Récit de la course : Cross des Sources 2012, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Cross des Sources

Date : 11/3/2012

Lieu : Varces Allieres Et Risset (Isère)

Affichage : 1212 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

VARCES 2012

 

Hé bé, ça doit faire 4 ou 5 ans que je voulais le faire ce cross ! Et c'est avec une Vallée Blanche dans les cuisses que je me présente au départ en ce 11 mars ultra-ensoleillé (mais un poil frisquet quand même !).

Beaucoup de monde sur cette course dont c'est déjà la vingtième édition ! Environ 270 au départ du 10, 60 au départ du 5, ça en fait du monde. Mais étrangement relativement peu de têtes connues. J'en déduis que la course est typée "locale" avec beaucoup de coureurs du coin.

On notera tout de même la présence des deux cadors que sont Jérôme Delorme et Ludovic Pellé, et sinon de mon Pépé national ("ça c'est du pépé !!"), du Kenyan Blanc Sergio, et du Goëland qui vient ici pour perdre 10 grammes (véridique) !

Le départ est donné, et il va falloir envoyer tout de suite car il y a un entonnoir à 150m avec des grosses pierres en plein milieu... Bien entendu malgré une bonne position je me fais littérallement piétiner et ne trouve un rythme qu'au bout de 2-3 minutes. Pépé est déjà à mes côtés ! On est tous les deux en vert...

On attaque un premier faux-plat, hop, sur le côté gauche histoire d'en déposer 10 et la descente qui va bien derrière... Mais le plat qui suit je me fais reprendre et Pépé est déjà là, je m'accroche...

S'ensuit une bonne grimpette qui se termine par un single descendant ! Déjà du single ?! Bon ben on reste tranquille derrière, et ça permet de récupérer, mais il y aura forcément une répercution sur le chrono final...

On arrive à la séparation du 5 et du 10, et le voilà ce GROS morceau. On grimpe littérallement la colline, la piste est large et chacun souffre... Je suis toujours avec Pépé qui m'emmène depuis... 20 minutes maintenant !

Enfin ça se termine et un magnifique panorama face à Grenoble et à la Chartreuse s'offre à nous ! Hélas pas le temps de s'attarder mais c'est vraiment chouette. Je profite de la descente pour envoyer un peu, hop hop grandes enjambées, zéro retenue, et en mode fusée dans le single qui suit !

Je saute le ravito et nous voici sur du plat.

Aïe.

Aïe aïe aïe...

J'essaie de m'accrocher au gars de devant histoire qu'il me tire mais je ne parviens même pas à réduire l'écart. Et derrière un groupe de 6...! C'est inéluctable, le combat est perdu d'avance... C'est ça de ne plus faire de fractionné, on a zéro vitesse, et l'effort est pénible.

Ils me dépassent mais je m'accroche au 6ème, fermant ainsi le peloton. Derrière, personne.

Et nous voici au bord du Drac avec une IMMENSE ligne droite ! Horrible (mentalement parlant !) ! Bon allez, je me cale à un train et ne me préoccupe pas des autres... L'impression de faire un 1'000 m de fractionné mais durant 4 kilomètres... Je vois derrière Pépé au loin, je me dis que c'est bon pour moi.

Puis on part faire un U et l'on croise ceux de devant... Mais quand est-ce qu'on fait demi-tour !! La montée s'avère être un faux-plat pas trop écoeurant, allez, plus que 2 kilomètres.

Et nous voici maintenant au milieu des champs... Et c'est maintenant qu'arrive cette sensation horrible, celle où l'on ne veut plus courir, trop loin, trop fort... Devant moi un ancien et une nana, derrière 3 qui se tirent la bourre, je ne vais même pas avoir droit à une fin "reposante"... Pauvre B-B Tchou-tchou...

Et voilà qu'arrive la chance. Je suis toujours au même rythme, mais derrière je ne les entends plus, et devant ça flanche ! Je passe les deux, dernier kilomètre, le classement semble figé...

MAIS C'EST SANS COMPTE SUR UN REBONDISSEMENT ! Un jeune en tenue de foot est sur mes talons ! Mais il a l'air de bien cracher... Alors là, c'est PURE TOTAL EVIL CIVIL WAR OVERKILL, je relance il s'accroche, j'enchaîne accélérations sur accélérations, il me remonte, PUT*** pas moyen de le lâcher ce rascal !!! Et il finit par passer, restait 400m... Enfin il faut être sport j'ai tout tenté, et voilà enfin l'arrivée, en 52'45.

Je le félicite direct pour ce final, il m'a bien mis dans le rouge ce Gaëtan, mais au moins j'ai défendu au maximum et ça m'a certainement évité d'autres remontées !

D'ailleurs Pépé arrive 25 secondes derrière ! J'ai eu chaud !!!

AU FINAL une course bien conviviale, avec un tracé de 10 kilomètres assez complet, sous un beau ciel bleu, que demande le peuple ??!!

 

3 commentaires

Commentaire de the dude posté le 12-03-2012 à 10:51:45

Eh! on dirait que le Bouc a retrouvé le goût de la castagne sur de la bonne vieille course au saucisson!!!
ça va chier en 2012!

Commentaire de les machine-gônes posté le 29-04-2012 à 09:36:43

C'est vrai qu'il se démène le bouc, espérons qu'en courant pour Mada, il ne se retrouve pas poursuivi par le 15 de l'équipe de Galles dans le dernier 400m...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 29-04-2012 à 11:57:39

Les M-G, moi je dis qu'ils arrivent à concurrencer Franck Derrien dans le déterrage de récit !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran