Récit de la course : Marathon de la baie du Mont-St-Michel 2012, par Garulfo

L'auteur : Garulfo

La course : Marathon de la baie du Mont-St-Michel

Date : 13/5/2012

Lieu : Cancale (Ille-et-Vilaine)

Affichage : 1066 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mont-Saint-Michel 2012

Mon Objectif : Réussir enfin à faire moins de 3 h 45 après 3 tentatives infructueuses.

Cette fois, ce sera la bonne !

Ma préparation : j'ai mis le paquet pour réussir : 16 semaines de préparation avec 4 à 5 séances par semaine. J'ai fait attention à mon alimentation et j'ai pas picolé depuis 4 mois (enfin pas trop !).

Ma forme du moment : j'arrive affûté comme jamais. Aucun problème de santé. Bref, je pète la forme et je suis prêt pour faire une performance voir même aller chercher la victoire finale (soyons fou !)

Le départ : Je me place au milieu du peloton 10 minutes avant le départ. Les meneurs d'allure prennent place quelques minutes après. Et là surprise : je me retrouve devant le drapeau rose des 4 h 30.

Le départ est donné et je sais qu'il va falloir rapidement remonter vers le groupe des 3 h 45.

La remontée fantastique : La course commence par une montée sur 2 kilomètres. J'essaie de dépasser par la droite, par la gauche, par le centre, mais la route est étroite (et je ne peux pas passer par dessus).

Après la montée, la route s'élargit, je vais enfin pouvoir dépasser et accélérer (déjà une minute de retard sur mon objectif). Je dépasse rapidement le drapeau gris des 4 h 15 puis le drapeau vert des 4 heures quelques kilomètres plus loin.

Vers le 15ème kilomètre, j'aperçois le drapeau violet (celui des 3 h 45). Je remonte progressivement et le dépasse vers le 20ème.

Je passe au semi en 1 h 48 avec un petit capital de 4 min 30.

Le coup de mou : Le décor est superbe. Mais le vent venant de la mer est assez pénible et il y a peu d'endroits où s'abriter.

Mon rythme va ralentir petit à petit pour atteindre 10, 5 km/h à partir du 30ème kilomètre. J'arrive pas à relancer l'allure et le doute commence à s'installer.

Le coup de mieux : au kilomètre 35, le groupe des 3 h 45 me rattrape et j'arrive à m'accrocher sans difficulté. J'en profite pour me mettre derrière, calé bien à l'abri du vent. J'ai retrouvé le bon rythme.

Au kilomètre 40, le meneur nous dit de passer devant et de se faire plaisir jusqu'à l'arrivée.

Ben oui, mais devant, face au Mont-Saint-Michel, on se prend le vent en pleine face et après 40 kilomètres, c'est pas facile.

J'aperçois un Kikoureur quelques mètres devant moi, j'essaie de me caler sur son rythme mais celui-ci accélère et j'arrive pas à suivre.

L'arrivée : Les 2 derniers kilomètres sont pénibles. Il y a beaucoup de monde pour nous encourager dans la dernière ligne droite. Je m'accroche mais c'est difficile.

Derniers mètres sur un superbe tapis rouge dans un décor de rêve.

Je franchis l'arrivée en 3 h 40 min et 38 sec.

Ça y est ! J'ai enfin atteint mon objectif !

3 commentaires

Commentaire de francois 91410 posté le 14-05-2012 à 22:05:31

effectivement, on a du pédaler pas loin l'un de l'autre et hisser les voiles aux mêmes moments ! au final, j'arrive avec le même temps réel que toi à 5 sec près ! je ne t'ai pas vu (avais-tu les attributs du parfait Kikoureur ?) dommage que tu ne te sois pas manifesté auprès de moi à l'arrivée ...
Merci pour ce récit bien efficace,
Bonne récup

Commentaire de chris78 posté le 15-05-2012 à 21:12:20

Bravo pour ta course !!! Au 40ieme kilomètre, tu as aperçu mon lièvre ! Mais il court trop vite, moi non plus je n'ai pas réussi a le suivre !! :-)
Merci pour ton recit, il resume tres bien les difficultes du marathon.
Bonne recup

Commentaire de kkris posté le 17-05-2012 à 17:43:35

bravo à toi pour cette course bien gérée, c'était vraiment un beau marathon.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran