Récit de la course : Belledonne Gelon Raidlight Trail - Trail des Huiles 2012, par Jean-Phi

L'auteur : Jean-Phi

La course : Belledonne Gelon Raidlight Trail - Trail des Huiles

Date : 19/2/2012

Lieu : Bourget En Huile (Savoie)

Affichage : 590 vues

Distance : 31km

Matos : North face single track
Collant nike thermo
Haut polartech
Veste gore tex
Gants gore wind stopper
Sac RLT 14l

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ouppss ! I did it again !!!

Bon, il faut bien que je me confesse quelque part. J'ai fait (peut être ??) une bêtise.

Bientôt 1 an que je traîne ma pubalgie parce que je suis un incorrigible drogué de la course. Et puis au moment où je commence à revenir, il y a 15 jours, pneumonie. Bouche cousue

Cool, c'est bien parti pour le trail de la sainte baume. Je n'ai fait que 2 sorties longues de 2h00 et 2h20 avec les copians offeurs de Lyon et là complètement couché, plus capable d'avancer ni même de me lever.
Une semaine d'arrêt au boulot, je tente tant bien que mal de reprendre en début de semaine avec un nouveau traitement (car pas guéri). Le toubib : "attention quand vous courrez, il y a risque de rupture du tendon d'Achille" Ah oui rien que cela ! Déçu

Je le prends, je cours : Grosse douleur dans le dos (alors que le lundi ça allait), des vertiges, plus de souffle, out complet. J'écourte et prend le parti de me reposer. Et puis, je me rappelle ma discussion avec le toubib. Je prends la peine de lire la posologie et les effets indésirables. En gros : Névralgies, vertiges, nausées et risques de tendinites ! Ben voyons !!! Bon ben on arrête tout.
Et puis, j'arrive chez mon père en Chartreuse et mon beau frère m'annonce qu'il ne peut pas se rendre au Belledonne Gelon trail et que si je le souhaite, je peux prendre son dossard. Hésitation... j'ai bien prévu de sortir mais pas si tôt. Et pourquoi pas ? Si je dois faire une dernière sortie longue pour me tester, c'est bien là. Après, ce sera trop tard. Et me voilà ce matin, aligné sur le trail des huiles. 31 kms sur la neige à 98% et 110 de D+ quand même. Habituellement, ça ne m'aurait pas fait peur mais là je psychote un peu. Il y a du beau monde malgré la confidentialité de la course : Pommeret, Le Saux, Yann Nourry (Yanshov), Laval... Pas mal tout de même !

Je me cale au fond, j'ai prévu 4h00. Tranquille j'ai dit ! Top départ, ça descend et puis ça remonte immédiatement, neige tassée mais fuyante. Je vais mettre bien 30 mn à trouver et mon rythme et mon souffle ! Ouais, pas remis complet le garçon, pas sérieux, surtout sans entraînement ! En pleurs

Et puis finalement, ça revient tout doux. Je prends mon rythme de croisière. Le paysage est sauvage et sympa, dommage que le temps soit très moyen.

Jusqu'au 1er ravito (13° kil), je suis bien. On a beau grimper avec des cordes, manquer d'appuis, je gère, ça roule. Je suis bien dis-je ! Ensuite, ça va se gâter un peu. Je resens cruellement le manque d'entraînement. Par contre, côté souffle ça va. Je vois bien que je ne peux pas accélérer sur le plat comme je le souhaiterais mais en descente j'arrive à envoyer un peu et dans les côtes, je marche. Méthode Marat' qui marche bien !

Le parcours est très bien fléché, je suis souvent seul, j'ai vraiment la sensation de faire une sortie longue très cool ! Nous passons 2 fois au col de Chanlaurent. C'est là que je commence à coincer sérieusement ! Il est temps que je rentre. Heureusement nous sommes au 24° kil. Ne restent plus que 7 bornes. La plupart en descente. Descentes en monotraces bien enneigées voire même boueuses par endroit ! Mais ça se fait bien et même j'apprécie. Rare que je prenne plus de plaisir en descente que sur le plat alors c'est cool. Je gère gentiment jusqu'à l'arrivée. Je crois tenir mon rang...

Enfin j'apreçois l'arche d'arrivée en contrebas. 1 km de bitume qui fait bien mal pour terminer. Dans les derniers 10m, je me fais passer par 2 coureurs à fond de ballon ! A croire qu'ils n'ont rien donné avant ! Pas envie de m'accrocher je laisse filer. Au final 3h50 et il y a bien les 31 kils. La bonne nouvelle, je sais que j'aurais pu donner plus. La moins bonne : Je suis franchement court côté physique. Va falloir s'y remettre et vite ! Mais ça passera d'abord par du repos cette semaine ;)

Au retour, cerise sur le gâteau, j'ai rencontré l'avatar de notre ami Arclusaz Cool

Une bonne journée de course gérée come je le souhaitais. Et pas trop de douleurs ce soir.

7 commentaires

Commentaire de franck de Brignais posté le 19-02-2012 à 21:04:38

Je ne sais pas si tu as fait une bêtise, en tous cas tu as passé un bon moment et ça c'est important ! On a qu'une vie ! Prends quand même le temps de te reposer, une pneumonie ça ne se prend pas à la légère et quelques semaines de break te permettraient de repartir d'un meilleur pied. Je sais, c'est toujours plus facile à dire qu'à faire, mais c'est important ;-) Bonne récup' !!

Commentaire de Maëlwenn posté le 19-02-2012 à 21:04:42

En effet tu es bien incorrigible !!
Bon maintenant repos?

Commentaire de Arclusaz posté le 19-02-2012 à 21:51:55

Grand fou !!!!
bon, enfin, si tu l'as vraiment fait cool, je veux bien te pardonner ....(j'suis vraiment naïf !!!).
Pas de doute, t'as de beaux restes, la forme ne s'envole pas comme ça, prends du temps....

et enfin, content que tu ai fait connaissance avec "ma" montagne ! par beau temps, difficile de la louper entre Albertville et Chambéry.

Commentaire de lalan posté le 20-02-2012 à 00:26:45

Ca remonte le moral,bravo.reprise douce maintenant.grand fou!!!! +1

Commentaire de totoro posté le 20-02-2012 à 11:02:01

'Tain mais t'es vraiment incorrigible ! 31 bornes dans un environnement glissant, pas cool pour tes adducteurs ça ... et le froid, pas cool pour tes poumons ... et en plus y'a même pas une petite photo pour te rattraper !!! pfff ....

Commentaire de sebmelalix posté le 20-02-2012 à 17:06:12

Les vacances commencent bien.... 31 km dans la neige, c'est que du bonheur!!! Bien content de voir que tu aies pu prendre du plaisir même en gérant cette course comme une sortie longue, c'est aussi rassurant de sentir que ça coince au niveau des jambes et pas du souffle, petit à petit tu vas retrouver ton niveau ;-)
Profites bien de tes vacances et à bientôt.

Commentaire de tidgi posté le 20-02-2012 à 21:33:44

Tiens, moi je dirais aussi "grand fou" !
Ah... et puis "incorrigible" aussi ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran