Récit de la course : BelforTrail 2012, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : BelforTrail

Date : 21/10/2012

Lieu : Sermamagny (Territoire de Belfort)

Affichage : 1129 vues

Distance : 50km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un ballon et des belles filles.

Un ballon et des belles filles.

Quand j'ai vu pour la 1° fois le trail de Belfort, j'étais en plein dans mon challenge de la montagne de l'Ain en 2011.

J'avais les boules de rater ça, mais il fallait que je me tienne à mes courses locales pour le classement final.

Donc la 1° chose que j'ai faite avec le calendrier 2012, c'est de marquer cette date au stylo rouge.

     

Il fait encore nuit et je me gare dans les grands parkings avec déjà beaucoup d'autres.

Je suis près des îles de Malsaucy connues pour le festival de rock les eurokéennes. Tous les ans depuis maintenant plus de vingt ans, l'espace est dédié au rock début juillet.

 

Une montgolfière est en train d'être gonflée près du départ.

Retrait du dossard et du beau tee shirt technique.

Je retourne à la voiture me préparer et je rencontre un gars déguisé en batman.

Il aborde verbalement les autres coureurs et met une bonne ambiance. C'est trailman.

 

Le jour commence doucement à se lever. Il ne va donc pas falloir de frontale.

Je fais connaissance de Freddo90 reconnaissable avec sa casquette kikourou.

 

Le speakeur demande ceux qui estiment finir dans le top 5 puis le top 10. Rires.

 

Le départ est donné avec un décompte de 10 à zéro.

Le peloton s'étire autour du plan d'eau.


Nous prenons une petite route. Jusque là, ça va dis-je au gars d'à côté. La Chapelle sous Chaux.

Des petits pelotons se forment déjà. Je suis avec une grande fille tout en noir.

 

 

Dans le petit bois suivant, je m'arrête pour enlever mon tee shirt à manches longues. Il ne fait pas si froid que cela maintenant que l'on court.

 

Je recolle au peloton dont Fred et la fille grande font partie.

 

 

Nous arrivons au pied de la première montée vers Auxelles Bas et Auxelles Haut.

Les coureurs se suivent en marchant à la queue leu leu.

La vue aux alentours, malgré la brume, est bien dégagée.

 

 

Je suis avec un gars de Frahier. On tchatche un moment.

Fred me repasse plus loin. Il a sorti les bâtons.

J'ai décidé de les sortir qu'à mi course environ car à Pralognan, lors de du TGC, j'ai eu l'impression qu'ils me gênaient.

 

Nous arrivons au sommet de la Planche des Belles Filles lieu mondialement connu depuis le passage du tour de France cet été. 1148 m.

Un photographe nous tire le portrait.

 

Après le plateau nous redescendons un poil afin d'arriver au 1° ravito.

On entend la sono de loin.

 

Je retrouve la fille et Fred que je vois pour la dernière fois.

Remplissage des camel baks, quelques fruits secs et je repars.

 

L'étang de la Planche des Belles Filles est contourné par la gauche, la partie la plus humide.

C'est ici que se sont noyées les filles du coin pour échapper à l'envahisseur suédois.

 

Je mets les deux trails dans l'eau. Ouh ! Elle est fraiche ce matin, n'est-il-pas ?

Je crains pour les ampoules mais ça ira.

 

 

Nous descendons pendant quelques kilomètres puis cela remonte dans la forêt.

Un long chemin en faux plat montant s'offre à nous.

On ne sait pas s'il faut courir ou marcher.

Ce passage de débardeurs de bois serpente. Je cours et rattrape quelques personnes.

 

 

On prend à droite après d'énormes tas de bois.

Le refuge de la grande goutte nous propose un abreuvoir avec de l'eau super fraiche.

Hmm, c'est bon et cela rafraichit.

 

Quelques marches puis cela yoyote un peu, montées et faux plats.

Un spectateur me dit : allez Gibus. ?????

Mais qui c'est qui me connait.

C'est Fred001 qui est venu en touriste et supporter voir la course.

 

Le ballon d'Alsace est devant nous. A droite le monument des démineurs, tout droit, nous traversons la route pour monter tout droit à gauche c'est l'Alsace.

 

 

En haut il y a la statue de Jeanne d'Arc. Nous sommes au sommet de ce trail.

Avec un autre coureur, on se dit que l'on a du mal de courir en s'arrêtant toutes les cinq minutes pour prendre des photos.

 

 

Nous taillons sur la gauche et plus loin c'est une grosse descente avec de grosses pierres.

Dur dur pour les jambes.

En bas après 400m de D- nous passons de nouveau par un refuge, celui de Boedele.

Petit verre d'eau pendant que les promeneurs du coin sont au PCB (picon, citron, bière).

J'ai soif…

 

 

C'est maintenant le morceau de choix : la remontée de la piste du Langenberg.

300m de D+ en un kilomètre tout droit dans la pente.

 

J'ai sorti les bâtons.

 

En haut, Fred me crie : Allez Gibus.

Je le lui réponds : Il est mort Gibus.

Cela fait rire les autres et les spectateurs d'en haut.

Terrible, elle est terrible celle là.

 

 

On remonte un poil puis c'est la descente au 2° ravito à la Gentiane.


Je refais le plein du camel et du bonhomme.

 

 

C'est reparti.

Je récrie un gars qui taille tout droit au lieu de bifurquer à droite.

 

Nous descendons maintenant sur un chemin sympa en sous bois vers de petites cascades.

Super sympa et très humide, ça glisse.

 

 

En bas c'est à droite et cela remonte.

D'abord un large sentier puis cela serpente en montée.

Je ressors les bâtons.

 

 

Je monte assez facilement malgré la fatigue cette ascension sur la Fennematt.

Nous sommes à découvert et au bout de cette verdure c'est le sommet du Schlumpf.

 

 

Je suis avec une fille et nous passons une clôture.

Nous descendons jusqu'à la chaume de la Gentiane.

En bas sur la gauche nous remontons.

Un coup d'œil au chrono et je me dis que je vais faire largement moins de 9 heures. Cool.

 

J'ai toujours la fille de visu devant et doucement nous trottinons jusqu'au dernier point d'eau au km 43 environ.

Surprise, il n'y a plus rien, pas une goutte d'eau.

Il faut attendre le ravitaillement mais je ne le fais pas et je transferts ma gourde dans le camel.

Ca ira.

Je double des gardes chasses dans de belles tenues qui me laissent le passage, sympa.

La montée suivante est terrible, interminable.

 

Nous sommes sortis du bois et la vue est magnifique.

 

La descente suivante est raide dans de la caillasse.

Un gars me rattrape. Je lui demande s'il a eu de l'eau. Il n'a pas attendu non plus. Dingue.

 

Nous remontons vers le mont St Jean et j'ai un coup de blues.

Je n'ai plus de force et j'en ai ma claque.

La descente m'a ruiné.

 

Je m'arrête, laissant passer quelques concurrents qui m'encouragent.

Je repars alors que le sommet n'était qu'à quelques mètres.

 

La descente suivante est idem à celle d'avant, sauf les cailloux.

J'ai du mal à courir et je ne suis pas le seul.

La route est là, donc l'arrivée pas loin.

C'est vraiment un calvaire pour les quadriceps.

 

Gyromagny est là et il ne reste qu'un kilomètre sur la route. Dur.

Au loin je vois l'arche et je trottine car c'est la mode.

Je passe celle-ci tel un petit vieux.

 

Ca va me demande-t-on ?

Oui, maintenant que cela ne descend plus, ça va. Rires.

 

Je m'attarde au ravito, buvant pas mal de truc et mangeant tout ce qui traine.

Très beau ravito bien achalandé.

 

Voila, c'est fini. J'ai mis plus de 9 heures mais je l'ai fait.

Un beau trail avec des passages superbes au Ballon, à la Planche et cette fameuse piste de ski.

 

Quelques jours après, je me dis déjà que j'y reviendrai.

C'est tellement beau, ici.

 

10 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 24-11-2012 à 23:11:35

Bravo Gibus, tu es BEL et bien FORT en trail..... et en photos !
Merci de m'avoir mieux faire connaître cette région.

Et je profite de ton CR pour faire une bise à Mauricette qui viendra surement le lire (elle se reconnaitra !)

Commentaire de domi81 posté le 25-11-2012 à 05:40:03

jolies photos de ces forêts en automne et un parcours vallonné qui use.
mieux vaut tourner à l'eau(quand il y en a !)qu'au PCB...z'ont pas la ligne ! :)
félicitations.

Commentaire de lulu posté le 25-11-2012 à 12:23:21

BRAVO à to et tes 2....quadri !!!
Tes photos le long du plan d'eau t en ous-bois avec lacascade..sont MAGNIFIQUES !!

Commentaire de freddo90 posté le 25-11-2012 à 23:30:54

Bravo Gibus, et merci beaucoup pour toutes ces belles photos qui me rappellent de bons souvenirs !

Commentaire de Benman posté le 26-11-2012 à 15:59:32

Bravo et merci pour ces magnifiques photos, qui moi aussi me rappellent de bien belles balades dans les Vosges.

Commentaire de titoune90 posté le 28-11-2012 à 14:46:19

Trés sympa ce reportage sur le vif
Et bravo à toi Gibus, d'avoir eu l'énergie pour faire la course et ... pour prendre toutes ces photos.
Moi, ça a été ma course la plus dure, côté organisation !

Arclusaz, je compte sur toi pour la prochaine édition, le 20/10/2013.

Commentaire de Insigma posté le 29-08-2013 à 08:16:40

Merci pour le récit !
Tu m'as convaincu d'y aller..

Commentaire de Gibus posté le 29-08-2013 à 09:04:19

Tant mieux car c'est un très beau trail. J'y serai encore cette ann&ée. rdv en oct

Commentaire de Galaté57 posté le 02-10-2013 à 13:31:03

Merci pour ce CR, cela me donne encore plus envie d'y être dans 3 semaines !

Commentaire de Gibus posté le 04-10-2013 à 10:22:03

oui tu as raison. En plus ça y est, c'est sûr, j'y serai de nouveau cette année aussi
a+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran