Récit de la course : Sara Korrika Trail 2012, par laulau

L'auteur : laulau

La course : Sara Korrika Trail

Date : 25/3/2012

Lieu : Sare (Pyrénées-Atlantiques)

Affichage : 941 vues

Distance : 25.3km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

J'aurais plutôt dû aller à la plage ! Non, ça aurait été dommage !

Ce trail commence en fait la veille au soir quand je cours avec ma femme, Christine, pour ceux qui la connaissent, les 15km nocturne du Trail du Marensin. C’est un trail à faire même s’il n’a rien à voir avec le trail de Sare. J’avais pris 2 gels dans la poche du porte-bidon au cas où elle en aurait eu besoin mais en pensant surtout au lendemain ! Mais voilà ! A la lueur de nos frontales, on aperçoit un coureur assis contre un arbre en légère hypoglycémie, je lui donne un gel. Puis quelques minutes plus tard, c’est un autre qui me demande si je n’ai rien à lui donner, et hop ! plus de gel !

 

C’est en voyant les tables de ravitaillement sans rien à manger (quelques quartiers d’orange) et en pensant à mon porte-bidon vide que je me dis que la 2ème partie de ce superbe trail autour et sur la Rhune va être dure, voir très dure !

Le retour tardif du trail du Marensin plus le changement d’heure font que je me réveille un peu au radar.

Un peu d’échauffement, beaucoup de discussions plus tard, le départ est donné. Départ que l’on qualifié de canon (en effet il y a eu un coup de canon et puis surtout, c’est parti presque allure cross)

Le problème, c’est que très vite, ça se resserre, il y a des marches à passer, une superbe allée descendante…mais sur des pavés disjoints puis un petit dalle en pierre pour enjamber un petit ruisseau. Donc, c’est méfiance, méfiance et méfiance !

Un peu de route puis ça attaque raide sur du terrain typique, une piste en terre parsemée de nombreux cailloux. Je suis un moment la première féminine mais je suis en surchauffe moteur alors je ralentis mon rythme. Et comme en cross, ça double de partout ! Les montées raides alternent avec quelques traversées où on peut respirer un peu mieux. En levant la tête, mais je n’y pense pas souvent, je vois l’océan depuis la côte des Landes jusqu’à Saint Jean de Luz.

sare3photo Pierre Ezcurra

C’est toujours aussi beau.

sare2photo Pierre Ezcurra

On traverse jusqu’au col des 3 Fontaines avant de reprendre la montée vers le petit col au milieu du piton rocheux d’Athekaleun. Je suis déjà dans le dur !

sare4photo Pierre Ezcurra

Au passage, des spectateurs nous encouragent, l’ambiance est sympa.

sare6photo Pierre Ezcurra

ça se voit que je ne suis pas très bien, non ? Je me fais doubler de partout...un vrai boulet !

 

On redescend derrière vers le ravitaillement d’eau puis on rejoint une longue et large piste pas très agréable. Comme le rythme est soutenu et les cailloux assez nombreux, je ne regarde pas trop le paysage. On en a finit avec la descente et on entame une belle traversée à flanc mais avec de nombreuses traversées de petites ravines sur sentier qui nous ramène côté français.

 

sare5photo Pierre Ezcurra

  Rapidement, on attaque la 2ème montée au pied de laquelle je prends le temps de boire. Aussitôt, 5 ou 6 coureurs me repassent. J’aimerais bien manger quelque chose mais je n’ai plus rien ! je me fais encore doubler régulièrement. Cette remontée sur Athekaleun se fait par paliers avec des passages raides entrecoupés de passages à flancs sur sentier.

sare7photo Pierre Ezcurra

Le vainqueur remontant vers Athekaleun

 photo P Ezcurra

Max Cazajous finira 5ème en 2h08, 1er français

photo P Ezcurra

Claude Escots 6ème en 2h10

photo P Ezcurra

Laurent Althabe (8ème en 2h12) sur un beau sentier avant la dernière remontée sur La Rhune. Sympa le coin, non !

 

Avant d’attaquer le dernier coup de cul jusqu’au col, je me gave de morceaux de bananes, ça me fait du bien, au moins moralement ! la descente est très technique avec des dalles inclinées, des affleurements rocheux où il faut avoir le pied agile et souple et je ne l'ai plus ! D'autre part, pour la première fois depuis longtemps, des crampes arrivent aux cuisses. La longue descente parfois raide et caillouteuse vers Sare est pénible, je n'arrive plus à allonger la foulée.

La petite remontée sur le village, je la fais en marchant puis je repars en courant doucement...Il y a beaucoup de monde qui encourage, faut être digne !

sare1photo Pierre Ezcurra

 

Après l'arrivée, bière fraîche et taloa avec les copains, ouf, ça va mieux !

 

Bilan comptable: 2h39 pour 25km et 99ème. J'espérais moins de 2h30, j'en étais loin. Dans 15 jours, le 40km des Citadelles devraient mieux me convenir...enfin, je l'espère !

Et l'après-midi, récup à Anglet devant l'océan.

Photo0213

 

 Trail superbe dans l'ensemble, descentes techniques après Athekaleun et sur la fin avant Sare, une partie sur large piste peu intéressante mais pas trop longue, de beaux sentiers, très bien organisé (se prévoir un ravito perso !), de l'ambiance sur le parcours et au village.

Je conseille vivement !

4 commentaires

Commentaire de Japhy posté le 31-03-2012 à 07:54:02

Très très loin de chez moi, mais très chouette, les photos font bien envie! Bonnes citadelles!

Commentaire de Txantxo posté le 31-03-2012 à 15:14:11

Il est clair que c'est un Trail pas facile ! Mais même en petite forme, ton chrono et ton classement sont très bons !!!
Bon courage pour le 40 des Citadelles

Txantxo

Commentaire de Berty09 posté le 31-03-2012 à 21:27:57

Allez, une bonne récup et ça repart. Ca nous fera un Laulau tout frais aux Citadelles! A la semaine prochaine.

Commentaire de Ben64 posté le 01-04-2012 à 14:57:26

T'as fait une belle course avec un enchainement pas facile avec le très désagréable changement d'horaire qui tue! Je confirme que la course est superbe mais difficile avec un niveau très relevé!

Tu vas être en cannes pour les Citadelles j'en doute pas!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran