Récit de la course : Trail des Sept Mares - 22 km 2012, par xaxa

L'auteur : xaxa

La course : Trail des Sept Mares - 22 km

Date : 11/3/2012

Lieu : Gonfreville L'Orcher (Seine-Maritime)

Affichage : 431 vues

Distance : 23km

Objectif : Balade

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Trail des 7 mares

Deuxième épisode dossardisé de l'année, le trail des 7 mares.

J'avais hésité à la faire l'année dernière mais je manquais vraiment de temps de préparation et je m'étais blessé peu avant en plus.

Une superbe journée que ce dimanche 04 mars qui donnait envie d'aller se ballader sur les chemins de Gonfreville.

Bon j'avais encore choisi de ne pas amputer ma préparation pour le Radicatrail, et en plus comme j'étais en montagne la semaine précédente je m'étais trop fait plaisir à courir pour faire une semaine d'affutage pré-course.

Donc objectif de cette course: faire une sortie longue et s'amuser. Et ça sera réalisé!

Déjà, pas mal de connaissances revues avec plaisir, des discussions avec des passionnés toujours sympathiques, jak qui s'y met au trail est là, du coup on va essayer de courir ensemble et on verra.

Bon je m'en doutais il part assez vite mais comme c'est plat voire descendant pendant les premiers kilomètres je suis son rythme en le modérant un peu pour qu'on ne se fracasse pas tout de même !

Ca bouchonne un peu dans les premiers singles mais raisonnablement, jak essaye de doubler je ne le suis pas je préfère garder de l'énergie, l'expérience commence à payer ! 

Le parcours est plaisant ça monte ça descend du chemin en dévers.

On se trouve à courir en compagnie d'une féminine à laquelle les bénévoles/photographes/badauds annoncent son classement en cours mais pas le notre, on s'en plaint !  

Petite pause au ravitaillement du 8ème km j'attend jak qui est parti les mains dans les poches.

Pour ma part je préfère être autonome avec mont petit sac qui m'a en plus permis de me débarrasser de ma deuxième couche.

Allez on reprend le fil du parcours en papotant.

Une longue montée, jak décroche je temporise le temps qu'il revienne en fin de descente.

La montée suivante en lacets le décroche de nouveau avec 2 autres coureurs, je décide de maintenir le rythme du coup je commence à remonter du monde.

Un long chemin en dévers, usant, puis une descente, qui nous raméne sur une partie déjà passée, on croise la queue du peloton, et paf je tombe sur mon jak qui remonte à contre sens !

A priori avec quelques coureurs ils ont loupé un balisage, et du coup trouvé un petit raccourci les coquins ! Rigolant

Du coup nous repartons ensemble jusqu'au ravitaillement du 16ème km.

Je le laisserai finir de se ravitailler tranquillement pour terminer le parcours chacun à son rythme.  

DSC_1740.jpg

Et quelle fin de parcours !

Nous avons le droit à une montée raide droit dans le pentu suivi d'une descente similaire, je rattrape la première féminine dans cette descente d'ailleurs, je m'inquiète de son état vu les griffures sur les jambes mais ça va me dit-elle. 

DSC_1185.jpg

Je continue à remonter quelques coureurs notamment dans la dernière montée bien bien raide dans laquelle les arbres nous aident bien à progresser !

Pour dire il y avait même une corde dans le bas de la pente.

On trouve des pentes en Normandie quand on veut !

 

Je relance jusqu'à la ligne d'arrivée et là je ramasse les morts comme on dit !

J'essaye de relancer queques uns que je dépasse mais ils sont cuits. 

Ligne franchie on a le droit au flyer pour le Radicatrail, puis un filet de patate, de la confiture pomme/canelle et du jus de pomme, de quoi recharger les batteries !

Jak me suit à quelques minutes.

Physiquement je sens que j'ai bien profité de ces semaines "d'entrainement" qui sont surtout des sorties plaisir.

J'ai finit ce parcours en accélérant, à l'aise, a priori j'avais plus rapide ou plus long dans les jambes, ça tombe bien c'est prévu pour la suite ! 

Ca m'a permis de confirmer ce que je ressentais: le chrono la place ça ne me branche pas de me battre pour ça.

(bon je regarde quand même pour voir ça donne 2h10:52 pour 23.3km 400md+ 96ème/334 arrivants)

Je sais que je "vaut" une arrivée dans le secteur de 25-30% du peloton en général, sur les courses où je me donne un peu. Que je pourrais sûrement faire mieux si je m'alignais pour cela, mais ça induirait notamment de courir aux limites de souffrance, dans le dur et ce n'est pas comme ça que j'apprécie ces ballades dans les chemins !

J'avais apprécié un conseil aux "débutants" de Sébastien Chaigneau, à ce propos, lu quelque part, qui disait en gros: "Il vaut mieux finir une course avec l'espoir de faire mieux une prochaine fois et en ayant pris du plaisir, que d'y aller trop fort et d'abandonner ou de finir à la ramasse et en souffrance."

J'adhère à cet état d'esprit d'autant que je trouve cette façon d'appréhender la course plus cool, moins fatiguante et moins stressante !

 http://connect.garmin.com/activity/156768577

2 commentaires

Commentaire de taroc78 posté le 28-03-2012 à 13:57:02

Recit sympa .

J'etais là bas aussi avec un pote de mon club ;nous avons pris vraiment bcp de plaisirs et c'est vrai que c'etait une tres belle organisation et un parcours surprenant et tres typé pour cette région .

Au plaisir

Rodolphe

Commentaire de xaxa posté le 28-03-2012 à 22:40:28

Merci taroc78. Et en plus il faisait beau en Normandie ! :)
Comme toi (cf fiche) je m'éclate très bien seul dans la nature, mais c'est également sympa de faire des sorties en peloton de temps en temps.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran