Récit de la course : Trail Montan'Aspe - 50 km 2012, par laulau

L'auteur : laulau

La course : Trail Montan'Aspe - 50 km

Date : 16/6/2012

Lieu : Bedous (Pyrénées-Atlantiques)

Affichage : 1362 vues

Distance : 50km

Matos : bâtons

Objectif : Se défoncer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le Montan'Aspe, une belle première...sauf pour moi

Je savais que je supportais très mal la chaleur, j’en ai eu la confirmation samedi à Bedous.

Malgré une hydratation que je pensais correcte, un arrosage copieux de la tête à plusieurs abreuvoirs rencontrés sur le passage et au ravito d’Aydius, dès la fin de descente d’Ourdinse, j’ai senti les forces m’abandonner. Même sur le plat, dans les rues qui mènent à la place, au 28èmekm, j’ai commencé à marcher. La traversée sur Osse en Aspe fut longue et après avoir hésité, j’ai commencé à grimper les pentes du Layens. Ce fut interminable entre envie de vomir, mal de tête et absence de force. Heureusement, au ravito de la cabane de Bergout, au 39ème km, une gentille bénévole m’a redescendu dans la vallée…Fin du calvaire !

Mais le principal est que les organisateurs autour de Christiane et Bernard Goyetche ont réussi leur pari d’organiser une très belle épreuve dans cette vallée et que, je suis sûr, les éditions suivantes verront affluer les coureurs malgré la concurrence d’autres trails à cette époque de l’année.

Après avoir hésiter, je me suis inscrit sur le 50km et 3300m+ toujours en préparation de l’ultra du GRP. Je dois avouer que j’aurais préféré un trail plus haut dans la vallée vers Ansabère, le lac d’Arlet, le lac d’Estaëns, les endroits les plus beaux de la vallée mais c’est beaucoup plus compliqué à organiser.

Ce trail n’est pas très technique mais a un dénivelé conséquent avec 3 belles montées.

 

profil-montanaspe-copie-1.png

On est 118 au départ à 7h du matin à Bedous. Pour Xiberotarrak, Julien, Patrick et Ramuntxo sont aussi sur la ligne de départ. Benoît, toujours avec des soucis de genou, fera le 23km.

Pour la première fois sur un trail long, je pars en débardeur. Je n’ai absolument pas froid à 7h du matin, il fera chaud rapidement.

depart-noire.jpg

départ du 50km, en arrière-plan, le sommet du Layens

Après un peu de route, l’itinéraire suit un très beau sentier pas trop raide et ombragé sous des chênes.

P6160285 [800x600]

Le gros village de Bedous et le sommet de Bergout, derrière

Un passage sur une piste agréable le poursuit. Nous débouchons sur la crête du bergout, haut lieu du parapentisme. La crête herbeuse qui suit nous offre un magnifique panorama sur les montagnes dominant le village d’Accous.

P6160281 [800x600]

De la piste puis du superbe sentier nous amène un peu en contrebas du village perché d’Aydius. Une petite partie technique sous le pic de la Coste, de la quasi obscurité à l’ombre et sous les buis, c’est toujours très agréable à courir. Ramuntaxo a pris un petit  peu d’avance dans la montée mais je le vois devant moi. Le premier ravito est à Aydius et il fait déjà bien chaud. S’en suivent une route et une  piste à flanc de montagne avant de reprendre un bon sentier. Après une petite descente en sous-bois, à la bifurcation du 23km, nous reprenons un sentier qui nous va nous amener jusqu’au 2ème sommet de la journée, le plateau d’Ourdinse. Au fur et à mesure, le sentier se rétrécit à une simple sente qui monte en balcon au dessus de la vallée. On gagne la crête avant de rejoindre le plateau et la cabane où se trouve un petit ravito sommaire. Cette montée raide, très belle et variée dans son profil, son orientation est une agréable surprise pour moi et j’y reviendrai en entraînement.

P6160284 [800x600]

Le sommet d'Ourdinse vu depuis les pentes du Layens

P6160282 [800x600]

Depuis le micro-ravito d'Ourdinse

 

P6160283 [800x600]

 

La descente qui suit et qui nous ramène jusqu’à Bedous affiche 1100m-. La première partie est bien technique dans des herbes hautes et des affleurements calcaires avant de rejoindre une zone de pâturage autour d’une cabane. Le sentier est peu marqué, le balisage un peu éloigné et cette partie n’est pas très agréable. Après quelques passages humides, une alternance de sentiers et de pistes nous fait arriver dans la vallée. Avant Bedous, j’ai déjà très chaud, je me mets même à marcher. Ce n’est pas bon signe. Sur la place, tout le monde cherche l’ombre ! Je repars cahin-caha en compagnie de Julien qui a l’air aussi peu fringant que moi. Pour aller jusqu’à Osse en Aspe, pied de la dernière difficulté, c’est plat et pourtant, j’alterne marche et course…et après seulement 30km de course ! J’hésite à m’engager dans la montée de 1100m+ plein sud à découvert mais je force quand même. Julien, lui, reste en bas.

montan-aspe10.jpg

Au ravitaillement de la cabane de Bergout, en dessous du sommet du Layens, après un long calvaire, j’abandonne et je demande si c’est possible que quelqu’un me descende en voiture. Une jeune bénévole m’amène gentiment jusqu’à Bedous (sinon, j’aurais fait du stop !)

En bas, j’apprends avec plaisir que Patrick a fait 3ème et Ramuntxo 5ème. Benoît, lui, a fait 4ème sur le 23km. Peu à peu, je reprends des couleurs.

Mais des crampes dans la soirée et encore le lendemain (même dans les doigts des mains !) montrent que j’ai eu des soucis d’hydratation alors qu’il me semble que j’ai bien bu.

 

Au final, pour une première c’est une réussite pour ce trail, avec de beaux itinéraires, de nombreux bénévoles sympathiques, une organisation sérieuse et chaleureuse. L’emplacement de certains ravitaillements est à revoir, cela manquait de quantité quelquefois, le balisage était bon sauf dans la descente d’Ourdinse où c’était un peu léger (avis de plusieurs coureurs à l’arrivée). Le repas était beaucoup trop tardif (19h) et c’est dommage. Le coût de l’inscription est plutôt élevé et beaucoup sont repartis avant le repas (heureusement avec le ticket, on pouvait prendre quand même un sandwich et une barquette de frite). Mais ces soucis seront vite réglés car l’organisation est à l’écoute des coureurs.

Je prédis une belle affluence dès l’année prochaine !

le site de l'épreuve: ici

les résultats ici

2 commentaires

Commentaire de picos de europa posté le 19-06-2012 à 23:13:27

Une course qui a de l'avenir ! Et tu vas être obligé d'y retourner l'an prochain...tant pis pour l'ultra trail du Puy Mary :)Indubitablement, tu auras moins chaud au celestrail:) et ça devrait mieux se passer! J'espère que la lune vous accompagnera.

Commentaire de ced2nay posté le 28-06-2012 à 21:40:34

Dur dur le trail à cette saison et par ces météos. Dans la montée de l'Ourdinse, j'ai pensé à vous les participants du 50, et surtout ceux qui en bavaient déjà dans cette montée. J'espère que tu n'es pas marqué moralement par cet abandon. J'ai bien surveillé les 1ers du 50 qui arrivaient, mais pas de laulau annoncé au micro...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran