Récit de la course : La Foulée Bessenoise - 18 km 2012, par totoro

L'auteur : totoro

La course : La Foulée Bessenoise - 18 km

Date : 26/8/2012

Lieu : Bessenay (Rhône)

Affichage : 972 vues

Distance : 18km

Matos : Salomon Advent XA 20
Brooks Cascadia 6

Objectif : Se défoncer

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une bonne reprise :-)

Après la marathon de Lans-En-Vercors qui constituait le gros objectif de ma première partie de saison, je posais mon regard sur la SaintéLyon du 1er décembre 2012. Ce sera mon premier ultra. En région rhodanienne, tu n'es pas un vrai coureur si tu n'as pas fini la Sainté, comme on la surnomme ici ;-)

 

Mon programme pour y arriver passera par le semi-marathon de Lyon avec une préparation orientée pour récupérer de la vitesse, puis ensuite, de la sortie longue, du dénivelé et des soirées nocturnes en OFF avec les ami(e)s Kikourou :-)

 

Je choisis de faire cette course pour voir où j'en suis après plus de deux mois de course à pied sans plus d'objectif que de me faire plaisir en short !

 

Parcours de la Foulée Bessenoise 2012

En regardant le parcours de la course, je constate que c'est plus une course nature qu'un trail avec environ 50/50 entre chemin et route, je dirais.

 

Après un épisode caniculaire sur Lyon et sa région (presque 40° à l'ombre !), le vendredi et le samedi, il a beaucoup plu sur L'Arbresle et ses environs. Je me dis que les chemins vont être gras et que cela a dû faire ressortir et bouger toutes les pierres dans les chemins. Aussi, le dimanche matin, je choisis de quand même partir avec mes Cascadia même si je sais d'avance que je vais, ou plutôt mes genoux vont, morfler sur le dur ... Il est prévu trois ravitaillements mais je préfère boire à ma convenance surtout quand y'a du dénivelé ! Aussi, mon sac m'accompagnera.

 

J'arrive sur place, à Bessenay : mondialement connu pour ses vergers de cerisiers, vers 8h. Je récupère facilement mon dossard et un très joli t-shirt. Il fait beau, grand soleil et une température idéale pour moi d'environ 15°C. Dans la voiture, j'apprendrais que Neil Amstrong est parti pour de bon dans les cieux : triste je suis :-(

Départ de la Foulée Bessenoise 2012

Après l'échauffement, à 9h15 est donnée le départ. Ayant un petit problème avec l'ustensible permettant de le donner, l'organisateur utilisera une aiguille et un ballon gonflé : ce sera la seule "fausse" note de l'organisation qui a été au poil !

 

Les deux premiers kilomètres sont très roulants et les chemins suffisamment larges pour que je me fasse doubler allègrement, je les finis en 9'30. Ensuite, on descent pour passer sur une passerelle au dessus du ruisseau Le Conant : ça marque le début de la montée vers le Crêt d'Arjoux. La première partie est très pentue. Je sers les dents pour ne pas marcher. Je vois liline_coq sur le côté qui m'encourage : merci, ça fait toujours du bien :-)

Avant le premier ravito, la pente m'oblige à marcher un peu, ce sera la seule fois ! Ensuite un plat me permet de souffler et de tenter de relancer. Je pense y arriver mais certains y arrivent mieux que moi ! Je me mets derrière eux. Dès que ça monte, c'est le contraire qui se produit, je suis devant et tente de revenir sur un mec. J'y arriverai au sommet. On descent un peu et nous restons ensemble dans un groupe de 5 coureurs.

Profil de la Foulée Bessenoise 2012

Avant la descente, il y a un dernier coup de cul puis environ deux kilomètres de quasi plat. J'ai l'impression que les coureurs autour de moi soufflent (et souffrent ?) plus que moi aussi je m'accroche en me disant que dans la descente, qui est plus mon élément, je pourrais les décrocher : c'est stratégique la course à pied, il faut réfléchir !!!

 

Et c'est ce qui arrive car la descente est raide et assez technique par toutes les pierres qui sont sur le chemins. A un endroit, l'organisation a même placé un panneau indiquant que c'est dangereux et c'était vrai ! Dans cette partie, je suis moins à l'aise car obligé de freiner pour éviter de tomber ou de se faire une entorse ... Mais personne ne me rattrape et mieux, en arrivant au dernier ravito, un coureur en repart. Je stoppe un peu pour chopper une pâte de fruit (je pense a posteriori que c'est une erreur car à quoi ça sert vu qu'il ne reste que 4 kilomètres ???).

 

A la sortie, nous passons dans Le Conant mais cette fois-ci, point de passerelle alors on se mouille les pieds ! Et cela marque la fin des chemins et le début d'un faux plat long d'un peu moins de 2 kilomètress qui nous fait prendre près de 100m de dénivelé. Il va m'achever. Jusque là, je me sentais vraiment bien, mais je m'écroule et vois le mec de devant fait l'écart. Vraiment, j'en chie grave en cet instant. Dans la descente finale, je manque d'énergie mais je donne tout ce que j'ai quand même pour passer la ligne d'arrivée.

 

Je finis en 1h29 et 20 secondes en 21ème position. Je ne connais pas le nombre de partants. J'ai fait 17.8kms pour environ 600m de d+. Je suis très content de mon chrono :-) Maintenant, place à la VMA et au seuil !

7 commentaires

Commentaire de DROP posté le 30-08-2012 à 13:34:27

Bien joué Totoro. Joli chrono sans préparation spécifique, ça annonce une sainté en moins de 8 heures ;-)

Commentaire de Jean-Phi posté le 30-08-2012 à 13:49:09

Joli chrono bravo ! Ca progresse, ça progresse. STL moins de 07h00 !!!
On se croisera forcément au détour d'un off ;-)

Commentaire de tidgi posté le 30-08-2012 à 14:12:28

Les enchères montent : je dis moins de 6h45 !
Beau classement. On se retrouve au semi...

Commentaire de Arclusaz posté le 30-08-2012 à 15:45:57

Mon fils, avec cette pâte de fruit, vous avez commis le péché de gourmandise.

Pour pénitence, vous ferez la STL à genoux (au moins jusqu'à St Genou) : si avec ça, vous mettez moins de 6h45, l'année prochaine, je fais la STL sur les mains.

Bravo en tout cas et j'espère bientôt te voir dans ton "très joli t-shirt"....

Commentaire de franck de Brignais posté le 31-08-2012 à 10:20:02

Bon sang quel temps !! Et un Kikou de plus sur la STL... ils vont voir rouge à St Etienne !! Je propose donc de faire le "Kilais" (Kikou-balais) sur cette belle course !! Et puis Seb, si tu pouvais passer en dessous de 6h45... pour avoir le plaisir d'accompagner Laurent en 2013... qui aura besoin de quelques paires de gants pour relier le palais des sports...

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 31-08-2012 à 10:41:12

Vu le dénivelé, ton chrono est excellent ! Bravo le Totoro !

Quant à la Sainté, je te souhaite une meilleure météo que le Lutin en 2010, j'ai failli crever cette année-là.

Nan, je reviendrai à Lyon pour plus simple, genre Urban trail...

Commentaire de sebmelalix posté le 01-09-2012 à 16:43:02

Bravo pour ton chrono et merci pour ton récit.
L'Arbresle te réussit, tu y enchaines les bonnes performances!!!
Bon, je te mettrais pas plus la pression pour la STL... Les autres s'en sont chargés ;-)
Bonne continuation dans ta préparation...
A bientôt.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran