Récit de la course : Semi-Marathon de Lyon 2012, par franck de Brignais

L'auteur : franck de Brignais

La course : Semi-Marathon de Lyon

Date : 7/10/2012

Lieu : Lyon 06 (Rhône)

Affichage : 1273 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Pas facile de commencer. 

Surtout quand l'objectif est raté. Je visais... dans un monde idéal, 1 mois avant le départ, moins de 1h50. Ce chiffre me paraissait atteignable : j'ai acquis pas mal d'expérience depuis 2 ans et les 1h56 de ce même semi en 2010, semblait un lointain souvenir. 

Objectif revu à 1h52 quelques semaines avant : pas moyen de progresser sur mes vitesses moyennes. Dur de tenir des rythmes soutenus... et puis la fatigue s'installe doucement, le kilométrage hebdomadaire diminue : le boulot prend (trop) de temps... 

Pourtant les dernières sorties sont pas mal. Et puis j'ai un "mini challenge" : un copain qui vient de se remettre à la CAP après 10 ans d'arrêt, s'est inscrit. Il vise 2h, il faut que j'arrive avant lui !

Je croise quelques kikous "sous la queue du cheval" comme prévu : lalan, turtle sont venus nous encourager. Totoro est là et je fais la connaissance de zeze69. Les autres sont partis s'échauffer, nous partons faire de même avec Totoro (que je perds rapidement...). je croiserai Tidgi, avec une pêche d'enfer ! 

 

Je rejoins le SAS "D" (1h45 / 1h55). Avec ma petite femme (qui vise 50 min sur le 10 km), le copain challenger et une autre copine, nous attendons patiemment une trentaine de minutes. Le stress monte doucement jusqu'à la délivrance, à l'heure prévue. 4 minutes sont nécessaires pour rejoindre l'arche. Il y a énormément de monde (la course est close depuis plusieurs jours avec 15 000 participants). Les concurrents tout au fond ont du attendre pas mal de temps avant de pouvoir déclencher leurs chronos !

 

Une fois l'arche passée, on arrive à prendre la vitesse objectif assez rapidement. Caro va me suivre jusqu'à la séparation. J'ai perdu de vue le copain. Direction les quais de Saône, passage devant le tribunal et on remonte encore jusqu'au pont Général Koenig (au pied de la Croix Rousse). La chaussée est large. Il manque cependant beaucoup de visibilité et de signalisation sur les obstacles urbains et il y a beaucoup de frayeurs autour des piquets et autres séparations de chaussée. Nous enjambons donc pour la seconde fois la Saône et remontons vers la presqu'île. Je suis sur mon allure cible en reprenant les 20 à 30 secondes perdues sur les 2 premiers kilomètres. 

Caro est toujours à côté, mais semble accuser un peu plus le coup sur le retour. L'objectif va être compliqué à atteindre. Nous revenons vers les Terreaux (1ère salve d'encouragements par Lalan et Turtle), passons un ravito sans trop de monde. Je prends une bouteille à la volée et tente de boire en courant. je suis franchement pas doué pour ça, j'arrive à prendre péniblement 2 gorgées et je jette une bouteille au 3/4 pleine. (Pas habitué à ce gachis sur les trails...). La jonction avec le 10 arrive rapidement et je laisse Caro à son destin. 

Le mien va être de remonter au Nord par les quais du Rhône (2ème salve d'encouragements de nos 2 héros). Je tiens toujours le rythme sans trop de difficultés, nous rentrons dans la tête d'Or au 8ème km. Nous en ressortirons quasiment au 15ème !!... (on aura fait toutes les allées et contre-allées possibles !!). Tout se passe bien jusqu'au 10ème, à partir de là, il me faut forcer pour tenir l'allure. Pour couronner le tout je vois apparaitre devant moi le meneur des 2h00 (????!! je suis sur une arrivée théorique en 1h51, pourquoi il est devant moi ???!!)... et j'ai toutes les peines du monde à le doubler, alors que ma vitesse moyenne est entre 11,5 et 12 !!... Arrivé à leur hauteur, je joue le naïf et demande au meneur :"On est dans quel wagon là ?" "Celui des 2h00... mais j'ai une minute d'avance"... Je ne relève pas, mais c'est bien plus d'une minute que tu as mon garçon !! Serais tu partis trop vite ? Ce qui ne serait pas impossible : il y a à peine 5 coureurs autour de lui. Je commence à me dire que la seconde moitié va être longue !! Je n'en vois pas le bout de ce parc, on croise sans arrêt ceux qui nous précèdent sans jamais voir les demi tours. 

Enfin nous apercevons la porte Sud. La reprise sur le grand boulevard est très compliquée. Je ne retrouve pas mes forces, j'ai soif, j'ai chaud, je suis très haut en pulsations... bref, c'est le gros coup de mou. Heureusement Turtle et Lalan sont encore au rdv et me gratifient de supers encouragements. Ils me feront tenir jusqu'au ravito du 16ème !

Içi je prends le temps de marcher pour boire. Rien de solide (petite pensée pour Arclusaz...), ça n'aurait pas d'intérêt de toutes façons à ce moment de la course. Et je repars difficilement. Nouveau demi tour à 180°... (Il y en aura eu 5 sur toute la course !!) et nous croisons nos poursuivants. J'essaie de voir si Yves (le nouveau copain coureur) est derrière... mais je ne vois personne. J'ai beaucoup de mal à tenir 10,5 km/h et me fait doubler à la pelle. Passage sous 2 tremis avec des petits faux plats montants bien casse pattes... et on réemjambe enfin le Rhône pour rentrer sur la presqu'île. 

Nouveau passage aux Terreaux et nous redescendons en direction de Bellecour... la ligne droite est interminable et je ne vois que des jambes qui me doublent... il n'y a donc que moi dans cet état ??!! A moins de 200 mètres de la place Bellecour, synonyme d'arrivée...enfin, nous faisons demi tour !! Bah ??!!... coup d'oeil au chrono... ah bah oui on est qu'au 19ème !!... et là commencent les 2 km les + longs de ma vie... je suis perdu, au beau milieu de la rue de la Ré, ce sont des centaines de coureurs qui me passeront !! Plus de jambes, complètement vidé, je n'ai même plus envie de passer l'arche... Le comble : je me fais doubler par le meneur d'allure des 2 heures (qui a perdu 3 de ses 5 suiveurs... à priori il passe sous l'arche avec un temps réel inférieur à 1h54... Va falloir m'expliquer l'intérêt de mettre des meneurs qui mènent... rien du tout !!!)

Dernier virage à droite, Caro m'encourage pour les 100 derniers mètres et je termine enfin cette galère...

Arrêt du chrono, (J'ai presque 22 km ?...) et 1:54. Je suis déçu et dépité par cette piètre performance. Décidément le goudron j'aime pas... et c'est réciproque.  Nous faisons tout le tour de la place pour accéder au ravito. Le temps pour moi d'essayer de trouver des explications : pas assez de km au compteur en entrainement, c'est sur. Pourtant j'ai bien travaillé ma VMA (et je pense que j'ai progressé un peu de ce côté...) Mais 2 min de moins seulement par rapport à 2010. On peut dire qu'il n'y a pas de progression... Je me dis que je laisserais bien tomber mon objectif Marathon 2013... quel intérêt ? Autant de sueur autour des stades pour une telle contre performance !

Je suis tellement en colère contre moi, que je ne prendrai pas les 3 jours off que j'avais prévu cette semaine : cette semaine je suis à Paris, et bien je monterai avec les baskets et j'irai courir autour de Suzanne Lenglen. Mon corps m'a lachement abandonné... on va passer un cran au dessus alors !! Plus de repos, on enchaîne... et si ça doit ne pas fonctionner... Je laisserai tomber la CAP et me mettrai aux échecs !! La Saintélyon sera le prochain test, pas d'objectif trop ambitieux, mais je dois réfléchir à un vrai challenge à relever... ce n'est pas la peine de rêver de CCC si un gars qui n'a pas couru depuis 10 ans me met 10 min sur un semi !! 

Résultats de ma petite Caro : 54 min, bravo à toi, à priori tu as pris du plaisir, c'est le plus important !! Ah oui, Yves terminera son 1er semi en.... 1h44 !! Quand j'vous dis que je suis loin de tout ça !! 

 

Franck

 

12 commentaires

Commentaire de coco38 posté le 07-10-2012 à 18:44:46

Franchement il faut pas être déçu ; il y a pas mal de facteurs qui n'étaient pas facile à gérer ; la foule, l'humidité finalement assez étouffante et bien sur la fatigue accumulée par ton boulot. Le parcours et finalement assez tourmenté. Je pense qu'on peut facilement enlever 1 minute dans de meilleures conditions. Cela me console aussi de penser cela puisque je rate les 2 heures pour 1'39" mais j'améliore de 7' sur 2011 et 12' sur 2010!
Sinon j'ai vu pleins de kikous, ... mais on s'est encore râté.
A bientôt...

Commentaire de DROP posté le 07-10-2012 à 18:50:33

C'est pas mal comme chrono vu les circonstances. Le début était effectivement assez stressant avec le monde, les poteaux métalliques au milieu de la voie cyclable... Et malgré tout ça, tu améliores ton chrono.
Allez bonne recup, en espérant te croiser un jour !

Commentaire de Tito69 posté le 07-10-2012 à 19:15:15

C'est vrai que c'est decevant de ne pas atteindre son objectif. Mais En lisant ton récit j'ai l'impression que c'est le meneur d'allure et/ou ce passage qui t'a mis dedans. Comme tu le dis toi même, jusqu'au 15km tu es dans le rythme, en ligne, bref ça colle. Du coup c'est malheureusement un ecnhaînement : les montées qui te font monter en cardio, les épingles qui font chuter la vitesse et imposent de relancer et le tout avec le meneur d'allure. Comme tu le dis toi même tu as du trop monter en pulsation à ce moment là.
La bonne nouvelle c'est que je trouve que pour quelqu'un qui "craque" sur la fin tu as relativement peu perdu. J'ai quelques expériences sur semin (sans doute une 15) et plutôt dans tes temps, et plusieurs potes qui ont craqué le plus souvent pour les mêmes raisons (ou proches, quoiqu'il en soit avec la même conséquence : les pulsations qui montent, on s'explose et après c'est l'agonie). Et dans ce cas tu peux vite perdre 10min.
Ne démotive pas, ton objectif reste jouable sur un prochain semin en restant vigilant ! Bon courage

Commentaire de lalan posté le 07-10-2012 à 19:21:17

De voir un coureur avec la banane(le sourire bien sur)au visage sur ca course fait plaisirs à voir. Le semi de lyon n'est pas propice au chrono.Il t'aura dégripé, les bonnes sentations de vitesse vont arriver.Enjoy to see you.

Commentaire de Arclusaz posté le 07-10-2012 à 21:37:51

Ne sois pas trop dur avec toi et avec ton corps !

Il y a des jours, on ne sait pas pourquoi mais on n'est pas bien, pas prêt pour faire un exploit.

Tu n'as pas tellement amélioré ton temps d'il y a deux ans mais tu t'es maintenu malgré différents soucis et un entrainement plus basé sur le trail et te D+.


Bref, tu as progressé puisqu'en t'entrainant moins de manière spécifique et dans de moins bonnes conditions, tu as gagné 2 minutes.


La STL, synthèse parfaite de ton année 2012, sonnera l'heure de ta revanche....

Et puis, 140 lectures de ce sujet en quelques haures, ça , c'est un sacré record !

Commentaire de Jean-Phi posté le 07-10-2012 à 22:01:47

En tout cas tu es le plus rapide pou rle CR ! Quelle célérité ! Pas de déception à avoir. Ca passe parfois, d'autres non mais c'est toujours une bonne expérience ! Repos maintenant... avant la STL

Commentaire de totoro posté le 08-10-2012 à 13:26:53

Bien joué quand même Franck ! Tu as amélioré ta marque, c'est sympa, non ? A partir de maintenant, ce sera mieux avec la préparation de la Saintélyon ;-)

Commentaire de ogo posté le 08-10-2012 à 13:51:43

Malgré tout, tu as trouvé la ressource pour aller jusqu'au bout et tu termines largement dans la première moitié du classement. Je suis sûr qu'il y a des sources de satisfaction ou tout du moins des enseignements à tirer de cette expérience qui te permettront de prendre du plaisir et d'atteindre tes objectifs sur les courses à venir. Bravo à toi !

Commentaire de Trimoreo posté le 08-10-2012 à 15:13:34

Je comprend parfaitement ton sentiment car comme beaucoup de coureurs j'ai aussi connu ça. Mais faut rebondir la dessus. Les courses objectifs sont pas forcément celles sur lesquelles on fait les meilleurs perfs, peut être à cause de la pression qu'on se met. Je suis sûre que d'ici fin d'année tu vas avoir des supers sensations sur une future course sans forcément t'y attendre. L'entrainement n'est jamais vain.

Sinon pour ton pote, c'est bien pour lui et un peu rageant mais on a pas tous les mêmes capacités. A bientôt sur les courses: la STL surement.

Commentaire de sebmelalix posté le 08-10-2012 à 15:59:38

Bah... Franck, pour te remonter le moral et sachant que tu es loin de t'être "gaufré", tu as fait de sacrés perfs cette année (Annecy, 6000d pour les gros et tu as progressé sur les 21 des foulées SP et Ozon Courir) et crois moi : la plupart des 3000 derrière toi rêverait d'avoir ton palmarès de Finisher ( et je te l'ai déjà dit, j'en fait parti).
J'ai bien aimé ta réaction quand on s'est vu sur les quais!!! je me suis marré tout seul ;-)
BRAVO à toi Franck, j'espere très bientôt sur un Off STL et bon courage à Paris.

Commentaire de Elcap posté le 08-10-2012 à 16:52:24

Comme me disait un collègue : on ne prend aucune décision dans un moment de crise. Là c'est la crise du chrono. Ne prend aucune décision. Tu te reposes, tu reprends l'entrainement, tu te fais plaisir. Quand tu as le sourire, quand tu sais pourquoi tu cours, que tu prends du plaisir... Tu décides ;-)

Seb a raison : arrêtons de nous plaindre en regardant les 3000 gars devant nous. Réalisons qu'il y en a 3000 autres qui rêvent "d'être comme nous" ;-)

Aller, on va reprendre l'entrainement et rêver à ce qui nous prend vraiment aux tripes : les sentiers !

Commentaire de tidgi posté le 09-10-2012 à 20:57:32

C'est normal d'être déçu sur le coup (ton récit arrivé juste après avoir franchi la ligne le montre ;-)).
Mais tu sais analyser, prendre du recul et rebondir comme tu nous l'as déjà montré sur d'autres courses. Donc cooooooool. Petit à petit, ....

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran