Récit de la course : Trail des Hospitaliers 2012, par joming

L'auteur : joming

La course : Trail des Hospitaliers

Date : 4/11/2012

Lieu : Nant (Aveyron)

Affichage : 437 vues

Distance : 75km

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

de l'authentique trail longue distance

Probablement le plus beau parcours! Certes je vous l'accorde il fallait un peu d'imagination sur le plateau du St Guiral pour envisager le ciel bleu, vue sur le Mont Aigoual, et la chaine des Pyrénées de l'autre côté! Mais ca le fait bien quand même.

Problèmes digestifs comme souvent, et un peu libéré à partir de Dourbies, j'engageais la montée / descente sur Trêves avec prudence : calé derrière une miss au tee-shirt 100km de millau ça m'allait bien. Le temps de passage prévu est respecté à 5' près, bonne perspective donc, d'arriver à 17h30, soit au bout de 12h30 de course environ; mais hélas c'était sans compter l'humidité tombante à grosse gouttes sur le flanc des gorges du Trévezel (d'ailleurs les breons ils ont aussi un Trevezel, avec même une petite course de montagne sympa au mois de juillet!)...C'était pas tant que breton que je suis je craigne la pluie ;-)), mais c'est que les cailloux lisses mixés aux feuilles collantes par la glaise, il faut un temps d'habituation ... ou pas, pour les plus valeureux que je n'étais pas à ce moment là. Puis vient le plateau en pente douce où j'extirpe de leur Kangoo 2 baliseurs pour leur quemander 1 banane et un bout de pain; çà m'a sauvé la course...enfin disons que que j'ai retrouvé la patate! Tranquille j'enquille la descente vers Cantobre, qui se passe bien; remontée doucement, ravito exquis, et dernier coup de collier; je me cale avec un petit groupe de 5, dont 2 guerrières de l'Anjou et 1 combattant de Marseille, et du coup on ne voit pas le temps passé, on est entre chien et loup, puis plutot loup ... le groupe se réduit sur la crête du Roc Nantais, je m'extirpe pour engager la descente que j'avais pris soin de reconnaitre le vendredi... une racine mal percue se glisse sous mon pied et c'est la chute! plus de peur que de mal, je repart courageux mais moins téméraire, aspiré par les lueurs de Nants et les clameurs des vaillants spectateurs. L'arrivée en petite foulée me fait connaitre un grand bonheur, que je partage rapidement avec les organisateurs, puis l'équipe dédiée au repas.

Retour au gite à Cantobre pour partager tout cela en famille. Un super we, d'autant que le lendemain c'était "chataignes" et "vautours" ... avec toujours un crachin breton!

 

NB : j'ai placé quelques photos de participants du Trail Larzac - Dourbies sur le site ... si vous avez des potes qui l'ont couru!

1 commentaire

Commentaire de laulau posté le 21-11-2012 à 14:40:34

récit court mais bien sympa à lire.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran