Récit de la course : Trail Montan'Aspe - 29 km 2012, par ced2nay

L'auteur : ced2nay

La course : Trail Montan'Aspe - 29 km

Date : 16/6/2012

Lieu : Bedous (Pyrénées-Atlantiques)

Affichage : 502 vues

Distance : 29km

Objectif : Faire un temps

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Quelle belle vallée d'Aspe !

Lever tôt ce samedi 16 pour rejoindre Bedous depuis NAY. Nous sommes 4 : 2 partent pour le 23, 2 sur le 29.

Le profil de cette course me plaît. Je l'ai repérée ya quelques mois car pas mal de dénivelé mais sur une distance plus courte. A titre d'exemple, c'est comme le 40km des Citadelles, mais avec 11km de moins. Et ça pourrait bien me plaire moi qui aime monter. C'est là que je gagne toujours le plus de places. Donc je veux découvrir ce que je vaux sur une course avec un tel profil.

Le départ est donné sur la place du village qui jouit d'une belle vue sur les 3 sommets (Bergout, Ourdinse et Layens).

Pour Stef & Fred qui font le 23, ce sera le 1er sommet, pour Pierre & moi, ce seront les 2 premiers.

Premiers sentiers agréables, beaucoup d'herbe, peu de cailloux. Ce n'est en fait que le début d'un régal pour la plante des pieds. Cette 1ère partie d'ascension et descente du Bergout est très souple. Du coup, je grimpe "normalement" , mais à bon rythme. Pierre, qui n'a rien fait depuis l'Euskal Trail (mais vraiment rien!), espère avoir de la fraicheur mais risque surtout de manquer de jambes. Il me suit, on fait encore course en équipe. C'est tellement plus agréable plutôt que d'être chacun dans son coin.

Arrivés au 1er ravitaillement, la vue est SPLENDIDE. Des crètes rocheuses s'offrent à nous dans le vallon d'en face.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Courir sur un tapis magique comme celui-ci est un réel bonheur !

La descente se déroule dans la joie et la bonne humeur, entre paties ombragées voire très obscures (!), sentiers "slalomants" entre les arbres, et descente d'un vallon herbeux très pentu. Au pied d'Aydiius, Pierre me demande de ralentir car les jambes commencent à lui tirer. Pas de soucis, ça me fera du bien pour plus tard. Ca fera pas de mal. La petite remontée sur le village et le ravitaillement lui est très pénible, et les crampes le stoppent net. Au ravitaillement, massage, repos et réhydratation lui feront du bien mais il repartira sur le 23 par sécurité.

Je l'abandonne ici, je repars car je me sens plutôt bien. Je double du monde, mais à grande surprise, je ne vois pas un seul dossard rouge, cad du 29. Que des participants du 50. C'est bizarre. Pourtant au ravitaillement suivant, on me confirme que je suis sur le bon chemin. Je remonte beaucoup de traileurs et traileuses du 50, bien courageux vu la chaleur et la distance qu'il leur reste ! Mes 29 me suffiront amplement !

La pente devient plus ardue, et je commence à sentir quelques tiraillements dans le bat des mollets. Tiens, c'est plus souvent les quadri ou l'aine en 1er à se manifester ! Malgré celà, je reprends des concurrents. Peut-être que certains sont du 29 car je ne peux pas tj voir. Tant mieux Rigolant.

La vue sur Bedous et la vallée est magnifique.

La pente est raide......

En haut, 2 sherpas nous pointent et ont apporté quelques menus grignottage. C'est bien sympa à eux. Le chocolat prend une claque en plein soleil... Je mange, m'hydrate comme d'habitude à mon rythme habituel d'un litre par heure de course. C'est ce qu'il me faut si je ne veux pas avoir plus de crampes. Je leur signale mon étonnement de rencontrer peu de concurrents du 29. Ils me disent que c'est normal, je ne suis qu'environ le 10ème à passer ! QUOI ???? Y en a pas plus devant ??!!! Ah ok, je comprends pourquoi Pierre me disait que j'allais un peu vite Langue tirée.

Je repars et la descente vertigineuse sollicite plus les quadris. Je fais dévaller une pierre qui passe pas loin d'un concurrent 100m plus bas. J'ai crié pour prévenir par précaution, et je pense que le concurrent 50m devant moi m'a pris pour un fou.

A une cabane de berger, je perds les rubalises. Je me fais courser par ses chiens. Heureusement il sort de sa cabane pour me remettre dans le droit chemin. 2mn plus tard, pareil, je pers les rubalises, mais les aperçoit en contrebas. Je dois perdre de la lucidité. Ca va moins bien. Allez, je coupe à travers pour rejoindre.

Les quadri tirent fortement, je termine la descente avec de belles crampes qui me foudroient quelques secondes 2/3 fois. La traversée du village est traître, car on pense être arrivé mais non. Reste un bon kilomètre peu agréable ! A 100m de l'arrivée, je rattrape un concurrent, mais lorsqu'il me voit 10m derrière lui, il se remet à courir. Bizarre, le mental, ça joue à peu de choses ? :)

Bref, arrivée en 4h16m11s et 12ème sur 69 arrivants.

Très très bonne perf. Même si ya peu de participants, jamais je ne pensais faire 12ème.

Pierre prend une belle 19ème place sur le 23, Stef & FRed ont fait course ensemble 35 et 36èmes.

 

1 commentaire

Commentaire de laulau posté le 01-07-2012 à 12:09:02

Merci Cédric pour ce récit agrémenté de superbes photos et bravo pour ta place ! C'était une belle première pour ce trail. Les parcours sont vraiment de qualité.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran