Récit de la course : Inferno Triathlon 2012, par akunamatata

L'auteur : akunamatata

La course : Inferno Triathlon

Date : 18/8/2012

Lieu : murren (Suisse)

Affichage : 1947 vues

Distance : 155km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Inferno ou Paradisio ?

Mingalaba ami(e)s triathletes,

 

Un sommet en appelle un autre, c'est par ces mots sybillins que commence l'aventure helvete. J'etais sur le Lan (pas le reseau informatique) , ou communement appele le chapeau de gendarme (alt. 2680 m) entrain d'encourager quelques amis trailers sur l'Ubaye Salomon lorsque le portable se mit a vibrer...

C'est Cyril qui m'annonce que fais tu mardi prochain et les quatre jours qui suivent ?

 

Me voila embarque comme assistant de luxe pour une aventure peu banale pour l'inferno triathlon (Murren, Oberland Bernois, Suisse). Un triathlon un peu special (la petite histoire veut que cela aurait ete mon objectif 2012 avant que l'operation du dos ne renvoit tout cela ad patres). Cette epreuve en ligne compte en effet quatre disciplines:

 

1- natation3.1 km dans la Thunersee, un lac qui me fait penser a celui d'Annecy par sa purete cristalline

2- velo 97 km, 2145 m D+ autour du lac thunersee

3- VTT 30 km, 1180 m D+

4- Trail 25 km, 2175 m D+ en direction du sommet du Schilthorn Piz Gloria, alt. 2970m (lieu d'un mythique tournage d'un James Bond)

 parcours_inferno

Ravi de pouvoir echapper a la moiteur de l'ete provencal, il ne me fallu pas longtemps pour me decider, la Suisse ce sera donc ! Enfin pas tout de suite quand meme car Jean-Francois et Cyril les deux pretendants au defi Inferno ont eu la bonne idee de faire un detour de deux jours par la station familiale des Karellis et plus particulierement le petit village d'Albanne a 1500 m d'altitude histoire de s'acclimater un tant soit peu avec les cieux.

 

Un petit havre de Paix que notre hote Pierre agremente de discussions a n'en plus finir sur les developpements velo ou autres cols franchis a la force du jarret. Nous entendons le silence des lieux, nous vivons les souvenirs sportifs magnifies des savoyards, nous confortons nos bons a priori sur l'art culinaire local. Le bon temps a du bon ! Les simples plaisirs rassasient notre soif d'instants present.

 

 Albanne chez Pierre (16)

 

Il est temps de revenir sur terre mais ... en Suisse car si la preparation est du meme acabit que l'epaisseur du manuel (en version originale dans la langue de goethe), on aura besoin de temps pour tout comprendre. Nous sommes dans le canton de Berne, cote suisse allemand et le francais est plutot rare ici, cela donne un effet touriste sympathique, sauf que la difference de niveau de vie est dans l'autre sens. On se sent un peu plouc ici tant la proprete, le transport vert est ici surdimensionne pour nos standards.

 

Le vendredi, veille de la course, est la journee "vidage de voiture" et mise en sac facon gay pride. Un sac vert pour les affaires allant au schilthorn, bleu pour les affaires de Trail, Jaune pour le VTT, Rouge pour le velo de route, on se croirait a la fete aux bonbons haribos ! L'organisation a oublie de preciser qu'il y avait une epreuve de test psycho technique et de langage avant l'epreuve, et je ne plaisante qu'a moitie...

 

Cyril, tout geek qu'il est, a developpe une application android pour se souvenir de toutes les taches a faire !

 prepa sac 2

 

le bon vieux carnet !

 

Hop c'est rapidement le bordel complet dans la chambre, la pression monte d'un cran, faudrait pas se retrouver avec des chaussures de trail pour monter sur le velo, ou un bonnet de bain pour affronter l'ascension du Schilthorn. Il faut bien une journee pour eparpiller le materiel dans les trois differents parcs plus un autre point de collecte supplementaire a Murren (affaires chaudes amenees au sommet pour apres la course, ce point est explique au briefing a Murren a 18h, il y a un briefing en allemand et en anglais ouf ! )

 

Nous sommes partis au premier parc T1 en debut d'apres midi (apres avoir dejeune avec Raphael et sa petite famille a Interlaken) et retrospectivement ce fut trop tard. Les parcs sont assez espaces, et la circulation n'est pas si aisee, ajoutons a cela l'obligation d'aller a Murren en telepherique,nous sommes arrives au briefing en retard (meme si c'etait la partie allemande, on va dire que les Suisses seront confortes par la ponctualite legendaires des francais...).

 

Nous avons toutefois une excuse, celle du genre qu'on ne voudrait plus avoir a connaitre... A Oberhofen en sortant du parc a velo (j'ai la flemme de le traduire alors voici le texte en VO):

 

"Boy, it was this kind of day when you look back at it, you think...oh yeah Inferno.
Despite the detailed manual (in german), we were pretty optimistic on our chances to complet the process.
Fools that we were ! I don't know why we decided t

o lunch at Interlaken with a couple of french pals, but from that point the race for the park was on...In Oberhofen (T1 road bike park, checking in), everything was going smoothly in this
heavenly haven. we were kind of just amazed by the "swissness" of the place, clinical neatness, yeah... anything has a place and a place for anything. We are French don't forget, land of revolution and some endemic allergies to rules (especially littering).
While we were heading to the next park (T2 - Mountain bike, Grindelwald), I saw a women running, some frantic discussion with the staff that I did not hear however it was definitely not a small talk, her body gesture was suggesting a sort of emergency. We continue our recon of the water exit path when clearly people in front of us next to the shore were literally freezing, (hum...not moving). Something weird was happening, this kind of moment that your unconscious mind know before it hits the frontal lobes. I through a glance above the parapet and there was this French guy with his swim goggles on in the water asking loudly (in french) where ? And then he dived...F...k drowning situation here, I called my buddies, swimmer gear now !

Don't panic, everybody was calling the rescue services (kudo for mobile phone era), check.
everyone out of the water (except the french rescuers) check.

the first guy pulled out a man (80 kg minimum) from the blue, not an easy task especially if the drown man was down under 5 meters. It feels that he knew how to proceed, my friends Jean Francois, Cyril and Raphael helped him out to put
the poor guy next to the wall. Unfortunately, it was not on waterfree environment, a shallow water was enough to perform CPR.
The guy started to vomit, that is good, no water in the lungs, some pulses were even there. The crowd (ok only 10 people max, it was sort of strange to know that 50 meters away triathlete were unaware of this situation) was encouraging the guy, come on, hang in there, fight dammit, as if he was racing against ...death ?
Unfortunately they lost the pulse, and then we went silenced, just like if we were praying in our head. Cyril shouted at me, Where is that bloody oxygen ?
Ok, it should have been here (the mandatory equipment in Switzerland should include an oxygen tank, did the women explain properly the situation to the person in charge of the swimming pool ?) time to move, I ran to the swimming pool and gosh...where did my proficient English go ? Finally, the women in charge at the swimming pool was looking into it at...snail pace. Frustration, that was my state of mind.
I came back to the scene, and they were still performing CPR, then a person from the swimming pool came with a defibrillator...ok, no oxy, and you know what ? can't perform a defib in shallow water. So they have to drag the body 50 meters to a dry location. In the meantime, some people succeeded to have crucial info on the timing. 5 minutes that was the time his girlfriend realized he was missing, 2 more minutes the diver needed to find him. 7 minutes accrued, it was still worth a try but it was a lot of minutes for the brain without O2.
The defib said ...continue to CPR (thank you dude !), time is an elastic concept and this kind of situation proved it, where are the goddamn rescue ? They came by boat and road, and installed a security perimeter, started to CPR with a stronger stance, but still no recovery. We were sort of depressed I have to confess, nothing we can do at this point, the slight pre race pressure we could have was gone for sure. We were meditating on the fragile line of life of our existence. Of course we need to prove our mortality through all kind of stuff (Inferno triathlon is one of them) but just a simple lack of air reminds us our condition.

Inferno or paradisio ? We have to move on, leave the drama behind, persuading ourselves that we did our best."

 

http://img341.imageshack.us/img341/8457/preraceinferno2012accid.jpg

 

L'arrivee a Murren nous donne l'impression d'etre devenu des playmobiles dans un village maquette, tout y est si joli, si ...net. Cela a quelque chose d'irreel, vraiment, a ce moment nous sommes vraiment tels des gosses entrant dans disneyland, presque surpris de ne pas voir mickey ou dingo sortir d'une ruelle pour nous offrir une tarte au myrtille.

 

Inferno 2012 the I day (149)

 

 Pre race inferno 2012 (61)

 

Le briefing est tres bien fait, avec un powerpoint, c'est juste que c'est en allemand et que le mien est un peu rouille, j'attends patiemment la partie anglaise car Cyril et Jeff comptent sur moi pour eviter les pieges. Et il y en a de nombreux ! Beaucoup de cas peuvent engendrer une disqualification directe, la plupart du temps llie au code de circulation routiere specifique suisse. Notamment en cas de croisement avec un bus dans une descente, ou en cas d'utilisation de sifflet par les forces de l'ordre. Ici point de discussions latines, c'est la precision suisse qui s'applique. Bref ne pas hesiter suite au briefing en anglais a demander des precision a Jan le managing director (tres abordable et avec un certain sens de l'humour).

 

Nous prenons ici la pasta party, tranquillement, l'organisation a prevu des ticket de pasta pour un accompagnant par competiteur et de deux tickets de transport telepherique (tres important car cela coute 80 francs suisse sinon pour monter au schilthorn). Les competiteurs peuvent redescendre du Schilthorn avec leur dossard.

 

Nous logeons a Spiez non loin du depart natation (a 15 min de Thun), c'est un avantage pour la nuit de vendredi car nous pouvons dormir jusqu'a l'extreme limite (5h pour un depart natation fixe a 6h30), ceci est possible de part ma presence. Si Cyril et Jeff furent que tout les deux, ils auraient du laisser la voiture a Stechelberg (T3, depart du trail) revenir dormir a Spiez et faire le trajet Spiez Thun en taxi. L'organisation a prevu un systeme de navette qui part de Stechelberg vers 4h du matin, donc si vous n'avez pas d'assistance, il faut prevoir de loger sur le chemin de la navette (Murren, Stechelberg,Laufferbrunnen etc..). Nous avons fait connaissance d'un couple d'autrichien venus pour l'Inferno, et ils furent ravis de pouvoir beneficier de la voiture de Jeff !

 

Comme toujours on se reveille avant le reveil, comme toujours il y a un imprevu, cette fois ci ce n'est pas cyril mais Irene qui s'apercoit qu'elle a oublie sa puce a l'hotel alors qu'on arrivait sur Thun. No problemo, nous avions le "quart d'heure de crevaison" dans le planning. La zone de depart est du grand art, piscine d'echauffement, immense pelouse avec la coupe reglementaire 3.5 mm, eau 19 Celcius, du cinq etoiles !

 

Inferno 2012 the I day (4)

 

Vous l'avez compris la natation est un pur regal, enfin pour ceux qui savent s'orienter car le trajet est une immense ligne droite theorique jusqu'a Oberhofen. L'organisation a allume un hotel tout au bout pour donner la direction, mais sur la droite, le soleil commence a faire rougeoyer le sommet de l'Eiger. Je ne sais pas si Cyril ou Jeff ont realise qu'ils vont aller en nageant, pedalant, courant non loin au Schilthorn...

 

Inferno 2012 the I day (52)

 

Jeff a la sortie de l'eau en 1h15, les 1er sortent en 45' environ. Les temps sont similaires aux IM etrangement, il doit y avoir un leger contre courant (effectivement l'eau s'ecoule du lac a l'inverse des nageurs), Cyril et Jeff sont de tres bon traileurs, meme excellents (dans les 3 a 10%), et je me dis qu'ils vont commencer a remonter la meute. Que Nenni, vous etes prevenus, le niveau ici est hallucinant, Jeff et Cyril se faisaient deposer par les suisses et les suissesses dans des pentes aux pourcentages titanesques.

 

Pour ma part j'attendais aux parcs et honnetement je n'y croyais pas mes yeux, des femmes hyper faciles souriantes, des "papys" devant les deux frenchies, et surtout Jeff qui commencent a avoir les barrieres horaires au cul ! Cela ne lui etait jamais arrive, Raphael qui est un avion lui aussi en trail (il a gagne regulierement des kilometres verticaux) remonte petit a petit mais il est au milieu du peloton (il finira dans le 1er tiers a la 69eme place et le 29eme temps en trail)

 

 Inferno 2012 the I day (144)

 

Cyril est passe a Murren peu avant la barriere horaire de 18h, c'est tangent pour Jeff qui navigue a 20 minutes de Cyril, je pars chercher Jeff dans Murren pour l'encourager, l'organisation a recule de 15 minutes le cut off, et Jeff depuis Stechelberg se depouille pour passer le cut. Il reussit in extremis le passage (18h01), et c'est parti pour la derniere partie du parcours, mineral, inhospitalier, sans ombre. Il fait chaud entre 25 et 30 C selon l'altitude.

 

Il y a encore une barriere a Schilthorn Hutte a 19h30, mais c'est en cas de panne du coureur, en general les coureurs arrivent au bout, j'ai un peu de doute sur la sante des frenchies, mais je croise les doigts et monte en telepherique jusqu'a Gild pour effectuer les derniers 300 m + a pied avec les coureurs.

 

Le paysage du jungfrau est magnifique, j'essaye de prendre les meilleurs angles des coureurs, cela devient plus facile avec le crepuscule qui s'impose.

 

Inferno 2012 the I day (243)

 

Inferno 2012 the I day (260)

 

Inferno 2012 the I day (249)

 

les jolies suissesses sont toujours souriantes, c'en est que plus impressionnant !

 

Inferno 2012 the I day (270)

 

Inferno 2012 the I day (273)

 Le Piz Gloria atteint par Jeff 25 minutes avant la deadline de 14h30 de course, Cyril est arrive depuis plus de 20 minutes.

 

Inferno 2012 the I day (289)

 

Ils sont aneantis par l'effort mais heureux, Cyril aura meme du mal (de mer) dans le telepherique retour (il faut quatre changements pour descendre jusqu'a stechelberg (T3, parc VTT) ou j'ai gare la voiture. L'organisation est sans faille et a reuni les velos et affaires a Stechelberg, ouf je me voyais mal refaire tous les parcs dissemines le long du parcours. Car maintenant, c'est mon job, on doit repartir dans la foulee dans les alpes du sud pres de Barcelonette, Cyril est le parrain du trail de montclar.

 

Je vous passe le trajet car ce fut vraiment dur de lutter contre le sommeil (le ratio c'etait 15 minutes de pause pour une heure de route...), nous sommes arrives a 7h du matin pour un depart a 9h. Et dire que les deux zigottos ont pris deux dossards...a enfermer je vous dis !

 

les photos de l'Inferno

 

1- les officielles de swiss image

2- mon best of

3- pre race day

4- the Inferno day

 

Akuna

4 commentaires

Commentaire de La Tortue posté le 27-08-2012 à 07:54:38

cr lu en diagonale, mais je vais m'y replonger très scrupuleusementquand j'aurais un peu plus de temps car c'est une course dont j'ai entendu parlé et que je ferais un jour, c'est certain.
merci pour toutes ses infos toujours précieuses sur ces formats de course atypiques.

Commentaire de LtBlueb posté le 27-08-2012 à 22:42:03

un beau CR . merci !

Commentaire de raspoutine 05 posté le 08-09-2012 à 19:22:17

Hum.... Y'a plus qu'à aller voir... C'est malin !!!
je ne voulais plus toucher à un VTT !
Un foutu reportage, encore une fois ! et une mine de renseignements...
Bien sûr, bravo aux deux triathlètes !
On pourra peut-être se la faire ensemble un jour ?
Merci à toi, of course !

Commentaire de akunamatata posté le 08-09-2012 à 19:52:33

l'idee est implantee, c'est inception ;-)
c'etait le triathlon que je voulais faire en 2012, on verra pour 2013, mais les inscriptions partent dans la journee.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran