Récit de la course : Le Tour du Lac d'Aiguebelette 2012, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Le Tour du Lac d'Aiguebelette

Date : 17/6/2012

Lieu : Lepin Le Lac (Savoie)

Affichage : 698 vues

Distance : 17.3km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Moteurs interdits

Moteurs interdits

Je suis venu en week end à Saint Alban de Montbel.

Situé sur le bord du lac d'Aiguebelette, ce village fait partie des cinq communes jouxtant ce magnifique plan d'eau, au pied du mont de l'Epine.

Le 28° tour du lac d'Aiguebelette est pour le lendemain et je profite de cette météo favorable pour jouer au touriste comme des milliers d'autres en ce samedi ensoleillé.


 

La météo n'est pas la même dimanche matin et les hauteurs sont couvertes de brouillard.

C'est tant mieux car le soleil de la veille nous présageait une épreuve difficile avec la forte chaleur.

 

Nous sommes 1680 inscrits et c'est la bagarre pour se garer.

Le hasard fait que je me place sur le parking aux côtés de Michel et de son épouse. Ils sont de Cap Bugey de Château Gaillard et cela fait plusieurs compétitions que je me retrouve avec eux.

 

Je retrouve Christian et Florian de mon club. Père et fils sont des fidèles de cette épreuve.

Tu viens t'échauffer ? me demande Michel.

Oui, si on veut faire moins d'une heure … Rires.

 

Sous l'arche, nous sommes sous les ordres du starter.



Le départ est proche du club house du club d'aviron, haut lieu de compétitions où mon cousin Luc est venu faire quelques vagues avec ses coups de rame destructeurs.

 

Nous ne sommes pas tous derrière la ligne mais le départ est donné bon enfant.

Le trafic est dense. Je prends un bon rythme et lève bien la tête, profitant de ce moment.

 

La circulation est interrompue à cet endroit et les coureurs prennent toute la largeur de la route.

Le premier  kilo arrive déjà en 4'08 alors que je vois au loin Michel qui apparemment, était mieux placé que moi sur la ligne.

 

Je le rattrape. On tchatche un moment puis je le lâche.

Nous avons passé le bout du lac que nous entourons dans le sens des aiguilles d'une montre.

Je me sens bien sur cette route un petit peu en faux plat montant.

La preuve, je passe le 2° km en 4'21.

Je double toujours des gars en faisant attention de ne pas m'emballer.

3'59, 4'22 puis 3'58

Je passe le 5° en 20'48.

Photos organisation sur facebook

Nous arrivons à Aiguebelette le Lac le Port où j'ai passé la soirée de la veille dans un restau sur le bord de l'eau. Quel bel endroit.

Le passage près du parking précède un nouveau faux plat plus prononcé que le premier.

 

Ensuite une belle côte mais brève, calme les ardeurs de certains, d'autant plus que la chaleur a fait son apparition.

Deux petites épingles à cheveux avant de passer devant l'église et de redescendre pour sortir du village. Là, encore un kilo à plus de 15 à l'heure.

 

Ensuite Lépin le Lac et son camping est atteint avec deux passages sur la voie ferrée.

 

Maintenant le soleil est là et les organismes en pâtissent.

Jacqueline me passe plusieurs fois à vélo.

Elle tire le portrait des gars et des filles de Cap Bugey, Dudu, Marie Chrstine, etc.

Elle me renseigne mon l'écart avec Michel.

 

En parlant avec elle je double un groupe surpris par la vitesse avec laquelle je les passe.

Je me calme de suite après car la route est encore longue.

Nous arrivons à l'autre bout du lac et le retour va être pénible.

 

Il reste 5 kms sur les 17,3 que comporte cette épreuve.

Je regrette un peu de ne pas avoir de casquette.

 

Mon épouse n'est pas là à l'entrée de St Alban.

Elle m'a raté. Aurais-je été trop vite.

Non car j'avais prévu un passage aux alentours de 10 heures donc une heure après le départ et c'est le cas.

Je passe le 15° en 1h03'51 avec des panneaux précédant, pas trop aux bons endroits.

En nette perte de vitesse donc, je serre les crocs en sachant que ce qui reste est en descente.

 

J'enquille le 17° en 4' tout rond, et dépasse pas mal de coureurs sur les 300 derniers mètres.

Je suis 161° en 1h12'54.

Je suis content car j'espérais 1h15' au mieux de ma forme.

Quelle patate j'avais malgré ma baisse entre le 12 et le 15.

Le soleil et la chaleur en est la cause et mon bon rythme est dû surement à la séance d'entrainement de jeudi avec ces fractionnés à l'américaine avec Nicolas Duclos et Laurent Duluye entre autres.

 

Ce qui suit est tout simplement gigantesque, du jamais vu.

Il y a environ 3000 personnes sur les bords du lac et le buffet qui s'en suit est totalement gratuit et à volonté.

Je sors mon portefeuille pour passer une bière à Christian.

Il me demande ce que je fais : la bière est aussi gratuite et autant qu'on veut.

 

Comment font les orga. Il n'y a pas de primes pour les premiers mais ils sont quand même bien récompensés.

Bref l'ambiance est géniale avec ce temps et cet endroit magnifique avec sa nature protégée.

 

C'est vraiment une course à faire ou à refaire.

Cet énorme massif montagneux et ce lac sauvage est un des plus beaux endroits.

 

2 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 04-07-2012 à 09:39:00

La vache ! La bière gratuite, il faut que j'y aille ! Zut, c'est un peu loin !
Bravo pour ton chrono plutôt flatteur...

Commentaire de Francis31 posté le 04-07-2012 à 15:59:56

Comme tu le dis : quelle patate....161 sur plus de 1600 inscrits !!!C'est la peur de manquer au buffet qui te fait courir aussi vite ? En tous cas, bravo pour ce beau chrono.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran