Récit de la course : La Ronde des Marmottes 2012, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Ronde des Marmottes

Date : 8/5/2012

Lieu : St Honore (Isère)

Affichage : 1131 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trop bonne cette Ronde des Marmottes !!


Bonjour à tous !

Quatre jours après l’éprouvant Trail du Malpassant (qui m’a valu un après-course… difficile), j’avais coché ce rendez-vous en terre matheysine tellement que ce coin est joli quoi !!

Un rendez-vous avec du très beau monde : mon Boris avec sa nouvelle anglaise, Mister Vogoy, Laetitia et Marc, et une bonne partie de mon légendaire harem : Pascale, Cathou, Marie-Hélène, Edith, Marie-Do, Chrystel, Pépé et Jean-Luc !!

Pascale : première course à pied depuis un petit bout de temps ! Enfin ! Cool !
Cathou : le sourire aux lèvres as usual, pink girl ! Attention à la gestion de course.
Edith : un mental d’acier pour tout donner et remporter la course catégorie junior 2.
Marie-Hélène : suspense, va-t-elle terminer sa première course sans ennuis en tout genre ?!
Marie-Do : rend hommage à François B. avec sa tenue toute orange.
Chrystel : concentrée avec ses écouteurs blancs et son bandana de killeuse. Un peu fashionnata aussi.
Pépé : venu ici en cador pour faire un chrono. Pas de montre, pas de GPS, juste l’envie de croquer de la traileuse.
Jean-Luc : venu préserver son genou sur cette ronde, et croquer de la traileuse (comme Pépé !!).


Comme prévu (heureusement…), le temps se maintient, avant sans doute une détérioration dans l’après-midi. Côté participation, c’est phénoménal, les organisateurs n’attendaient pas autant de monde pour cette ouverture du challenge des trails du Sud-Isère ! Il n’y a plus de T-Shirts !!

Le départ du 24 kilomètres est donné, puis le nôtre pour un 12 kilomètres en guise de décrassage de samedi.

A peine 500m après le départ nous avons droit à une sacrée bosse ! Parti dans les derniers, je récupère d’abord Edith puis Marie-Hélène que je pousse un chouïa… Surprise, les jambes sont là, ca va pouvoir déconner sévère dans ce trail !!! En haut de la bosse je me planque histoire de surprendre mes coéquipiers lol et mdr !

Je commence à comprendre que l’on fait le parcours de l’an passé à l’envers... De l’autre côté du vallon on voit déjà les premiers au loin. J’aperçois même mon Pépé que je hèle et qui lève un bras !

J’alterne les encouragements à Pascale, je coache Cathou partie un peu fort, j’interviewe Marie-Hélène sur sa stratégie de course pour les 9 kms à venir, je rappelle à l’ordre Jean-Luc qui colle d’un peu trop près un fessier rebondi de traileuse, et surtout je cherche Chry-Chry qui a déjà pris le large.

Premier ravito et on entame une petite montée et LA VOILA L’IMAGE DU JOUR : une petite chèvre dans un enclos, toute joyeuse, qui court avec nous ! La chèvre et le bouk, belle image de la course à pied iséroise !



On rejoint un faux-plat montant sur bitume, mais elle est où cette Chryc ? En plus c’est chiant, toutes les nanas sont habillées pareil, en bas-noir et haut-rose !! Enfin c’est sympa quand même ! Derrière on entame une descente, je mets les watts et enfin fais la jonction, il reste 6-7 kms à rigoler.

Et ça y va ! Chrystel a une particularité, quand elle souffle on a l’impression qu’elle va mourir. Ce qui explique qu’elle préfère courir avec ses écouteurs !!! Tout de suite elle me bafouille son objectif, la triathlète aux chaussettes bleues de devant ! En même temps derrière il n’y a pas de menaces, comme si on était à la fin d’un long peloton !

« ALLEZ CHRYSTEL !!! »
C’est ce que scandent tous les bénévoles que nous croisons ! Incroyable de disposer d’un tel fan-club ! Ceci étant, tout le monde court à la même allure, difficile de remonter la triathlète dans ces longs faux-plats descendants !

Peu après le second ravito nous voici à une descente plus pentue, ALLEZ il faut allonger la foulée ! Et finalement c’est dans le long faux-plat montant d’après qu’une violette nous double mais que nous passons enfin cette triathlète !

Objectif numéro 1 atteint, et je fixe tout de suite le second, les deux nanas à 30m voire la nana en noir au loin !! Avec bon espoir, car je le dis : elles vont craquer !!

Dernière montée au 10ème kilomètre, ça tue un peu, et enfin nous basculons en direction de l’arrivée. A la faveur du ravito nous procédons à la jonction avec les deux nanas, il reste 1.5 kms, quelle stratégie adopter ? Les lâcher au train, attendre le final ??



Ben ce sera ni l’une, ni l’autre, mon athlète est prise de violentes douleurs sous les côtes, c’est trop c** il reste moins d’un kil, le rythme ralentit aussi sec, les deux nanas s’envolent… Et cette satanée triathlète nous reprend 375m (et 44 "putains !!") avant la fin ! Quel dommage, mais c’est le sport, la course se termine à la ligne d’arrivée !!

Toujours frais, je remonte chercher mes ASPA-iens, alors que Pépé rigole après nous avoir vu arriver : c’est pas aujourd’hui qu’il va manger un âne !!!

Kathou arrive en rigolant (encore !!), Pascale arrive heureuse d’avoir couru, Jean-Luc n’est plus collé à une traileuse (étrange), Marie-Do a toujours sa foulée bondissante mais l’absence de boue sur ses mollets révèle qu’elle n’a pas couru à fond, Marie-Hélène arrive en m’interpellant sur… un problème de lacets !! Et enfin Edith, concentrée, fière, déboule !! Je ferai les 400 derniers mètres avec elle mais hélas sans parvenir à reprendre une « Frédérique » devant nous !

Nous franchissons la ligne d'arrivée, avec pour ma part le camelbag de Marie-Do, l'Iphone de Chry-Chry, 3 verres en plastique et un dossard... Sans compter une gourde ramassée dans un chemin et transmise à une bénévole !



BILAN DE CETTE EPREUVE

Je pensais avoir plus mal aux jambes que ça donc tant mieux. Et c’est agréable de faire une course en OFF et dans la déconne !! Merci à tous les protagonistes pour m’avoir fait passer un très bon moment !

Et un petit mot sur l’organisation : très bien balisé, marquage visible tous les kms, 3 ravitos sur 12 bornes, ambiance festive et parking organisé : mention spéciale !! Et c’était bien mieux d’être à Tord plutôt qu’à Fugières !




5 commentaires

Commentaire de the dude posté le 08-05-2012 à 17:03:26

Mais c'est pas possib' une course (et un récit) tous les 4 jours!!!
T'es passé pro avoue-le; on verra bientôt des pubs partout avec ta trogne et sur le forum on s'interrogera sur la prochaine Bouck's Quest (dur à prononcer...)
En tout le plaisir et la déconne sont toujours là, ça doit être ça la vraie quête du Bouc!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 08-05-2012 à 17:05:29

Sois rassuré Pink Guy, plus de course avant le Trail des deux Soms le 19 Mai !
"The Bouck's Quest" ! Enorme !!!

Commentaire de les machine-gônes posté le 09-05-2012 à 08:02:08

La vache a un peu les yeux globuleux certes mais la chèvre a un regard charmant et un joli sourire. Dommage qu'on ne voit pas son petit haut rose et ses bas noirs ; comme tu le décris si bien. La sensualité sous-jacent de chacun de tes récits, sache-le, donne sûrement envie à bien des couples de trailers d'aller s'égayer sur les monotraces de l'Isère...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 09-05-2012 à 08:07:45

Pour la chèvre coquine j'ai eu peur qu'on me censure... Et pour rebondir sur votre remarque finale, peut-on considérer que les M-G sont un couple de trailers ? (moi je dis "assurément" !!)

Commentaire de l ignoble posté le 09-05-2012 à 09:12:52

au lieu de vous cirer la jonquille à longueur de récit,je voudrais quand même évoquer le fait que cette course est une beau trail dans un super décor du Dauphiné a faire palir un savoyard sarkozyste ou un lyonnais ambitieux.......le peu de féminité de la première féminine ne remettra pas en cause mon amour pour les andouillettes........suivant

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran