Récit de la course : La Nuit des Cabornes - 42 km 2012, par Génep

L'auteur : Génep

La course : La Nuit des Cabornes - 42 km

Date : 7/9/2012

Lieu : St Romain Au Mont D'Or (Rhône)

Affichage : 549 vues

Distance : 42km

Objectif : Se dépenser

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Nuit des Cabornes – 42 km 2000 D+/D-

La Nuit des Cabornes – 42 km 2000 D+/D-

 

Dans le cadre de ma préparation aux Templiers, je cherchais une course assez longue début septembre pour enfin me caler un trail.

Après deux saisons sans trail, j’ai besoin de m’étalonner sur des durées de 4h environ pour voir en j’en suis niveau alimentation, endurance et physique.

J’ai du mal à trouver une course à ces dates (pas dispos le dimanche à cette période) et Patrick Bringer me parle de cette course.

Parfait en termes de distances/dénivelé même si je ne suis pas fan des courses entièrement nocturnes.

Cette course n’est qu’un petit test avec pour but de poursuivre un gros bloc août/septembre qui s’achèvera par le Trail de St Jacques.

J’ai enchaîné des grosses sorties de 4h/5h, de la pliométrie, du travail au seuil en vélo avec du braquet. Bref, je ne suis pas frais.

Je sors aussi d’une semaine hyper speed niveau boulot/famille/expo.

Mais la dernière sortie est très bonne et le cardio est hyper bas au repos (35) et à l’effort.

Décollage de Voiron à 17 après le boulot,  ça va être speed pour arriver à St Romain avec les bouchons lyonnais (non, je ne parle pas de gastronomie !).

Finalement, j’arrive avec 2h d’avance.

Je prends mon temps, je me prépare, je discute avec Arthur, quelques kikoureurs dont Ogo.

 

Merci à Arthur pour la photo.

L’heure de l’échauffement arrive, le seul truc qui m’inquiète est ma frontale. Une Petzl qui commence à dater et qui n’est pas très puissante.

D’ailleurs, elle montre des signes de faiblesse alors que les piles sont neuves !

Je pars m’échauffer, il y a du très beau monde : Alexis Traub, Fabien Antolinos, Cathy Dubois, Cédric Fleureton,…  Ils devraient tous être sur le 25 km. Ça promet !

L’échauffement est très bon, pas mal de jus.

20h30, Pan ! On décolle sur du Muse joué par un bon petit groupe : Anti Gravity. Top !

Je ne connaissais pas St Romain, ce village est magnifique !

Je pars piano, en essayant d’être relâché en montée.

Le souffle est facile, tout va parfaitement. Je gère sûrement trop mais le but n’est vraiment pas d’envoyer du gros.

Le peloton s’étire dans la nuit, la vue sur Lyon est magnifique.

Je cours avec un gars du 25 km qui se cale sur mon rythme. Je profite au passage de sa frontale et je me rends compte de l’écart d’éclairage et du confort !

Je dois faire attention aux descentes sans me crisper alors qu’il voit comme en plein jour de son côté.

Au 10ième km, je demande à un bénévole si on peut échanger de frontale. Il accepte, sympa.

Ça va déjà nettement mieux !

La bifurcation au 16iéme km arrive, je suis encore très frais. 25 km à droite, 42 km à gauche

Mais d’un coup, grosse grosse douleur sous le pied alors que je bascule en 6ième position sur le 42 km.

Je dois m’arrêter, impossible de poser le pied. Grrr, je le sens mal alors que je promenais jusque-là.

J’enlève la chaussure, j’ai l’impression qu’un truc a traversé ma chaussure. Je réessaie de courir, vraiment mal sous le pied droit. J’ai peur que ça soit osseux.

Je cours sur des œufs pendant un moment en essayant de ne pas compenser.

Finalement, j’arrive à courir sans trop de gêne.

Je demande les écarts au ravito du 20 ième. Le 1er est 20 minutes devant ! Pfff, ça envoie !

Le 5ième est 5 minutes devant. Les autres plus loin.

Je me dis que si je continue à ce rythme et avec la fraicheur actuelle, je dois pouvoir remonter sur le 5ième.

C’est le cas, l’écart se réduit, je vois la frontale devant et je passe 5ième à  la suite d’une pause dans les bois du précédent.

Je suis parti pour 26 km de solo sur ce parcours qui n’en cesse pas de monter, descendre mais qui se court très souvent.

Je manque de repères et de concurrents pour relancer le rythme, je m’endors un peu sur mon allure.

J’ai presque sommeil. D’ailleurs, je prends une grosse boîte dans une descente.

Le coude en sang, le pied droit qui ramasse à nouveau et qui réveille la douleur.

Grrr, j’ai eu deux secondes d’inattention payées cash.

Je suis finalement presque facile à tout point de vue : cardio, musculairement et digestif.

Je me rends compte que tout le travail conseillé porte ses fruits. L’écart avec le 4ième réduit un peu mais il était trop important pour revenir.

J’ai un peu hâte d’arriver à la dernière grosse montée pour envoyer et sortir de cette monotonie et de cette solitude.

On m’avait dit qu’elle pouvait vraiment faire mal en fin de course.

Mais elle passe comme une lettre à la Poste, en la courant presque entièrement.

La fin de la bosse est un peu longue avant les escaliers.

Dernière descente, j’y vais mollo avec les aventures précédentes, pas envie de sacrifier tout ce travail et les courses à venir.

J’arrive sur St Romain en 5ième position, j’en finis en 4h12, content sur une belle gestion pour un retour sur du trail.

Points négatifs :

-          douleur au pied qui m’ a gêné.

-          Frontale vraiment pas adaptée (merci au bénévole !)

-          Temps de course moyen

-          La matinée après la course s’est terminée aux urgences avec un poignet que je ne pouvais plus bouger !

Points positifs :

-          1ière fois que je finis un trail de cette distance aussi frais. J’étais sur un rythme de course Templiers qui est encourageant

-          Aucun souci gastrique malgré la petite lassitude de la fin

-          Musculairement, de gros gros progrès en montée tant qu’en descente.

-          Pas de fractures au poignet, une entorse, ouf J

Au final, un temps de moins de 4h était largement jouable.

Mais c’est une très bonne reprise qui me motive pour le St Jacques et les Templiers.

Je vais prendre plus de risques en termes d’allures sur les 47 km du St Jacques pour une course qui arrive dans ma ville de naissance.

Il y a encore du travail pour les Templiers mais c’est sur la bonne voie ! Merci à Patrick pour son aide.

Merci aux bénévoles très sympathiques, parfois seuls dans la nuit !

Une organisation top et un balisage stratosphérique !!!

Certains passages à la bougie dans les ruines étaient superbes avec une joueuse de flûte de pan plutôt mimi :)

Pas vu trop de kikoureurs, merci à Ogo et Arthur pour leurs conseils sur la course.

En espérant que la cheville d'Ogo va mieux !

 

 

 

12 commentaires

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 10-09-2012 à 13:56:56

félicitations pour ta perf ! et ton Cr.

Bon sang, on est entouré de vrai bêtes de course quand on est kikoureur : rien que sur le 42km, 2è 5è 6è 16è... !

Commentaire de Arclusaz posté le 10-09-2012 à 14:21:36

Impressionnant !!!!!

dommage qu'on ne se soit pas croisé, j'aurais pu te donner quelques conseils de course !!!!!!!!!!!!
(euh, quand même, je précise que c'est du 17eme degré).

ça sent très bon pour St Jacques et les Templiers....

Commentaire de jano posté le 10-09-2012 à 14:31:52

ah ben on s'est croisé vers 19h je pense si tu étais avec ogo.
j'aurais su que c'était toi, on aurait parlé pentax
sinon, pour marat, la liste des bêtes de course s'arrête à 2è, 5è, 6è

Commentaire de Jean-Phi posté le 10-09-2012 à 15:13:12

Bravo pour ta pef de haut vol ! Ca court chez les kik's !
Du totu bon en vue des Templiers ;-)

Commentaire de lalan posté le 10-09-2012 à 15:14:34

Bravo pout ta course, bonne récup en vu de tes futurs objectifs.

Commentaire de sebmelalix posté le 10-09-2012 à 15:31:13

Une course parfaitement menée et qui te rassure dans tes futurs objectifs!
Félicitations et bonne fin de préparation.
Au plaisir de se rencontre sur un Off.

Commentaire de franck de Brignais posté le 10-09-2012 à 17:54:10

Bravo ! Un récit tout frais pour une arrivée, à priori, aussi fraîche !! malgré chute et douleur tu finis joliment cette belle course.

Commentaire de ogo posté le 10-09-2012 à 18:47:14

Ravi d'avoir fait ta rencontre. Cette très belle 5e place est de bon augure pour le Saint-Jacques. Bonne course par avance tu devrais faire des étincelles. Au plaisir de te recroiser.

Commentaire de ch'ti lillois d'vizille posté le 10-09-2012 à 18:52:11

Voilà du travail bien fait: belle course, beau chrono et un CR top !! bravo pour le top 5 ( les CMI vont être content pour l'apéro ).
Attention à la douleur sous le pied ( aponévrose ?? ) souvent dûe à surentraînement ou fatigue.

Commentaire de tidgi posté le 10-09-2012 à 21:47:32

Ravi d'avoir fait ta connaissance avant le départ.
Merci pour ta présence et bravo pour cette perf !

A une prochaine sur les sentiers...

Commentaire de Jerome_I posté le 12-09-2012 à 07:32:13

bravo pour ta course, et je suivrais ton résultat aux templiers!

Commentaire de rbole posté le 12-09-2012 à 14:26:37

salut benoit ! félicitations pour ta course, tres belle perf !!

signé le bénévole qui t'a prêté la frontale !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran