Récit de la course : Les Eléphants d'Hannibal - 7 km 2012, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : Les Eléphants d'Hannibal - 7 km

Date : 21/7/2012

Lieu : Vic La Gardiole (Hérault)

Affichage : 1179 vues

Distance : 7km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Chauds, chauds, les Eléphants, à Vic-la-Gardiole

 C’était la 12è édition hier samedi 21 des « Eléphants d’Hannibal » à Vic- la- Gardiole. Les onze premières, je les ai pratiquement toutes faites. Alors, la 12è….. ! Départ à 19h-contrairement aux premières éditions- c’est une excellente idée car la chaleur, à pareille époque, est éprouvante. Je me souviens du nombre de coureurs allongés sous la tente de la Croix-Rouge à l’arrivée de feu (c’est le cas de le dire !) la Mirevalaise, le matin du 15 août…..

Donc  encore la chaleur cette année, peut-être un peu moins lourde, mais avec du vent en plus, pour corser la course, quoi ! D’où le fait que la majorité d’entre nous (une centaine) avaient opté pour le 7,5km, une soixantaine de courageux restant sur le 11km, plus long, mais avec un passage dans l’orchestre assourdissant des cigales de la pinède des Aresquiers.

Plein de têtes connues étaient là au départ. Maryse Goudard, Gilbert Carolo, Dominique Le Cornu….. puis les copains de Maguelone Jogging, venus en voisins,  au nombre de cinq. Je parle d’eux avec un peu de gêne car sans jamais avoir donné ma démission de mon ancien club-pour montrer que je reste moralement avec eux- j’ai balancé du côté de Sète, plus proche, par le biais du Marathon Sétois, dont l’éventail plus large de possibilités d’entraînement et surtout sa composition humaine  et son ambiance, ont tout pour plaire, même à des vieux sur le déclin comme moi !

 Deux attitudes possibles: la sérénité, à droite, et le chrono en vue, à gauche!

La preuve de ce bon esprit a d’ailleurs encore été donnée par Véronique et Thibaut (venu de Montpellier), membres du club, mais non coureurs ce samedi, qui sont quand même venus encourager leurs deux copains, Ludovic et moi.

 Les deux coureurs du Marathon Sétois ce samedi à l'échauffement: Pierrot34 et Ludovic Chauvat

Encourager et aussi prendre des photos, comme je le fais d’habitude et sans doute encore mieux, grâce à de bons réflexes de journalistes ignorés, chez Véronique !

 

 Un quatuor de "Marathoniens Sétois", qui gagne à être connu!

Avec un léger retard, après la traditionnelle course des enfants des écoles, toujours aussi motivés et touchants-une fille termine 2è-

 Des petits vicois très enthousiastes au départ

le départ a alors été donné peu après 19h, devant les écoles-une pensée émue pour son ancien directeur, Bernard Malgoire, disparu, qui a donné son nom au bâtiment.

 

J’avais entendu parler d’un changement de parcours dû au refus des propriétaires de la vigne et de la pinède des Aresquiers de ne plus ouvrir leur domaine aux coureurs, mais non, apparemment, pour le 7km, en tous cas, le parcours était le même. Ombragé, un peu, mais encore ensoleillé par endroits, chaud et asséchant, avec le vent de face en revenant sur la piste cyclable. Si j’ai tenu les deux ou trois premiers kilomètres à mon train habituel, j’ai de nouveau marqué le pas après, pour ne plus progresser, si ce n’est en doublant une femme de « Courir à Fabrègues » qui m’avait doublé auparavant. La bonne Maryse est venue me dire après l’arrivée qu’elle était derrière moi. Bien mince satisfaction, pour une fois !

 Une curieuse arrivée saisie par Véronique: quand on se bat en se bousculant pour une énième place à l'arrivée!

Donc, il « faisait soif » à l’arrivée et après les traditionnelles tranches de melon et pastèque, j’ai avalé moult Oasis et Coca, ce qui m’a fait monter à 5g de glycémie après la douche, en rentrant ! D’où un super « bolus » de 15 unités d’insuline de ma pompe, avant le repas-léger-pour revenir à des chiffres plus acceptables. Un beau T-shirt coton bleu et un bon muscat sec du « Mas Rouge » en ont satisfait plus d’un je pense. Au moins un commentaire entendu à l’arrivée : le vainqueur du 11km (qui m’a doublé avec le 2è et le 3è avant l’arrivée) faisait le ramadan mais vu sa taille de géant, avait sans doute de bonnes réserves pour l’emporter pareillement ! Ludovic arrive un peu déçu en 31mn. Que devrais-je alors dire avec mes 41 mn !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran