Récit de la course : Grand Duc de Chartreuse 2012, par laurent-trail

L'auteur : laurent-trail

La course : Grand Duc de Chartreuse

Date : 24/6/2012

Lieu : St Laurent Du Pont (Isère)

Affichage : 769 vues

Distance : 80km

Matos : Pour Ch : sac lafuma 10L, poche à eau, ravito, vêtement de rechange, coupe vent, couv de survie...
Pour moi : sac RaidLight, poche à eau, ravito, vêtements de rechange, coupe vent, couv de survie...

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Sous le soleil : dans la montagne cette fois ci

Voilà c'est fait, une fois de plus. Dans la foulée du marathon de la liberté (Caen 10 juin) et du Maraithon (Coulon 17 juin) voici une étape de plus de franchie.

Notre petit "bloc" et terminé.

 

Une fin en demi-teinte. Des défections avant le départ nous obligeant à recomposer les équipes puis sur place des malades / blessés coupant court à toute progression normale des 10 coureurs que nous devions être au terme de cette épreuve.

 

Epreuve est bien le mot : le parcours est montagnard bien au delà du cumul d'élévation à absorber. Les délais très courts qui sont proposés nécessitent une connaissance des fourberies du terrain qui est parfaite. D'ailleurs, dans le peloton (très étiré) j'ai été frappé par le nombre de personnes qui avaient repéré le parcours au préalable, qui connaissaient tel ou tel passage. Certes tous/toutes n'étaient pas des autochtones, mais le sentiment de me sentir étranger n'était pas loin.

Décomposé en cinq tranches, la troisième allant de Chalais à St Joseph de Rivière, recelait des difficultés qui n'était pas innocentes physiquement et par une météo défavorable, l'issue eu été tout à fait autre.

Les deux dernières tranches, relevait d'un intérêt relatif. La quatrième se déroulait essentiellement sur goudron ; la cinquième, bien qu'agréable, semblait être là plus pour ajouter du km que pour revenir au départ. Du moins voilà le ressenti des copains.

 

C'est une épreuve d'ont on ne sait si l'on doit en être content ou déçu. Avec Ch c'est un peu ce dernier sentiment qui prédomine. Nous avons le ressenti de nous être concentré sur le chrono (les barrières horaires), sur les difficultés au sol du parcours, et ne pas avoir eu le loisir de profiter du paysage.

 

Cela dit, il ne sert à rien de vous décrire d'avantage le parcours et ce que nous avons vécu car les organisateurs changent intégralement le parcours d'une année à l'autre (ce qui est un beau chalenge) donc nos points de repère vous seront inutiles.

Cette pratique, si elle favorise la découverte, engendre très certainement des difficultés (des dysfonctionnements ?) au niveau de la gestion du parcours et de la progression des participants(es).

 

En dehors de ce point important, tout le reste fonctionne sans problème majeur : aucun souci au niveau du balisage, des contrôleurs/signaleurs suffisamment présent pour assurer le bon déroulement et la sécurité en montagne. Les ravitos sont bien garnis et parfois un peu pauvre en choix de boisson mais jamais à sec, ce qui est le plus important.

On ajoutera à cela une infrastructure de départ et d'arrivée à St Laurent du Pont qui répond à toutes les attentes que l'on peut avoir.

 

En définitive il ne manquait pas grand-chose pour que, avec la bande de copains et copines, le WE soit parfait. Reste, autant pour Ch sur son relais, que pour moi sur le duo que nous avons réalisé nos objectifs, notre enchaînement est réussi et nous avons bien pris l'air.


1 commentaire

Commentaire de LtBlueb posté le 27-06-2012 à 23:56:32

une très forte participation locale en effet pour cet éternel grand duc (23ème édition) qui n'a jamais trop joué sur le terrain médiatique. le changement de parcours est un véritable atout !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran