Récit de la course : L'Hivernale des Coursières des Hauts du Lyonnais - 30 km 2012, par Arclusaz

L'auteur : Arclusaz

La course : L'Hivernale des Coursières des Hauts du Lyonnais - 30 km

Date : 15/1/2012

Lieu : St Martin En Haut (Rhône)

Affichage : 873 vues

Distance : 30km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Tentative de record du monde....

Tentative de record du monde...

 

….. du CR le plus bref.

 

J’voulais pas en faire de CR !!!!!!!!  oui, c’est vrai, à force de dire que c’était bien, que j’ai vu plein de monde, que le parcours était magnifique, que j’en ai pris plein les yeux (et les jambes aussi !), faudrait pas que le truc se banalise !!!!

Mais bon, je prends tellement de plaisir à lire les CR sur kikourou (surtout ceux de la CCC et de la STL 2011 d’Ogo !!!!!!) que je m’y colle à nouveau.

Et c’est surtout un moyen de remercier les organisateurs pour l’énoooooooorme boulot et les amis pour la chaleur humaine qu’ils ont dégagée. Enfin last but not least, j’ai promis à PetitFranck de faire un CR !

Bon, avec tout ça mon record du monde est mal engagé (vous savez moi, les records,…..).

Montée tout seul en voiture à St Martin (j’ai pas d’amis !). Au loin, je reconnais la voiture de Lalan : tiens, là au moins, je peux essayer de le suivre… ben non, raté là aussi…..

J’arrive quand même à me garer à côté de la Lalanmobile qui a également transporté Ogo et TwoTiVal. On file ensemble au gymnase où on retrouve une horde de kikoureurs : je ne me hasarderai pas dans l’exercice périlleux d’en dresser une liste, je risquerais d’en oublier, ce serait gênant…. Tout le monde est content d’être là et de se voir. Tiens, ça m’a donné l’impression d’être à une grande fête, un mariage. Mais, il y a tellement de monde qu’on se disperse et que finalement on n’a de véritable discussion avec personne : non, pour tchatcher, y a définitivement pas mieux que les Off ! en même temps, moi, j’aime pas parler….

Et puis, je l’avoue, aujourd’hui, j’ai un petit « chouchou » : j’ai très envie de faire enfin la connaissance de FranckdeBrignais qui poste peu sur le forum mais écrit de très beaux récits (celui de sa STL 2010 me tire les larmes à chaque fois !). Je le cherche du regard et dès que j’aperçois quelqu’un qui peut lui ressembler, je fonds sur lui comme la petite vérole sur le bas clergé breton (expression d’un goût douteux mais qui m’a toujours fait rire et que j’ai du mal à placer dans le monde professionnel). C’est bien lui, il est là avec son copain Denis mais sans sa ceinture porte-bidons : serait-il du genre distrait ? Nous discutons, faisons connaissance et je le jette en pâture au groupe des kikoureurs présents : seuls les plus intelligents sont là, les autres s’échauffent dehors (ça, c’est pour contrebalancer ce que Franck a écrit à ce sujet, j’espère que ça suffira  !!!!!!).

Bon, on finit quand même par sortir. On se place à notre place, c’est à dire tout au fond. Y en a qui sont moins forts que nous pour être à leur place (hein, lalan ?).

On part à trois (Franckde Brignais, TwoTiVal et moi). Franck a un peu besoin de se chauffer, comme convenu j’adapte mon rythme au sien alors que TTV enclenche la grande foulée qui fera bientôt sa légende et disparaît superbe (c’est qu’il a des objectifs chronométriques !). Moi, je n’en ai aucun à part me promener : on discute, on court,…. Un peu avant le ravito, Franck me dit qu’il va bifurquer sur le 17 car il ne se sent pas bien en forme, je n’insiste pas. Arrêt saucisson/soupe/madeleine /re-saucisson/orange/re-re-saucisson et je quitte le ravito en 1h05 (53’ l’année dernière, si quelqu’un ose dire que je suis parti trop vite….).

J’ai dit que j’allais être concis, comme j’y arrive magnifiquement depuis le début, je ne vais pas vous narrer les incroyables aventures qui me sont arrivées lorsque j’étais seul dans les bois. Je ne m’étendrai pas non plus sur la traversée de Riverie (d’ailleurs, hein, que pourrait-on bien dire sur ce village, je vous le demande !). Comme d’hab, je suis ridicule dans la descente raide et pas trop mal dans la remontée vers St Cath (oui, elle accepte que je l’appelle comme cela car on est très intime, : avec le nombre de fois que j’y suis monté ces derniers mois, j’ai l’impression d’y habiter).

Bon, je vais faire une pause dans mon remarquable effort de concision pour vous narrer un fait troublant. En proie à une hallucination qui serait collective si je n’étais pas seul au milieu des bois, je crois voir FranckdeBrignais devant moi ! Pas possible, il est derrière moi et sur le 17. A cette heure, il doit être arrivé. Non, c’est simplement un gars qui est habillé comme lui : je ne pense pas que Franck se fasse faire des tenues de trail sur mesure ! Ce qui est marrant, c’est que le gars est coiffé comme lui et pousse même le vice jusqu’à avoir également des lunettes et une bouteille d’eau à la main (remember, Franck a oublié sa ceinture porte-bidons : comme dans un roman policier, chaque détail a son importance !). Quand au bout de quelques minutes, je le rejoins, je me rends compte qu’il parle comme lui, qu’il connaît mon prénom et qu’il me sourit. Bon, ben, on va dire que c’est lui  ou alors que c’est vachement bien imité !

Il a changé d’avis, est reparti sur le 30, s’est un peu trompé, a coupé un peu et s’est retrouvé devant moi. Bref, je suis bien content de le revoir surtout qu’il a l’air d’aller très bien. Nous cheminons donc de concert. A la sortie de St Cath (à bientôt, ma belle !), nous empruntons l’ex-chemin de la STL qui monte bien : dommage pour Franck, c’est mon terrain et je suis sans doute et sans le vouloir allé trop vite sur cette portion. Un peu plus haut, il me dit de repartir : comme je suis poli, je le fais mais lui annonce que je ne vais pas lui prendre grand chose jusqu’à l’arrivée.

Grande descente toute gelée jusqu’au ravito : je me dis qu’il faut faire très attention et bien sur, je me retrouve les quatre fers (ou plutôt les deux Trabuco) en l’air. Pas de mal mais je finis la descente encore plus lentement que d’habitude (si, si, c’est possible).

Ravito. Comme la diététique est une science exacte qui ne supporte aucune approximation, je reproduis le protocole exact de ma halte précédente, protocole établi par une armée de spécialistes que je rémunère grassement : saucisson/soupe/madeleine/re-saucisson/orange/re-re-saucisson. Franck arrive au moment où j’allais partir, je repars seul.

Et là, bizarrement, il m’arrive un truc étrange. Je me dis que le temps que j’avais annoncé sur kikourou pour « faire comme les autres » (3h47, c’est à dire le temps de Franck l’année précédente) est presque jouable : pourquoi penser au chrono dans un moment pareil ? Je sais qu’en faisant ce terrible aveu, je vais décevoir une grande partie de mon fan club, désolé, ça s’appelle une défaillance.

Je suis en train de penser à ça quand je vois arriver au loin une silhouette bien connue, déboulant sur un rythme endiablé et arborant son célèbre sourire : oui, c’est bien lui, le Mac-Gyver de la course à pied, le roi de la couture et de la foulée rasante en descente, le stakhanoviste des UTMBistes , bref, Marat !

Il a fini le 17, est reparti dans l’autre sens, a encouragé tout le peloton des 30 et vient me chercher : j’en ai de la chance ! Il espérait me coincer au ravito pour apprendre mes secrets de diététique jalousement gardés : ouf, ça s’est joué à 3 ou 4 minutes !

Nous discutons et puis je lui parle des 3h47. Instantanément, il se rallie à ce projet délirant, se met à mon entier service comme il l’avait fait pour le marathon de Lyon et sur la STL pour MamanPat (Patricia, si tu me lis, je mène 2 à 1 !!!!).

Finalement, cette tentative idiote me plait bien et je me dis que c’est une occasion de se faire un peu mal et de travailler mon mental (qui n’est pas au niveau de mon estomac !). Les 5 derniers km sont vallonnés, j’ai bon espoir d’y arriver. Je reconnais avec émotion l’endroit où il y a un an, je faisais la connaissance de Tophenbave muni d’une cloche et pense bien à lui à ce moment : j’espère que ses nouvelles passions le comblent autant que la mienne du moment (mais non, ma passion, c’est pas Marat, j’vous jure vous avez un sacré mauvais esprit, ma passion c’est le trail). Je flanche un peu sur la fin (y a encore un peu de boulot !), essaie d’accélérer avant l’entrée dans le gymnase et franchit la ligne d’arrivée en 3h48’05. C’est ballot de "rater" d'aussi peu mais c’est tout de suite oublié !

Car je reçois une ovation du peuple kikoureur rassemblé et ça franchement je m’y attendais pas et ça m’a fait vraiment plaisir. Je pensais que tout le monde allait être parti (il est quand même plus de 13h). Cette clameur a fait tourner la tête à toutes les personnes présentes dans la salle : qui arrive ? des gars tirant une Joëlette ? la première V4 (riez pas, elle était juste derrière et personne ne l’a applaudi alors que franchement elle le méritait ). Non, ce n’était que moi, un gars du fond qui a la chance d’avoir beaucoup d’amis.

J’arrive avec à peine une légère goutte de sueur perlant sur mon front chevelu : les non-habituées (je pense particulièrement à Nini !) sont impressionnées par ma capacité à distiller tout liquide et nourriture ingurgités et à les rejeter sous forme de vapeur ! et oui, ça fait partie du personnage, je suis un concept de coureur…

Allez, soyons un peu sérieux.

Superbe matinée.

Magnifique soleil.

Organisation parfaite.

Performance sportive très modeste (je n’ai pas fini 3eme V2 féminine comme d’habitude mais 6eme sur 5, si si, je vous assure c’est possible !). 180% du temps du vainqueur (d’habitude, je fais 160%) mais on s’en moque…

Matinée encore rehaussée par une très longue discussion avec PetitFranck : des moments suspendus, des moments de grâce, des moments où on a envie d’être toujours gentil.

FranckdeBrignais a très bien fini : sans pacer, il termine à seulement 5 minutes derrière moi. Ce gars a une énorme volonté, j’admire vraiment ce qu’il fait. J’espère que nous nous reverrons souvent…

Une course placée donc doublement sous le signe du Franckisme  …. et de l’amitié !

 

arrivee_arclu.jpg

Photo : Ogo

14 commentaires

Commentaire de totoro posté le 17-01-2012 à 16:31:29

"je suis un concept de coureur…" tout est là et t'as bien fait de nous faire ce très joli récit !

Commentaire de fildar posté le 17-01-2012 à 21:10:28

Comme d'habitude, c'est excellent

Commentaire de franck de Brignais posté le 17-01-2012 à 21:27:11

Comment ça pas de CR ??!! Manquerait plus que tu ne fasses pas de CR de cette magnifique course !!... En plus tu fais plein d'éloges sur moi... c'aurait été dommage quand même ! Merci pour ce bon moment passé ensemble !!

Commentaire de Nini posté le 17-01-2012 à 21:55:58

Beau CR. Merci !

Commentaire de lalan posté le 17-01-2012 à 22:32:40

Ton cr est un peu petit,c'est tellement agréable de te lire et tu fait très bien apparaitre l'émotion,le plaisirs et l'amitié,merci.Jolie course Arclusaz,on a bien fait d'attendre(pas très longtemps,le temps passe vite a papoter entre kikous).

Commentaire de Jean-Phi posté le 17-01-2012 à 23:02:50

Il est énorme ton CR ! J'ai pas dit comme toi, hein ?! ^^
Je ne vais pas parler course mais amitié : j'ai pensé à Toph' et sa cloche au même endroit que tu indiques, j'ai repensé à tous ces offs en 2011, j'ai pensé à tout notre petit groupe ce dimanche et j'ai trouvé ça super chouette. Tiens, j'en deviendrai presque tout "émotionné" ! Mon seul regret mais je te l'ai dit : Ne pas avoir eu le temps de t'attendre. Prochaine fois on remontera toute la STL avec Patrice pour venir te chercher !
Merci Arclusaz pour ce que tu donnes et véhicules. Ca fait du bien par les temps qui courent. A très vite.

Commentaire de tidgi posté le 17-01-2012 à 23:11:36

Bon, va falloir retourner à l'école pour apprendre à faire des résumés !
Et pis non, reste comme çà va... Pour les banalités on attendra :-)

Merci pour ton récit.

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 18-01-2012 à 07:59:56

12' de + au bout de 10km / 2011 alors que t'as progressé !? mais as-tu regardé le temps passé à "saucissonner/papoter" au ravito ? Et dire qu'on se fait la peau pour ne pas perdre 20" au passage ... Bref, ta progression chronométrique à encore de beaux jours devant elle !
Comme d'habitude, super récit plein de bonne humeur et d'amitié.
Les encouragements à l'arrivée ne sont que l'expression de nos remerciements

Commentaire de ogo posté le 18-01-2012 à 10:52:25

Encore un formidable CR, qui par sa concision, égale presque ceux de ma CCC et de ma STL 2011 ! (A ce propos, je t'ai réservé une exclusivité totale sur ceux-ci. N'en parle pas aux autres, ils vont les rechercher sur Kikourou)
Bravo pour ta course même si tu échoues à quelques secondes de ton objectif. Le coach va encore te taper sur les doigts !
Merci à toi d'avoir partager cette belle expérience. Promis, je m'y colle à nouveau pour la prochaine course ;)

Commentaire de Drill38 posté le 18-01-2012 à 11:18:06

Génial ton CR :-) J'suis fan !

Commentaire de fulgurex posté le 18-01-2012 à 13:29:08

beau compte rendu d'une course où tu as su allier plaisir pur et sport intensif. Dommage que Marat t'ait ralenti sur la fin, tu aurais pu accrocher le chrono espéré.

Commentaire de sebmelalix posté le 18-01-2012 à 14:35:34

"LA STAR"

Et oui, star de la course, star du timing, star des OFF et enfin star des CR... Je suis fan et en redemande. un Grand Merci à toi Arclusaz!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 18-01-2012 à 19:33:41

"...des moments de grâce, des moments où on a envie d’être toujours gentil."

Toi, tu cherches à me faire du mal. En plus, ton record du CR le plus court, c'est raté. Et puis en plus, il est sympa !

Commentaire de Arclusaz posté le 24-01-2012 à 15:57:03

Je ne suis qu'une brute !!!!!!
J'ai oublié de tous vous remercier d'avoir eu la patience de me lire et pour les plus inconscients de pousser le dévouement jusqu'à laisser ici un commentaire...

Donc merci et à bientôt pour de nouvelles aventures saucissonesques....

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran