiez sales), il n’y avait plus que ces valeurs qui transparaissaient.

 

Un immense bravo à tous, finisheurs ou non, pour votre courage et votre détermination. Il en fallait pour prendre le départ  dans ces conditions. Mention spéciale aux fous de la LSTL.

Un énorme merci au Terrific Team Thouret qui encore une fois a assuré à 100% en nous concoctant un AAB du tonnerre.

J’ai manqué l’arrivée de beaucoup d’entre vous. Désolé, mais je dois avouer que vers 10 heures la fatigue s’est solidement installée.

Rendez-vous l’année prochaine pour une LyonSainté, dans les rangs des coureurs, j’espère. 

Quelques photos pour finir : 

25 commentaires

Commentaire de totoro posté le 03-12-2012 à 14:02:29

Superbe reportage de ta part ! Merci à toi et à ta compagne !

Commentaire de Japhy posté le 03-12-2012 à 14:11:12

Heureusement que j'ai décidé de ne pas travailler aujourd'hui car je suis en train de pleurnicher devant mon ordi!
Très beau CR ogo, enchantée de t'avoir croisé.

Commentaire de will36 posté le 03-12-2012 à 14:12:27

oui superbe ... ca retrace bien ce que l'on a vecu tous et toute. ;-) merci pour ce petit post bien sympa.

Commentaire de AlexP33 posté le 03-12-2012 à 14:17:47

merci pour ce CR poétique, en rupture avec ce qu'on a l'habitude de lire. J'en redemande.

Commentaire de Arclusaz posté le 03-12-2012 à 14:19:14

Mince, je pleure (et je suis au boulot !).

Merci Olivier.

Commentaire de turtlerunforfun posté le 03-12-2012 à 14:58:51

Quelques mots suffisent parfois à dégager dans d'émotion et de sincérité. Superbe CR (même si je pose un léger bémol : quand je suis arrivé à Soucieu, la commune n'était plus endormie !! Comment ça j'ai trop traîné ??!!!) Ravi de t'avoir vu au Flore.

Commentaire de jano posté le 03-12-2012 à 15:08:11

c'était super sympa d'être là, au départ jusqu'à l'arrivée, malgré ta frustration légitime...
et votre performance de suiveur est vraiment réelle car j'imagine que c'est long une nuit dans le froid et le blizzard quand on ne court pas.
bravo aussi à lalan pour l'heure de son réveil...quelle motivation.
vivement dans 1 an pour vous 2.

Commentaire de tidgi posté le 03-12-2012 à 15:49:53

De superbes mots... Ca me laisse sans mot...
Merci pour ta présence ogo, même si on s'est pu vu au Flore. Et pas à l'arrivée : je n'avais qu'à finir avant 10h ;-))
A bientôt.

Commentaire de Jean-Phi posté le 03-12-2012 à 15:50:13

Quel plaisir d'avoir eu un journalliste de ta trempe parmi nous ! Mon seul regret ? Que tu n'ais pas couru. Mon grand plaisir ? Que tu aies couru quelques dizaines de mètres en ma compagnie à Soucieu. Merci encore !
Bravo pour ton abnégation à nous avoir suivi de bout en bout !

Commentaire de sebmelalix posté le 03-12-2012 à 16:01:54

Merci Olivier, pour ta présence tout au long de la nuit et de la matinée, de tes encouragements, de ton récit et de l'émotion partagée, des photos....
LyonSainté t'attend..... Et d'autres podiums en 2013 ;-)
A+ Seb

Commentaire de franck de Brignais posté le 03-12-2012 à 16:24:26

Merci Olivier, très joli récit et très belles photos. Tu semblais très serein lorsqu'on en a parlé au Flore : tu repartiras de plus belle en 2013 !!

Commentaire de lalan posté le 03-12-2012 à 16:27:06

Ogo et Ogette , vous etes simplement formidable , c'était super sympa d'etre avec vous à l'arrivée. Et l'année prochaine, c'est pour nous l'ami !!!!!

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 03-12-2012 à 17:10:34

vivement le CR du Ogo coureur, pour la perf mais aussi pour la prose, toujours aussi magique !

Commentaire de Mustang posté le 03-12-2012 à 18:07:29

Une course qui fait rêver! Comme toi, j'aimerais être au départ de la 60e!!

Commentaire de Nini posté le 03-12-2012 à 19:24:14

Sympa ton CR de spectateur... Je te souhaite de vite te rétablir pour repasser du bon côté !

Commentaire de rem490 posté le 03-12-2012 à 19:32:03

Bravo pour ce superbe compte-rendu, très émouvant et tellement vrai, mais aussi bravo pour avoir suivi cette course et nous permettre d'avoir ce magnifique témoignage.
Très heureux d'avoir fait ta connaissance au Flore.
Rémy

Commentaire de bruno230 posté le 03-12-2012 à 19:43:28

Magnifique CR de cette soirée qui donne envie(si,si) de ressentir ces émotions et cet état d'esprit si bien décryptés.

Commentaire de Byzance posté le 03-12-2012 à 21:32:58

Sympa la vision "de l'autre côté du miroir". Merci à toi. Je ne doute pas que tu reviendras vite à un super niveau.

Commentaire de HERVE GAP posté le 04-12-2012 à 06:55:11

Les plus méritants de cette course sont ceux qui étaient sur le parcours toute la nuit, sans courir, à encourager, à aider, à assister sans se plaindre ni du froid, ni du sommeil.Bravo et merci

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 04-12-2012 à 14:08:36

+ 1 milliard !!!

Commentaire de Kirikou69 posté le 04-12-2012 à 09:36:45

Merci pour ce reportage. En espérant te voir en coureur l'année prochaine.

Commentaire de KikourOtreize posté le 04-12-2012 à 20:16:46

Quel régal ton récit!! Merci et bravo pour ta course et RDV au Flore en 2013 "Forza les Kikous"

Commentaire de zwiling posté le 04-12-2012 à 22:09:21

Merci pour ce beau CR et va, l'an prochain je te laisserai bien volontiers occuper une place supplémentaire entre moi et le premier (plus près du premier que de moi bien sur): Y'en a un peu plus, je vous le met? :)

Commentaire de Sabzaina posté le 05-12-2012 à 05:59:33

merci pour les photos et pour ces mots qui traduisent parfaitement l'état d'esprit de cette nuit!

Commentaire de Arcelle posté le 05-12-2012 à 20:47:49

Super ton récit, seul quelqu'un qui ne court pas mais l'a déjà fait peut exprimer ces mots. Tu l'as vécu, tu sais ce que c'est et tes encouragements pour tes amis ont une valeur particulière.
Merci

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran