Récit de la course : La Villarinche - 13 km 2012, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Villarinche - 13 km

Date : 22/7/2012

Lieu : St Colomban Des Villards (Savoie)

Affichage : 998 vues

Distance : 13km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Villarinche 2012 avec la Chenille



A 4 jours du Triathlon de l'Alpe d'Huez, je me présente avec deux passionnés de Trail, la Corne et la Chenille à Saint Colomban des Villards, sur la route du Col du Glandon pour un petit trail d'été.

 

La Corne, flamboyante, s'aligne sur le parcours 22 kil / 1800m de D+ ! Un gros morceau. Quant à moi je serai en mode ki-kil, à accompagner la Chenille sur un 13 kil / 450m de D+.

 

Déjà, le cadre est magnifique. J'adore. Et il fait une température excellente. Et soleil.

 

On se place en seconde ligne avec la chenille, on doit être une soixantaine de participants dont beaucoup de traileuses !! L'objectif est donc de finir au mieux dans un classement "féminin", sachant que la Chenille a la gagne dans le sang !!!

 

Ca démarre cool, je suis durant les quelques premiers hectomètres le peloton de tête... Ca me titille de rester avec eux mais une promesse est une promesse, je lâche prise et me fais rejoindre par la valeureuse chenille. Deux seniors femmes sont devant et vont jouer la gagne sans nul doute, une V1 les suit de près. Donc 4ème F ce sera l'objectif...

 

Le profil de ce 13 kms est atypique !

- 2 de faux-plats montants sur bitume

- 4 kil de faux plats descendants en bitume/chemin

- 1 kil de descente technique en sentier technique

- 1 kil de montée abrupte typée trail spirit

- 4 kil de re-montée en mode bosses

- 1 kil de descente vers Saint-Colomban

 

KM 0-2 : LE FAUX PLAT MONTANT DE 2 KIL

La Chenille part à froid et elle cherche son "second souffle". Devant nous voyons les 3 premières s'éloigner logiquement... Puis une sénior rose nous dépasse, puis une V1 orange... Puis une V2 apparait dans le champs de vision derrière, oups, a-t-on été trop optimiste en misant sur une 4ème place ?

Il faut digérer ce démarrage et ne rien lâcher avant la portion plus favorable qui nous attend... Finalement nous basculons enfin, avec en vue la sénior rose et la V1 orange qui a l'air d'envoyer sur le plat.

 

KM 2-6 : LES FAUX-PLATS DESCENDANTS ET RELANCES 

La Chenille trouve son rythme et nous évoluons au même rythme que celles de devant. On rejoint l'autre versant et relançons, même si devant ça avance. On passe devant le front des pistes, LOL ! En tout cas l'ombre est la bienvenue. Et finalement, c'est au train que nous remontons d'abord la senior rose, puis la V1 orange, avec objectif immédiat de creuser un écart, au moins visuel !!

 

KM 6-7 : LA DESCENTE TECHNIQUE

Et nous arrivons à un single excellent, le meilleur moment de ce parcours ! Un single vraiment single, avec lacets et virages relevés ! Nous doublons à ce moment-là les marcheurs qui nous laissent passer avec un petit mot d'encouragement ! Allez la Chenille, c'est LA que l'entraînement au Col du Crucifix doit produire son effet !! Et creuser ce fameux écart ! Tant et si bien que nous rattrapons un traileur orange plus prudent. La fin de la descente arrive, à peine je tourne la tête que le devant de mon pied touche une pierre ou une racine, PATATRAS à 25 km/h, juste le temps de mettre les mains devant et me relever le plus vite possible ! Ca y est, je suis crade et ensanglanté, j'ai le look traileur !!!

 

KM 7-8 : LA MONTEE TRAILESQUE

On traverse un pont buccolique, et nous voici dans le VIF : une montée assez abrupte ! Le Traileur orange se révèle un vrai dahu et nous passe rapidement malgré une tentative de footing-quand-même ! Et derrière, même si on ne voit plus la V1 orange, la senior rose est aux abois !!! Dur dur ! Mais le ravito arrive vite. Ouf.

 

KM 8-12 : LA MONTEE INTEMRINABLE POUR LA CHENILLETTE

Ravitaillement, on s'arrête un coup. Eau et Coca. Et nous voici de nouveau sur du bitume, en faux-plat montant. C'est le tournant de la course. La Chenille court mais le moral commence à fluctuer voire flancher... Surtout que la senior rose n'a pas fait d'arrêt au ravito, elle.

ALLEZ LA CHENILLE !!! A mon grand dam on est toujours chassé vu qu'elle a toujours de visu, quand OUF OUF, elle marche ! Allez c'est le tournant !! Ne rien lâcher ! La Chenille continue son effort, tant et si bien que c'est bon, on prend du champs. La Chenille a bien mérité que je l'arrose à chaque fontaine lors de traversée de village (et non dans une optique de "concours de T-Shirt mouillé" comme le croit un spectateur local !!).

On arrive au bout de la route, une bénévole indique une bifurcation sur la gauche, aïe il faut prendre dré dans le pentu dans le champs ! Et c'est parti pour une montée perpétuelle, avec une chenille qui, tous les 500m, vous demande "on en est à combien", suivi en général d'un "c'est pas possible, on devrait avoir fini de monter" ! Allez Chenille, on le tient ce classement, on rentre à la maison !!!

Puis voici qu'un coureur orange court en notre direction ?! Il ne voit plus de marques bleues ! M'enfin, il n'y a qu'un chemin, allez pas de quoi s'affoler on continue !! Et finalement une rubalise nous confirme qu'on est sur le bon chemin, allez encore un dernier coup de c** et c'est la descente !! Sauf qu'on est 4 désormais, un bleu a pu remonter lors de ce doute !!

 

KM 12-13 : LE RETOUR AU SOLEIL EN DESCENTE

La descente démarre, allez, même si on tient cette 4ème place j'aimerai bien qu'avec la Chenille on conserve notre place au scratch face au orange et au bleu. On allonge, on envoie, on prend les cordes dans les virages !! La Chenille s'emballe (l'altitude ?) et commence à sourire, à me remercier et rire mais NON il faut terminer devant les deux zig's !!!

Ouf, un lacet, on voit le clocher, le parking, allez l'arrivée est dans 500m, regards inquiets derrière mais ça va, on les a neutraliser, et à l'issue d'un sprint que gère de main de maître la chenille-traileuse, les dossards 637 et 638 en terminent avec le sourire en 1h21 soit 9.55 km/h de moyenne !

 

Bref, une course plaisir !!!

 

La suite de la matinée ? On attend la Corne pour parcourir avec lui les 2 derniers kilomètres de son périple, qui fut au final assez costaud... Je ne regrette pas de m'être aligné sur le 13 kil !

 


Et voilà pour mon 100ème récit !!!Innocent

 

2 commentaires

Commentaire de l ignoble posté le 23-07-2012 à 09:30:23

j'avias cohé cette course en début de saison,je la ferais surment un jour,bien joué le bouck,a bientôt

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 23-07-2012 à 12:44:21

Bravo Julien, et la prochaine fois, il faut que tu transpires un peu!!!
A+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran