Récit de la course : Le Jogging du Printemps de Huy 2006, par kined

L'auteur : kined

La course : Le Jogging du Printemps de Huy

Date : 12/3/2006

Lieu : Huy (Belgique)

Affichage : 567 vues

Distance : 15.5km

Matos : Objectif de +/- 5'30, un peu au dela dommage dommage

Objectif : Se dépenser

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pfff le 3ème Km

Dimanche 12 mars 2006


Brrr.. Qu’il fait froid ce matin, l’hiver devient long et j’espère que c’est une des dernières courses à effectuer par ce froid de manchot !! -3° au thermomètre de la voiture … seul petit plaisir de la météo : le SOLEIL.

Aujourd’hui au programme 16km au départ de la belle ville de Huy, le dénivelé du parcours à l’air terrible : une grosse côte au 3ème Km (l’organisatrice annonce 10%) et une deuxième à partir du 8ème km. Les conditions à terre sont annoncées, elles sont catastrophiques. Au programme : verglas, gelées, boues, passages inondées etc. .. Quelques déviations ont été faites pour éviter des passages impossibles. Bref le menu à l’air pas mal et assez indigeste.

Sur la ligne de départ, je discute avec un copain (manu53 pour les kikoureurs) de mes objectifs, je règle sur 5’20 par Km mon Garmin (j’étais fort optimiste), lui, plus raisonnable se fixe du 5’45.

Départ des +/- 180 joggeurs de l’arrière de l’école de Saint-Quirin en descente vers la Meuse. Le 1er km très rapide et facile s’exécute en 4’43. Nous longeons la Meuse où une cinquantaine de marches nous attend pour arriver sur le pont du chemin de fer où nous passons au 2ème km déjà un peu plus lent en 5’17 (normal avec les marches !!). Le pont puis ensuite le tunnel et enfin le fameux 3e km avec cette côte qui, sur le papier, avait l’air plus gentille !! A peine 50 mètres effectués et je marche déjà. Même en marchant, je ne récupère pas mes pulses (180BPM). C’est là que mon accompagnant décide de ralentir. A ce moment, je comprends que je peux faire une crois sur mon objectif.

Au-dessus de la côte (8’57 ) de Saint-Léonard (de plus d’1 km), nous avons une bonne section de plat pour le 4ème et 5ème où j’en profite pour récupérer à du 5’50. et du 5’34.
Direction les bois avec le passage que j’ai le mieux réussi et pourtant le plus casse-gueule. Grosse descente avec des ornières de terres gelées, du verglas et de grosses flaques d’eau. Etant plus fort et un peu casse cou sur les passages techniques, j’en profite pour remonter un peu le peloton, 6ème et 7ème Km en 4’25 et 4’35 (j’ai quand même failli me planter 2 fois magistralement).
Enfin vers le 8ème km, une portion de plat où je reprends un rythme de 5’08 et où tous les joggeurs prudents de la descente me rattrapent. Nous entamons la deuxième côte plus légère mais plus longue, je marcherai encore quelques fois !! (7’15 pour le 9Km et 6’20 pour le 10Km).
Passé le 10ème km, le plus dur est derrière et nous prenons la direction du bas de Ben-Ahin où j’effectue la descente plus à mon aise (4’58 et 5’10). Nous passons par le parc du château et ensuite vers le pont Père Pire où nous traversons de nouveau la Meuse pour clôturer le 13ème km (5’06). Le long du port de Statte (Km en 5’03) me donne l’occasion de faire le point sur ma position. Un joggeur revient doucement sur moi et je le laisse me dépasser au début de la montée finale, j’attends l’annonce du 15km (5’34) en fin de montée pour faire mon accélération finale et reprendre 2 joggeurs.
Je termine les 500 derniers mètres à une allure de 15km/h

Au final rien à dire sur l’organisation, 2 ravitaillements + très bon accueil à l’arrivée avec un bon thé chaud. Aucune erreur de parcours possible avec un balisage et des signaleurs à volonté. Parcours très joli avec des passages originaux ( Escalier, Tunnel, etc.) Espérons juste que pour l’année prochaine le temps sera plus clément.

Quant à ma performance, je suis un peu mitigé : satisfait de mes premiers 16km mais un peu déçu de voir des joggeurs en lutte avec moi fin d’année dernière arriver devant alors que le premier Jogging de l’année m’avait laissé une très bonne impression. Je vais mettre cela sur la longueur de la course inhabituelle pour moi.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran