Récit de la course : Les Foulées San Priotes - 10 km 2012, par Pierrot69

L'auteur : Pierrot69

La course : Les Foulées San Priotes - 10 km

Date : 19/2/2012

Lieu : St Priest (Rhône)

Affichage : 678 vues

Distance : 10km

Objectif : Battre un record

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 secondes de bonheur

3 secondes... 3 secondes c'est le temps au delà duquel on se fait sanctionner au basket si l'on reste planté dans la raquette, le temps de l'action pour, peut-être, marquer le panier de la victoire ou au contraire connaître l'échec...

3 secondes c'est aussi le temps maximum de réflexion que l'on devrait avoir en toute situation avant que le doute ne s'installe et perturbe la décision ou l'action à venir...

Aujourd'hui j'ai bien douté évidemment mais jamais plus de 3s et j'ai bien fait car ces petites secondes me l'ont bien rendu au final !

Des raisons de douter pourtant j'en avais ! Un objectif bien ambitieux, titiller les 40' au 10km voire passer en dessous soit 54s de mieux que mon meilleur temps sur la distance. Le doute aussi car j'ai un manque évident de travail à cette allure bien calibrée du 10km et mon poids n'est pas à son optimum. Mais la confiance et la gnaque sont là !

Confiance parce qu'au mois de Janvier j'ai fait le travail nécessaire, des sorties plus courtes qu'à l'ordinaire mais aussi plus rythmées. Des séances de VMA variées qui m'ont permis de retrouver un peu de vitesse et des séances soutenues à l'allure 10km où j'ai souffert le martyr n'étant plus (pas?) habitué à ce rythme de foulées.

Il m'est d'ailleurs arrivé par deux fois de terminer mes séances en n'ayant pas pu finir les séries prévues... Trop rapide le 15 à l'heure pour Pierrot... sans doute, mais au regard de mes séances VMA c'est pourtant l'allure cible que je devrais pouvoir tenir.

Après ces 4 semaines de Janvier bien remplies, je m'accorde un peu de répit et ça tombe bien car l'hiver s'installe avec les températures fortement négatives... Je suis bien content de cette synchronisation ! Oui mais voilà, une semaine après il faut bien reprendre le chemin de l’entraînement mais le froid et le vent sont toujours aussi tenaces et perçants. J'ai la chance que le centre nautique de ma ville dispose d'une salle de sport équipée et ni une ni deux je prends un abonnement d'un mois à un tarif raisonnable pour continuer l’entraînement. Me voilà donc, pour la première fois, à courir sur tapis. Un premier « jogging », puis une séance de 6*1000m à 15,3km/h et 1,5% de pente qui passe étonnamment bien. Des côtes (hihihi), puis encore une autre séance rapide de 4*800m à 16,3km/h la semaine suivante qui se passe elle aussi très bien. J'ai la pêche, je me sens bien mais je sais aussi que le tapis facilite bien les choses...

Me voilà donc ce Dimanche au départ du 10km de St-Priest. Temps frais et gris mais pas un brin de vent, voilà qui est parfait. J'arrive assez tôt pour faire un bon échauffement. Comme d'habitude, je me sens bizarre, ne sachant pas dire si les jambes sont bonnes ou pas. J'ai la désagréable impression d'être essoufflé dès que j'accélère un peu. Bon, tout ça n'est pas gagné... Je retourne à la voiture poser les quelques couches que j'avais enfilé pour ne pas prendre froid et reviens me placer au départ. Il y a du monde, j'essaye de ne pas être trop loin derrière la ligne mais ça joue des coudes et on sent l'envie des uns et des autres de bien se positionner en vue de faire un chrono.

Décompte du starter, allez, c'est maintenant qu'il ne faut plus tergiverser !

Top départ et bousculade qui me fait bien involontairement accrocher une féminine devant moi, grrr, je n'aime pas cette cohue ! Heureusement, j'arrive assez rapidement à retrouver un peu d'espace. Ça y est, cette fois la course est bien lancée. Ça part à toute allure et surtout bien vite ! J'essaye de ne pas me faire entraîner mais ce premier km est tout en descente. 3'44s, oups, il va falloir se calmer si je veux tenir la distance ! Petite bosse dans le 2ème mais rien de bien méchant. On tournicote dans St-Priest et 3'58s pour celui-ci, c'est mieux mais bon sang ça va vite et je crains de ne pouvoir tenir cette allure tout du long. Ne pas se déconcentrer. Je m'applique à bien rester dans le groupe qui m'entoure, les positions sont en train de se faire. Le 3ème km nous emmène au point le plus bas et j'en profite lâchement pour le passer en 3'50s. Bon, à ce stade de la course c'est presque 30s en dessous de l'objectif, un bon petit matelas de secondes mais que je sais prêt à fondre avec la montée qui s'annonce ! Je résiste à peu près dans le 4ème que je passe en 4'04s mais le cardio s'affole un peu et je sais que la suite va être dure...

La suite, c'est le retour vers le départ en faux plat montant, puis la rue qui suit qui marque encore un bon changement de pente. Argh! Je peine et décidément je ne suis vraiment pas très fort à ce jeux là pour conserver ma vitesse... 4'21s pour celui-ci... pas fameux mais ça m'amène à la mi-course en 19'57s. Je regarde le verre à moitié plein et me dis que si ce n'est pas 40' au final c'est encore bien jouable pour les 40'30s que j'ai mis dans mon objectif kivaou Clin d'œil

Je profite de la très légère pente descendante qui nous ramène vers la rocade pour me relancer et boucler ce kilomètre en 4'01s tout juste. Allez, maintenant je sais qu'il reste le plus dur et notamment ce gros kilomètre à venir au profil montant. J'en bave mais me concentre à essayer de ne pas me faire décrocher et recoller au groupe qui tient l'allure et dont personne n'arrive vraiment à s'échapper. C'est le signe que je suis dans le bon tempo. 4'15s pour celui-ci puis 4'05s pour le suivant. J'ai maintenant 18s de retard sur l'objectif à 2km du but et mon seuil ventilatoire est à son maximum... Autant dire que c'est loin d'être gagné! Bon, pas de panique, encore 400m de faux plat pour repasser sous la rocade puis ce sera le final tout en descente. Il faut y croire et j'y crois! Je m'accroche, essaye tant bien que mal d'avoir une foulée souple bien que je sois à l'agonie et voici enfin la pente qui s'inverse. Je relance tout de suite et redonne peu à peu le rythme nécessaire à mes foulées. Je sais que cela va être difficile et je ne suis pas sûr qu'il soit possible de rattraper le retard pris mais il n'est plus temps de calculer !

16km/h sur ma Garmin, j'appuie encore un peu. Je loupe le panneau du 9ème et c'est tant mieux car comme ça je ne peux pas calculer. Le virage à droite pour rentrer dans le chemin du parc des sports, relance, re-virage à gauche, re-relance. Allez, plus que 400m, un tour de piste ! Nouveau virage à angle droit pour arriver sur la rue de l'arrivée. Je ne regarde plus ma montre mais seulement l'arche d'arrivée. Je suis à fond et remonte les coureurs du 5,8km qui en terminent. Le rond point, l'arche d'arrivée à portée de baskets maintenant. Mon cœur est prêt à exploser, mon corps à l'agonie mais je jette toutes mes forces dans cette ultime bataille et passe enfin la ligne qui signe la libération. Je n'ai pas vu le chrono officiel qui m'était caché par des spectateurs alors je me fie à ma montre que je tourne vers moi pour lire le temps qui y est inscrit.

39'57s ! Incrédule, incroyable alors que je cherche toujours mon souffle comme après une trop longue apnée, je souffre de cet effort si violent et pourtant j'exulte intérieurement. Je l'ai fait !!! Whaou, quel pied ! Il me faut bien quelques minutes pour me remettre et je savoure pleinement ce moment, cette première fois sous cette barre complètement anecdotique mais qui représente beaucoup d'efforts consentis pour moi et qui, comme toutes les premières fois, restera pour longtemps en moi...

 

12 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 19-02-2012 à 23:44:35

Moins de 40 minutes avec les yeux fermés : c'est impressionnant !
Bravo pour ta capacité à aller au bout de la souffrance pour t'offrir ce beau cadeau.

Commentaire de Pierrot69 posté le 20-02-2012 à 19:05:13

Les yeux fermés, peut-être... de toute façon il n'y a pas grand chose à voir côté paysage! :)
Mais certainement pas les doigts dans le nez!!! :)))
A bientôt

Commentaire de DROP posté le 20-02-2012 à 09:00:29

ça c'est un chrono qui laisse reveur.
FELICITATIONS.

Commentaire de Pierrot69 posté le 20-02-2012 à 19:07:14

Et j'en rêvais depuis un moment... Content qu'il ait pu devenir réalité.
Merci à toi

Commentaire de lalan posté le 20-02-2012 à 12:57:32

He be,faudra s'accrocher sur les prochains offs.Felicitation pour ce passage en dessous des 40 min,cela promet pour tes prochains objectifs.a plus.

Commentaire de Pierrot69 posté le 20-02-2012 à 19:08:25

Euh... Tu ne devrais pas avoir trop de mal à t'accrocher! ;)
A bientôt

Commentaire de totoro posté le 20-02-2012 à 14:25:57

Connaissant bien le parcours, tu vaux mieux que ça car il est très exigeant, surtout entre 4 et 9 ! Bravo à toi et merci pour le récit ! à bientôt lors d'un Off :-)

Commentaire de Pierrot69 posté le 20-02-2012 à 19:09:58

C'est l'avantage de choisir un parcours exigeant, si tu te plantes tu as une bonne excuse! :)
Merci et à bientôt

Commentaire de sebmelalix posté le 20-02-2012 à 16:20:32

Merci pour ce récit très détaillé et haletant.
J'ai fait les 10 kms avec toi et je suis aussi épuisé à l'issue de ton récit que tu l'étais à l'issue de ta course!!! (enfin presque...)
Vraiment, toutes mes félicitations pour ce super résultat.
Très heureux pour toi, a+ seb

Commentaire de Pierrot69 posté le 20-02-2012 à 19:14:10

Fatigué toi? Je n'en crois pas un mot vu comme tu es facile quand ça monte. J'aurais bien aimé avoir ta puissance par moments. Encore quelques offs vallonnés avec vous et ça finira par venir!

Commentaire de Jean-Phi posté le 20-02-2012 à 19:57:26

Bien joué ! 39'57" ça commence à causer, bravo !!
Belle course, surtout que St Priest n'est pas la plus simple des courses. De bonne augure pour la suite !
A bientôt !
JP

Commentaire de Pierrot69 posté le 20-02-2012 à 22:48:06

Ah oui mais là je ne cause plus à cette allure !!! :-)
Remets toi bien (de tes pépins et de ton we!) et à bientôt sur les chemins

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran