Récit de la course : Trail du Ventoux - 46 km 2012, par nico2938

L'auteur : nico2938

La course : Trail du Ventoux - 46 km

Date : 25/3/2012

Lieu : Bedoin (Vaucluse)

Affichage : 771 vues

Distance : 46km

Objectif : Objectif majeur

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail du ventoux 2012

Le premier  gros rendez-vous de la saison pointe le bout de son nez. Le trail du ventoux, qui fête son dixième anniversaire, a su en l’espace d’une décennie s’imposer comme l’un des rendez vous incontournable du début de saison. Il le doit autant au côté magique du Mont Chauve qu’à la qualité de son organisation et à un tracé où les monotraces sont omniprésents.

En cette année 2012, le plateau est encore conséquent. Quoiqu’il advienne, je suis venu ici avec des ambitions légitimes après un hiver studieux sur les champs de cross. J’ai aussi envie de découvrir le sommet du Ventoux dans des conditions plus « normales » que l’an dernier.

Comme à l’accoutumée, le départ est donné à 8h15 pour tous les concurrents.  Serge Jaulin lâche les fauves et c’est parti en direction des Ocres. Le rythme est rapide et j’essaye de me placer aux avants postes pour ne pas trop subir la course. Quelques concurrents du 24 km se détachent au moment d’attaquer la première grosse difficulté.

J’essaye de rester au contact des principaux favoris sans exagérer mon effort. Cette course peut se perdre lors de l’ascension  mais au passage de l’antenne, tout est encore possible. Nous enchainons à un bon rythme les monotraces pour traverser une première fois la route du versant nord. On enchaine sur une petite descente technique pour tomber sur une piste forestière. Je décide d’accélérer un peu le rythme pour revenir sur Michel Lanne tandis qu’Andy Symonds a déjà pris la poudre d’escampette. J’effectue la jonction en ramenant tout le groupe des favoris pour se présenter, en file indienne, au premier ravito.

 Déjà, 1000 m de dénivelé positif, je change de ceinture et je repars avec quelques secondes de retard sur les autres coureurs hormis François d’Haene. On échange quelques mots avant d’atteindre la bifurcation. Je suis à l’aise lorsque la pente n’est pas trop raide mais dès qu’elle se durçit, je suis plus en difficulté. François s’en va et revient sur Michel. Je suis un peu dépité car je loupe un bon wagon pour rejoindre le sommet. Je poursuis ma montée en solitaire sur la crête du Ventoux.  C’est très technique et difficile de courir sur ces blocs. En plus, je suis un peu dépité de laisser filer tous les favoris. Je suis venu sur cette course avec des ambitions et elles sont, en partie, en train de s’envoler. Malgré tout, je fais de mon mieux pour limiter les dégâts. En atteignant la parabole, je constate que j’ai lâché  un temps non négligeable sur les coureurs qui me devancent. Les souvenirs de l’an dernier reviennent et je me réconforte en me disant qu’au moins, je peux admirer le paysage.

J’atteins le sommet en  10 ème position et une deuxième course commence. Pour avoir subi le retour lors de l’édition précédente,  je sais qu’il faut mieux ne pas être trop entamé au ravito du Chalet Reynard. Le début de la descente est technique et je m’éclate bien tout en jugeant un peu des écarts. Je suis assez frais et je gagne du terrain sur un coureur. Je reviens sur François juste avant le ravito et au vu de son allure, je m’inquiète un peu pour lui. En effet, il s’est foulé la cheville en début de course et il a du mal en descente.

Je récupère mon bidon au ravito et je repars avec de bonnes jambes. Je suis confiant sur ma capacité à bien finir. Le parcours est joueur dans cette partie au milieu des pins avant une bonne descente dans un pierrier. Je rattrape un concurrent et on échange quelques mots. Je suis plus à l’aise en descente et je m’échappe. Au bout de quelques kilomètres, j’ai  Pascal Giguet et Michel Lanne en visuel.  Je reviens progressivement en  me ravitaillant avant de les dépasser. Je recolle et prends quelques longueurs d’avance. Pascal me rejoint et reprends un peu d’avance à la faveur du dernier ravito. Je fais l’effort pour recoller en descente et je réussis à le distancer avant la dernière descente. On rejoint les coureurs du 24 km et il faut solliciter le passage. Tous les coureurs s’écartent sans souci. Je glisse un petit merci à chaque fois et c’est bien normal.

Cette descente est très agréable mais j’ai quelques échauffements sous les pieds et je ne prends pas trop de plaisir. Je sors de la combe pour retrouver des chemins plus roulants. Je suis encore capable de courir vite car les crampes ont décidé de me laisser tranquille aujourd’hui. Les chemins laissent bientôt place à un sentier qui monte de nouveau. C’est assez sympa mais j’ai hâte d’en terminer. Personne à l’horizon et je me dis que je vais terminer en 5 ème position.  Malgré tout, je finis le plus vite possible car on ne sait jamais.

Finalement, j’arrive à une intersection où un bénévole m’annonce 1 minute de retard sur Grégory Vollet. D’un coup, je me prends à rêver à un retour. Je débranche le cerveau et je fais mon maximum. Au milieu d’une vigne, j’aperçois Greg à 200 mètres. Là, je me dis tout est possible et c’est parti pour un final digne d’un cross. J’espère juste qu’il ne se retourne pas sinon ce sera trop juste. La chance a l’air de me sourire car je reviens à 300 mètres de l’arrivée. Il y a plus de 4 heures qu’on court et on va se livrer à un sprint comme sur un 10 km. J’accélère et Greg emboite ma foulée. Pendant 200 mètres, on est à fond. J’arrive à me détacher et je coupe la ligne en 4 ème position.

C’est une vraie satisfaction même si je regrette de ne pas monter sur la boite.

Félicitations à Andy pour sa victoire. Maxime et Julien sont de beaux dauphins. En regardant les résultats masculins et féminins, on se rend mieux compte du niveau de cette course.

Bravo à tous les finishers,

Merci aussi à toute l’équipe organisatrice pour cette magnifique édition.

7 commentaires

Commentaire de popov posté le 30-03-2012 à 20:44:51

bravo champion :)

Commentaire de Maëlwenn posté le 31-03-2012 à 08:03:54

Bravo pour ta perf!!
Sympa de raconter ce qui se passe à l'avant de la course.

Commentaire de Arclusaz posté le 31-03-2012 à 09:21:27

Médaille en chocolat, mais c'est tellement bon le chocolat !
bravo , la saison de trail commence vraiment bien, tu vas tout casser ....

Commentaire de akunamatata posté le 31-03-2012 à 10:34:33

bravo pour cette course et la place, dommage pour le bon wagon.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 31-03-2012 à 20:47:24

Bravo Nico et m-e-r-c-i pour ce récit en tête de course, avec tous ces noms connus... On s'y croit, vraiment. Et 4ème, c'est mieux que 5ème, quel finish ! Bravo !!
Et mention spécial à ce côté humble que tu conserves.

Commentaire de richard192 posté le 31-03-2012 à 22:10:19

Enorme, j'en ai le souffle coupé!
La boîte n'est plus qu'une histoire de semaine, j'en suis sur!

Commentaire de Jean-Phi posté le 01-04-2012 à 14:48:40

Belle perf ! Bravo Nico !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran