Récit de la course : Trail des Cabornis 2006, par vboys74

L'auteur : vboys74

La course : Trail des Cabornis

Date : 19/3/2006

Lieu : St Romain Au Mont D'Or (Rhône)

Affichage : 2007 vues

Distance : 35.2km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le Trail des Cabornis 2006/35km

Trail des Cabornis 2006 !

Me voici depuis la veille sur Lyon afin de ne pas faire de route le matin de la course.
Cette fois ci, je n'ai pas fait un seul effort physique de la semaine afin de me préserver....je sais pas si ça me réussira....en tout cas, j’avais pas le choix !

J'arrive à St Romain au Mont Dore non sans difficultés....super Mappy et son itinéraire!Par contre je trouve la salle des fêtes facilement (elle est fléchées) ainsi que le parking qu'un sympathique Monsieur m'indique. Je dépose la voiture et me rends au stand pour les dossards. La salle est chaleureuse, décorée, des tableaux explicatifs par ci par là, un écran sur lequel défilent des photos de l'année dernière et un panneaux avec mon numéro de dossard!
Je me dirige vers une table pour le percevoir...et un "gentil traileur" bouscule son monde, je croise du regard un autre coureur et on sourit tous les deux de son attitude...il doit avoir la pression le "gars". J'obtiens un ticket pour un cadeau Ledsenser que d'ailleurs je trouve de très bonne qualité! Merci, je trouve que c'est une bonne idée, elle me servira à la main pour la Saintélyon 2007. Je retourne à la voiture me préparer, boire quelques gorgés et me détendre.

8h50, j'avance vers le départ et me place vers l'arche gonflable (pas pour partir comme un dingue mais pour voir les premiers!). On écoute les conseils et consignes et ...5, 4 ,3...top...On s'élance dans les ruelles précédés de plusieurs cavaliers, qui nous ouvrent la route !

Le souci pour moi, c'est que le départ monte directement sur plusieurs centaines de mètres et là, pour chauffer la machine, ç’est un peu violent ! Mais bon je m'accroche, je verrai bien plus tard....Pour l'instant nous nous attaquons au tour du Mont Cindre par le Sud et l'Ouest. Le chemin est à flan avec quelques petits coups de cul et surtout le fameux escalier qui là est bien raidasse ! Je marche à un rythme rapide, mais je ne suis pas encore chaud. Personne double c'est vraiment raide...mais il y aura pire!
Je commence la redescente dans la forêt puis j’attaque aussi sec vers "Les arches", je me demande d'ailleurs si c'est là ou ça patinait a mort! J'en ai perdu de l'énergie à faire du sur place...enfin presque!La redescente sur St Romain s'annonce, elle est assez roulante.

J’arrive à la première bifurcation " tout petit-petit-grand format".Je pars a gauche dans la montée (encore une assez raide) et j'atteins le premier ravitos que je survole.
Je continue en marchant comme dans chaque côte ou je garde ma place au milieu des autres coureurs. Je monte dans le fond du thalweg et j’en sors vers la droite.
Mais je suis dans la grande montée de 300 et quelques mètres. A chaque fois que l'on sort de la forêt, ça patine dure sur une terre béton recouverte de quelques millimètres de glaise humide. Même mes pompes de trail éprouvés sur la glace du Raidlight trophy n'ont pas accroché un cachou! J'allais chercher sur les cotés mais dans les buissons épineux à souhait, ça ne marchait pas....Je posais le pied sur la moindre aspérité ou touffe d'herbe pour relancer. J'aperçois le sommet du Mont Thoux dans le fond du découvert...! Je salue l'équipe du sommet et les gendarmes au passage.

Au fond à droite je vois les coureurs me précédant, disparaître derrière la butte!Tiens bizarre!Je fonce et j'arrive sur un mur de caillasses glissantes.
Impeccable, ils ont mis une corde (un peu courte) pour aider à la descente et éviter les chutes. Je la saisis à pleine main et descend droit dans le pentu face vers le bas en laissant glisser mes mains dessus. En quelques secondes je suis en bas, mais les cailloux glissants et instables commencent à me faire mal aux chevilles et à l'avant du pied .Mes chaussures seraient elles fatiguées?

J'arrive sur un bout de route sous le Mont qui fait du bien et permet d'allonger le pas. Je tourne à droite dans le vallon et petite descente dans la forêt "Les Pins et Fournas" sombre mais confortable au niveau des appuis. Je rattaque sec vers Le Mont de Verdun, mais avant on me tend une tresse de couleur à mettre autour du coup afin d'indiquer que je fais le grand parcours. Le choix est fais depuis le début de toute manière. Je monte sur un tapis d'aiguille et l'odeur de la terre et des résineux est très agréable.
Je contourne le fort par l'ouest et le nord puis reprend la route en faut plat descendant. Je la quitte aussitôt vers la gauche. Le sentier est reposant car légèrement descendant et en terre tendre mais accrocheuse. Le buis de part et d'autre forme une espèce de haie dense et forme un petit layon.

Nous quittons ce plateau et nous foncons dard dard dans la vallée par la crête puis par la combe. De nombreuses traces de VTT ou moto permettent de descendre rapidement ce dénivelé important sans trop de risques. Le plus dangereux pour les chevilles étant les zones de feuilles mortes qui cachent bons nombres de pièges.
Ca déroule bien et j'y vais d'un bon pas mais je reste sur mes gardes!Ca remonte, puis redescend puis remonte sur la colline précédente. Sacrés zigzag!

Je sors de la forêt par un chemin qui mène directement sur un carrefour ou se trouve le deuxième ravitaillement. Je recharge à la volée et prend soin de jeter mes deux gobelets dans les poubelles. J'absorbe un quartier d'orange que je mets dans la poche de mon sac. J'entends de la musique au loin, une musique classique agréable. Je pars a droite dans le sentier qui monte et là, extraordinaire comme idée, des hauts parleurs dissimulés dans les buis avec de la musique, s'il vous plait!Trop agréable mais trop court!Le sentier contourne "La Garenne" en faux plat montant mais courant.Ca ne repose pas mais ça permet d'avancer.

Un bout de route goudronnée au dessus de Polémieux puis nous traçons dans les chemins au milieu des champs. Un jalonneur nous sécurise la route pour traverser. Je fond vers le ruisseau puis j'attaque la remontée jusqu'au plateau. Nous avons rejoint depuis peu l'itinéraire du 22km.Après quelques centaines de mètres, je tombe sur un mur de chez mur, mais ou les ont-ils trouvé? Les cuisses font mal, très mal et les talons ne peuvent toucher le sol...ça c'est pas bon pour les mollets! Il reste quelques kilomètres avant la descente finale. Elle sera traumatisante pour mes chevilles comme l'avait annoncé l'organisateur!Attention danger ! Agilité, souplesse, anticipation seront les maîtres mots de ce long bout technique mais très beau. Pierres, rochers, troncs, humidité et sols glissants seront de la partie. Je descend vite mais...en restant attentif.

Au bout de la descente une longue ligne droite le long de la voie de chemin de fer. Je pourrais allonger mais je ne connais pas le parcours et hésite à finir au taquet Je me fais doubler par une gente dame que je suis à quelques dizaines de mètres et qui met le paquet...la ligne d’arrivée doit pas être loin.Je remonte dans le village par un chemin bordé de mur de pierres et certaines maisons ont été construite par-dessus...mais a une autre époque !
A gauche dans une ruelle étroite, j'accélère, coupe la rue de la mairie et je devine l'arche d'arrivée juste devant. Trop tard pour mettre le paquet! L'organisateur annonce mon nom en passant sous l'arche. Petite attention agréable !

Et voila, 35.2km et 1550m de D+.J'ai failli cramper mais c'est pas venu!
C'était très bien organisé, le "top".Ils étaient tous sympa, mais vraiment sympa! Chaleureux, souriants, disponibles! Mieux que mon dernier Trail !
L'itinéraire varié, glissant, roulant, rocailleux, technique....Les montées courtes, longues, raides, très très raides...
L'ambiance....ah. Que dire!Excellente. A l'année prochaine. Merci à vous tous!

Ps : J’ai mangé en bout de table avec un monsieur de Paris venu en train et une Lyonnaise qui ont couru sur le 22km. Si ils se reconnaissent, mailez moi !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran