Récit de la course : La Nuit des Cabornes - 25 km 2012, par Jean-Phi

L'auteur : Jean-Phi

La course : La Nuit des Cabornes - 25 km

Date : 7/9/2012

Lieu : St Romain Au Mont D'Or (Rhône)

Affichage : 589 vues

Distance : 25km

Matos : des yeux bigleux
des jambes mal foutues
des crampes

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Nuit d'ivresse autour des Cabornes

Il y a encore une semaine, je le disais haut et fort. Pas question de participer à la nuit des Cabornes !
D'abord c'est la nuit, j'y vois rien (même avec une frontale), c'est du trail et le trail j'aime plus trop ça, ça va être trop long parce que la dernière fois que j'ai couru 2h00 ça remonte à au moins 3 mois, bref, rien ne me prédisposais à me rendre à St Romain.
Seulement voilà : Quand il y a 25 copains qui se rendent sur la ligne de départ, que 3 d'entre eux au minimum font partis de l'orga, que l'on va pouvoir tous se retrouver et s'encourager, on se dit que la nuit peut être finalement belle. C'est comme ça que à l'instar de la girouette, mon animal préféré du moment, j'ai changé et d'avis et me suis inscris. En + c'est pas cher : 28 euros pour avoir le choix entre 25 kms et 42, une signalisation au top, un T Shirt siglé "Nuit des Cabornes" et un repas composé et arrosé de bière fraîche et vin à volonté et gratuit, le top ! 
Bref, je ne veux pas polémiquer mais la prochaine fois, zappez l'UTMB pour faire votre course de l'année autour des Cabornes !

Vendredi 18h00, je récupère ogo, revenu des Cévennes exprès pour la course. Il a l'air affûté le bougre ! 19h15, nous posons la voiture à St Romain, ce petit village superbe et de caractère est déjà bondé. Pour une fois, ce ne sont ni la demeur du chaos, ni la demeure du bonheur qui attirent le chaland mais bel et bien la course.
A l'entrée de la salle de retrait des dossard, joue un groupe de rock, Antigravity. 3 garçons qui ont l'air bien sympa. Basse, batterie et guitare chant (une godin version gibson SG la gratte !), ça dépote fort : Clash, Noir Désir, etc..., de la testostérone à tous les étage, ça fait du bien aux oreilles ! Je taperai bien le boeuf moi !
Seulement il y a une course à faire. Je retrouve avec plaisir marat'3h00 qui semble en pleine forme, quelques jours après son GRP accompagné de sa trotinette (madame, pas le 2 roues ! Cool) .
Tidgi en organisateur nous accueille, il y a sebmelalix, turtle run for fun, lilinecoq, Maelwenn, arnaudB, etc... Elcap, Nini, Arclusaz arriveront un peu plus tard. Le temps pour nous de chauffer la langue à défaut des mollets.
Je me place un peu devant même si je ne sais pas trop ce que je vais faire. Taper ou contempler... PAN !!!
Bon, ben je suis parti... Trop vite ! Je laisse filer Ogo et ArnaudB qui sont partis comme des balles. Je récupère marat dans la montée, il ne veut pas me suivre. En fait c'est un subterfuge de notre tacticien pour me suivre à distance. Il me passera, grâce à son poids (et son immense talent) 8 kms plus tard dans une descente infernale qui l'a vu faire la charmante rencontre d'une rubalise. Heureusement que ce n'était pas un arbre !
Seb me grille la politesse également. Les 2 sont partis pour faire une super course. Le résultat à l'arrivée sera plus que probant.
Les 1ers kms se passent plutôt bien. Sur le bitume et malgré la montée, j'envoie bien. Sur les sentiers et en descente en revanche, c'est une catastrophe ! Je me crispe, j'ai la trouille en descente (je n'y vois rien !). Ca va durer 10 kms pendant lesquels, je suis tout de même plutôt pas mal. Je vais cheminer un moment avec Cathy Dubois qui part, elle sur le 42. On en profitera pour échanger nos impressions sur la course. Force est de constater que nous avons les mêmes : Plaisir et plaisir ! 
Il fait doux, la nuit est belle et étoilée. J'en profite même pour éteindre de temps en temps ma frontale et me retourner pour admirer mon environnement.
Les sentiers sont admirablement bien signalés. Soit par des lumignons suspendus, soit des bougies au sol façon 8 décembre. Avec la montée sur le mont Thou et les lumières de la ville en contrebas, c'est tout simplement magnifique et féérique !
Féérique également le passage au ravito. En effet, au sortir d'une petite montée, nous tombons sur un groupe de flûtistes qui joue visages masqués. Je me dis que c'est un piège pour Franck qui espérait retrouver ici quelque sirène l'ayant envoûté il y a de cela 1 année. Pas de chance pour sa dame en blanc, elles sont totues de noir vêtues et impossible de les distinguer !
La sortie du ravito sera pour moi une sorte d'halalli au son de la flûte. Depuis le temps que je me tétanisais dans les descentes, je ressens 2 crampes simultanées dans le mollet gauche et sous le fessier droit. Une grande première pour le côté droit ! Ben... C'est douloureux. Elles m'accompagneront, fidèles, tout le reste de ma course. Enfin, course si l'on veut. Ca devient plus une promenade au clair de lune, cette affaire là !
Les coureurs commencent à me doubler par grappes, on dirait des essaims échappés d'une ruche. Ca va durer ainsi malheureusement jusqu'à la bifurcation du 16° kilomètre. J'y retrouve Tidgi qui dans sa grande mansuétude souhaite que je prenne le chemin des écoliers sur le 42. Que nenni mon ami ! 25 seront déjà quasiment de trop !
Il ne me reste plus qu'à dérouler sur 9 kms, braver la dernière grosse difficulté (Ahhh ces escaliers tout éclairés, que c'était magnifique... et dur !) et redescendre sur St Romain. La redescente se fera au petit trot, à l'instar de ces 12 derniers kilomètres. Le manque d'entraînement en trail est cruel...
Je coupe la ligne d'arrivée en 2h39, il y a beaucoup de spectateurs, ça fait chaud au coeur. C'est là que j'apprendrai qu'Ogo s'est fait une entorse sur le seul caillou non identifié. Pas de bol. Si il a des regrets, il n'en laisse rien paraître. Compatissant, j'irai lui chercher une bière et c'est bien la seule choses secourable que je saurai faire. Marat' s'occupant quant à lui de le strapper. C'est déjà plus efficace. C'est connu, les coachs, ça sait tout faire ! 
J'apprendrai un peu plus tard que je termine à une anonyme 54° place sur 362 arrivants. Peux mieux faire. En dessous des 2h30 sans problème mais avec l'entraînement adéquat. Les montées m'ont flingué et les descentes encore plus.
 Là, je ne suis capable que d'avaler un 10 bornes plat. C'est l'avantage de ces courses improvisées, ça permet de savoir tout de suite où l'on en est... Ben... Je suis loin !
Comme dans toutes les bonnes histoires, celle-ci se termine par un superbe banquet où nous accueillerons tous les valeureux guerriers gaulois de retour de campagne : ArnaudB qui fera une superbe 2° place sur le 42 km, lilinecoq qui n'en finit pas d'impressionner tout le monde (6° scratch et 1° femme), Janot, mais aussi Arclusaz, elcap et nini... Une belle fin de soirée qui nous verra tous nous séparer autour des 3h00 du matin en se jurant de revenir l'an prochain.
Merci pour cette belle nuit !

14 commentaires

Commentaire de Elcap posté le 10-09-2012 à 16:14:11

ben alors ? c'est quoi ces crampes ??

Commentaire de lalan posté le 10-09-2012 à 16:27:48

T'as bien fait de venir, tu ne venais pas pour le chrono,profiter d'un magnifique regroupement de copains,heureusement que tu as résisté au piège de Tidgi à la bifurcation.Bravo

Commentaire de DROP posté le 10-09-2012 à 16:28:31

Merci pour le récit. J'ai fait cette course il y a 2 ans et je vois que rien n'a changé. C'est juste parfait ;-)

Commentaire de Arclusaz posté le 10-09-2012 à 16:41:02

Un CR sensible, de quelqu'un qui a pris le temps d'écouter, de voir, de sentir.
La nuit, c'est bô !
Et ne sous-estime pas ta performance : tu vas très, très vite.

Je me retrouve complétement dans les félicitations que tu adresses à l'organisation ; j'ai moins pris le temps de l'exprimer dans mon CR, merci de l'avoir fait de manière aussi précise et complète.

Commentaire de Japhy posté le 10-09-2012 à 17:35:21

Comment ça t'aimes plus trop le trail et la nuit? Rrrrooooo m'enfin.
Et puis il a raison Arclu, tu vas vite même avec des crampes!

Commentaire de Tito69 posté le 10-09-2012 à 18:05:43

Très fidèle ! A l'ambiance, à ce trail, à la nuit, à la gentillesse des orga et des bénévoles.
2h30 avec des crampes...j'imagine même pas sans crampes et avec un entraînement trail ce que tu aurais fait !

Commentaire de franck de Brignais posté le 10-09-2012 à 18:36:21

On sent beaucoup de déception dans ce sympathique récit. Mais tu n'as pas à être déçu une seule seconde : un bon moment entre copains, des instants magique (très sympa le moment où tu as éteins ta lampe pour admirer le paysage... ça c'est top !!) et une bière succulente à l'arrivée !! Continues bien ta prépa !

Commentaire de ogo posté le 10-09-2012 à 18:44:57

Savourer simplement le plaisir d'être là. Merci pour ce CR qui rappelle les valeurs essentielles de notre sport. Ravi d'avoir partager cette soirée avec toi. A très vite !

Commentaire de Génep posté le 10-09-2012 à 19:20:28

Tu as bien fait de te décider, ça en valait le détour !

Commentaire de fildar posté le 10-09-2012 à 21:30:49

J'espère que cette course t'a réconcilié avec le trail. Mais si tu aimes encore le trail
Bravo pour ton CR.

Commentaire de Nini posté le 10-09-2012 à 21:49:41

Effectivement, pas de déception à avoir. Ton chrono en fait rêver plus d'un(e) !!!
À bizntoti Jean phi !

Commentaire de tidgi posté le 10-09-2012 à 21:59:08

C'est bien d'avoir complété le joli tableau de copains et copines présents, tu ne pouvais pas ne pas venir ! Merci.
L'an prochain, je t'intercepte (parce que t'attraper je ne pourrais pas) à la porte et t'envoie de force sur le 42 ;-) Là, je trouve que j'ai été trop gentil...

Commentaire de cloclo posté le 10-09-2012 à 21:59:33

"Ton chrono en fait rêver plus d'un(e) !!!"
Faut pas exagérer, Nini, avec un peu d'entrainement, il devrait arriver à pouvoir faire 2h39 sur le 42 ;-)))
Bravo Jean-Phi, tain, vous me faites tous regretter de pas avoir pu venir, snifff......

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 11-09-2012 à 08:12:05

une bien belle mélodie que ce Cr qui colle en tous points à notre soirée festive. merci !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran