Récit de la course : La Pastourelle - 32 km - Relais 2 coureurs 2012, par Fredy

L'auteur : Fredy

La course : La Pastourelle - 32 km - Relais 2 coureurs

Date : 26/5/2012

Lieu : Salers (Cantal)

Affichage : 822 vues

Distance : 32km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

26 mai 2012 – Trail de la Pastourelle

 

C’est la fin du mois de mai. La treizième édition de la Pastourelle, c’est l’occasion de retourner gambader sur les monts de Salers en faisant croire à son entourage que je vais participer à une course de wariors. N’étant pas trop préparé pour attaquer la saison par un trail de 32 km, mes acolytes et moi avons formé deux équipes pour participer à la course en relais.

Bryan et Carlos pour la première équipe, Jean-Jacques et moi pour la seconde. Les objectifs sont clairs, poutrer l’équipe adverse sans laisser paraître jouer la gagne. 

Après un voyage qui durera plus de deux heures à travers la campagne profonde du Cantal, traversé les forets, les cours de fermes et les villages pittoresques peuplés d’autochtones bourrus, Jean-Jacques et moi parvenons à rejoindre Bryan et toute sa tribu sur la place de Salers. Le soleil tape déjà très fort sur les crêtes, la casquette sera de rigueur.


Photo1289

 

Photo1291

 

Photo1292

 

J’en profite pour faire quelques achats auprès de commerçants très actifs autour de leurs boutiques.


Photo1293

 

Photo1294

 

Nous récupérons nos dossards et nous nous installons à l’ombre des arbres pour manger un bout avant le départ qui sera donné à 13h30. Chips, saucisson et pâté, c'est un vrai repas énergétique auvergnat.


Photo1295

Photo1296

 

Le départ est avancé d’un quart d’heure car des orages sont annoncés en fin d’après midi. La tension commence à monter. Jean-Jacques, premier relayeur va se placer sur la ligne de départ aux côtés de Carlos pour une course poursuite de dix kilomètres à travers les montagnes à vaches.


Photo1297

 

L'orchestre se donne à fond, le soleil aussi.


Photo1298

 

Photo1299

 

Photo1300

 

Pan ! C’est parti ! Le long ruban de coureurs s’étire dans les ruelles de Salers sous les encouragements des spectateurs.

Bryan et moi rejoignons le col de Neronne situé à 1240 m d’altitude en voiture pour attendre les coureurs du premier relais. Les cadors arrivent comme des fusées, nous scrutons l’horizon dans l’espoir de voir notre coéquipier arriver devant.


Photo1302

 

Photo1303

 

Jean-Jacques arrive après 1h08 de course, il n’a pas chaumé, j’espère que son poursuivant est loin derrière car Bryan ronge son frein en me voyant partir. Les 20 km du deuxième relais seront une véritable chasse à courre.

Le départ est difficile. Le profil est pentu mais je pars rapidement pour creuser l’écart avec Bryan. La chaleur est suffocante et il me tarde d’être au sommet pour profiter de l’air frais. Le tracé s’engage dans le Cirque d’Imprimau. Je maintiens mon allure : marche rapide lorsque la pente s’affole, relance dans les descentes, j’ai le diable à mes trousses. Passé le Roc des Ombres (1663m) et le passage par la Brèche d’Enfloquet je suis toujours aux aguets. Il reste quelques névés au bord des chemins qui permettent de se rafraichir. 


Photo1304

 

Parvenu au sommet, il ne me reste plus qu’à fondre sur le village de Saint Paul de Salers. C’est dans ces huit kilomètres de descente qu’il faut tout donner. Je prends le train d’un coureur solo, surveille mes arrières et relance dès que possible. Yahoo, à fond les manettes dans la descente !!

La plaine laisse la place aux sous bois. Le sentier est tortueux, je dois relancer à chaque tournant et les buissons m’empêchent de voir qui est derrière moi. Les randonneurs nous encouragent ce qui me donne un peu plus de courage. Ne rien lâcher ! Ne rien lâcher ! Ne rien lâcher !

La dernière partie du parcours est terrible. Il faut gravir les deux derniers kilomètres de l’épreuve avec un dénivelé de positif de 200 mètres.


Photo1305

 

Les mains sur les cuisses, la tête baissée, je marche comme un robot. J’ai soif, j’ai les jambes tétanisées par la descente courue à un train d’enfer et mon seul objectif est d’apercevoir Jean Jacques avec lequel je terminerai le dernier kilomètre en duo. J’arrive au passage du relais, Jean-Jacques me rejoins et nous terminons de gravir, dans un dernier effort, les ruelles de Salers pour atteindre enfin l’esplanade et l’arche d’arrivée.

Nous terminons 44 ème sur 119 en 3h31. Bryan et Carlos termineront à la 47 ème place. L'avance était très juste et je termine complètement dépouillé. Après une douche et une pause à l'ombre des platanes, nous reprenons la route du retour.

 

Merci aux nombreux bénévoles qui nous ont permis de passer cette si belle journée.

Le rendez-vous est pris pour le 23 juin pour le Trail du Puy Mary avec tous les potos, mais là c'est une autre histoire ....    

 

4 commentaires

Commentaire de domi81 posté le 19-06-2012 à 18:24:58

une pastourelle tranquille dans une excellente ambiance
tu vas tout casser au Puy Mary...t'es un killer !

Commentaire de Fredy posté le 19-06-2012 à 19:58:05

Oui Domi, le Puy Mary devait bien se passer, le beau temps sera même au rendez-vous.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 20-06-2012 à 15:22:21

Beau classement, bravo ! Les relais, c'est ce que je préfère, toujours une bonne ambiance.

Commentaire de Fredy posté le 20-06-2012 à 18:08:58

Vi belle ambiance pour mon premier trail en relais.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran