Récit de la course : Trail du Tour des Fiz 2012, par tournepatte

L'auteur : tournepatte

La course : Trail du Tour des Fiz

Date : 29/7/2012

Lieu : Passy (Haute-Savoie)

Affichage : 681 vues

Distance : 55km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

un avis sur le tour des fiz 2012

 Ayant participé pour la troisième fois au Tour des Fiz (grand parcours), je commence à avoir une certaine expérience et j'ai à ce titre quelques remarques sur l'édition 2012 et les modifications apportées par rapport aux précédentes.

-modifications positives concernant le parcours: au départ, un changement de sens : on passe par le Lac Gris au lieu de descendre le champ pour rejoindre Guébriant, ce qui est plus agréable. Ensuite, à Varan, on arrive désormais par le chemin principal au lieu de couper par le raccourci juste en dessous des chalets: c'est mieux, car on découvre un meilleur point de vue sur cet alpage et le ravitaillement est mieux placé qu'avant. L'arrivée se fait désormais dans le "bon sens" par rapport à l'orientation générale du parcours et on ne fait plus le détour (peu utile) sous l'aire de décollage des parapentes.

-changement beaucoup moins positif et même néfaste: avoir abandonné l'itinéraire par le col de Portette et les chalets de Sales au profit d'un nouveau par les Grandes Platières et les chalets de Gers. Conséquences: les coureurs doivent traverser sur le domaine skiable de Flaine un secteur assez défiguré par l'industrie du ski (remontées mécaniques, zone de roches concassées très inconfortable à parcourir...) Heureusement, le brouillard de dimanche cache une partie des dégâts! Quant à la descente  sur Salvagny, putôt longue (1600 m de dénivelé en gros), le seul passage sympa est la combe de Gers; le reste est fait de raides et éprouvantes pistes caillouteuses type pistes de ski sans neige, et on regrette la jolie descente de Sales par les cascades.

-autres remarques sur l'organisation générale de la course:

-dans l'ensemble -et c'est plutôt grave- le balisage se révèle très insuffisant. Pour qui ne connaît pas le secteur de Platé, le traverser par temps de brouillard avec de rares rubans de quelques centimètres de rubalise éparpillés à même le sol de loin en loin relève de l'exploit. Aux Grandes Platières, il n'y a même plus de rubalise: ce sont des gants vert-fluo posés à terre qui sont censés indiquer la direction à suivre! D'alleurs, au col Pelouse, plusieurs coureurs se sont trompés et ont commencé une descente  en direction de Flaine avant de se rendre compte de leur erreur, perdant du temps et de l'énergie. Dans le passage des Argentières, exposé malgré les chaînes, il ne me semble pas normal qu'il n'y ait eu personne pour avertir du danger, des coureurs parfois fatigués en fin de course et pouvant manquer de vigilance.

-la décision de renoncer au passage par Grenairon semble arbitraire et injustifiée. La météo annonçait clairement une amélioration progressive du temps en cours de journée, ce qui s'est produit, et non une aggravation. Pourquoi donc renoncer à cette belle partie du parcours? D'autant que le  prétexte invoqué au moment du départ était fallacieux: les sentiers n'étaient pas plus détrempés sur Grenairon qu'ailleurs, et de toutes façons ils avaient le temps de sécher avant le passage des coureurs.

-les ravitaillements ont à nouveau cette année posé problème. Ils étaient bien répartis et sympathiques (merci et bravo aux bénévoles qui les ont tenus pendant toute la course), mais il n'est pas normal que les derniers concurrents ne trouvent plus rien  à avaler sur certains ravitaillements alors que ce sont eux qui en ont le plus besoin! Et ils ont, rappelons-le, payé le même tarif d'inscription (assez élevé) que les autres!

-le dénivelé annoncé (5300 m) est à nouveau cette année assez  largement surestimé (même en tenant compte bien sûr de la montée à Grenairon "shuntée")

Bien entendu ce trail présente de nombreuses qualités, mais ce n'est pas mon but de les présenter ici; je veux montrer que sur plusieurs points l'organisation se révèle défaillante, alors qu'on en est à la quatrième édition! L'organisation ferait donc mieux de faire porter l'effort sur ses déficiences plutôt que se montrer tâtilonne sur le contrôle des coureurs: une fouille de sac en cours d'épreuve plus une en prenant les dossards, ça frise l'acharnement! Quant à l'obligation d'emmener sa carte d'identité (une nouveauté), quel intérêt?

 Enfin, la volonté d'imiter l'UTMB (projet de multiplier les courses, même musique au départ) ça ne me semble pas non plus une bonne idée...

Désolé si je tempère un peu le triomphalisme qui est généralement de règle à la fin de ce type d'événement...

1 commentaire

Commentaire de joris posté le 03-08-2012 à 20:10:13

Je "plussoie" toutes tes remarques : c'était ma première édition mais en préparant ma course il me semblait aussi que le passage par le coté refuge de sales était plus sympa et effectivement j'ai été très déçu du parcours grandes platières-salvagny comme tu l'as bien décrit.
Par contre le départ est effectivement très bien, l'arrivée aussi.
Pour le balisage je l'ai aussi trouvé très limite par endroit et surtout dans le désert de platé, ceci dit le brouillard n'aidait en rien.
Quand au dénivelé 5300 me semble très optimiste à moi aussi (grenairon compris) ça dépend si c'est selon les organisateurs ou selon la police...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran