Récit de la course : Les Crêtes Blanches 2006, par golum

L'auteur : golum

La course : Les Crêtes Blanches

Date : 19/2/2006

Lieu : Saint Paul En Jarez (Loire)

Affichage : 852 vues

Distance : 14.7km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Avec le papy Sergio (ça va il a pas de PC pour me lire) ;o) et Aragorn, on avait décidé de s'inscrire sur la deuxième édition de ce petit trail (14,7km) depuis pas mal de temps. A 5 km de chez moi, dans le Pilat et avec un parcours plutôt sympa d'après les participants de la première édition.

Je traîne une petite douleur au tendon d'Achille depuis une dizaine de jours, donc j'avais coupé l'entraînement et c'était aussi la reprise pour voir si ça passait bien.

En début de semaine on avait eu un temps superbe mais ça a commencé à se dégrader le samedi. Dimanche matin : Tempête, normal c'est le jour du trail ;o).

Donc rendez vous avec les collègues à la maison de vacances La Barolliére à 9h00 pour retirer nos dossards. Oupsss, il y a du beau monde, les Guichard, Trottet et autres, respectivement premiers de la Saintelyon 2004 et 2005 si je ne dis pas de bêtises.
Donc décidé je ferais pas moins de 3éme pour ne pas les vexer…

9h30 petite sortie pour s'échauffer sur la route, résultat : trempés au bout de 10 minutes. On essaie de partir sur le petit chemin au départ du parcours, mais la pluie est tellement forte avec le vent qu'on fait demi tour au bout de 10m et retour sur la route. On aura bien le temps de courir les yeux fermés tout à l'heure.

10h00 approche, on retrouve tout le monde sur la ligne de départ, il y à environ 80 participants comme l'année dernière (c'est vraiment pas mal vu le temps). Allez, c'est parti, vite très vite d'ailleurs, j'essaie de rester pas trop loin, jusqu'au début du fameux chemin, je me retourne le Sergio prend du retard et Aragorn à disparu, bon, allez on continue tranquille. Le parcours est sympa, montée dés le début sur un chemin bien stable en terre et rochers. On était prévenu 450m de D+ annoncé jusqu'au km7 et après descente jusqu'à la fin.
Donc on monte, le Sergio me rejoint, tiens il à pas l'air trop cassé (il me dira le contraire à l'arrivée) et donc heu,…on monte encore et toujours. La pluie tombe sans cesse, on arrive au premier ravito en eau, zoum, on ne s'arrête pas (on avait décidé de prendre les camelbag et de passer les ravitos, comme lorsqu'on s'entraîne sur des petites distances). 100 m après le ravito, une jolie pancarte fluo en entrée de bois nous indique "Surprise – 750m de montée à 25%" Super !!!, Donc on monte, on continue à courir doucement, on double 2/3 coureurs et au bout de 200m on fait comme tout le monde…, on marche :o). Sous les bois, on est au moins un peu abrités de la pluie, mais on ne sais pas ce qui nous attends plus haut.

Et, heuu.. C'est long 750m… La pente devient moins accentuée, on repart doucement et on arrive sur le plateau et là franchement du jamais vu… Les coureurs qui nous précédent courent inclinés à 30 degré et font des écarts latéraux d'au moins 1m à cause des bourrasques de vent. On avance un peu et c'est vrai que c'est impossible de rester droit dés qu'on lève un pied on est balancés à droite, à gauche, la pluie est tellement cinglante que je coure (je trottine doucement) avec ma main sur le visage pour me protéger, le coureur devant moi a son bonnet sur le coté recouvrant tout son visage.

On parcoure environ 500m comme ça tout en évitant les flaques (les mares à canards plutôt) qui recouvrent le sol et on retrouve une partie de piste abritée qui permet de repartir à un rythme à peu prés normal. Le parcours est vraiment sympa, on à une très jolie vue sur la vallée, dommage d'avoir ce temps la pour ne pas en profiter plus. Le Sergio est en pleine forme, il est devant moi (pas normal…;o))) , mais bon, ma cheville ne me fais pas souffrir, juste une petite sensation désagréable donc je suis plutôt rassuré et confiant pour le Trail de Vulcain qui nous attends le 5 Mars.

On passe le 7éme km et c'est fini (Pffff que de la descente maintenant, trop court ce trail). Je me sens bien, on allonge un peu je rejoins le Sergio qui est pas mal non, plus, on double à 2/3 reprises, on papote un peu et on accélère pour rattraper un coureur qu'on avait doublé dans les montées, mais qui allonge "fort dans les descentes", on le rattrape, mais il nous laisse à nouveau et on ne le reverra qu'a l'arrivée. Tiens une nouvelle petite montée, on continue sur un bon rythme et d'un coup on entend crier derrière nous !!

Quoi, on comprends rien, mais les 2 coureurs doublés il y à 5 minutes filent à droite dans les sous bois ?? Zut, on à raté le parcours, (merci les gars sinon on serait encore en train de chercher) demi tour on passe sur un grosse flèche au sol et effectivement on rentre dans les sous bois. Très joli chemin dans les sapins, le sol est jonché d'aiguille de pins et on à l'impression de courir sur des coussins.

On reste derrière nos deux "anciens poursuivants", qui d'ailleurs ont retrouvé la pêche et commencent à nous lâcher doucement. Retour sur une piste trempée (boueuse avec de belles flaques), mais là on est vraiment en descente, je me sens bien et je tire un peu le Sergio pour rattraper les 2 coureurs qui nous précédent, chose faite, mais le premier repart de plus belle et après avoir passé son collègue, on le suivra jusqu'à la l'arrivée en allongeant de plus en plus (jamais couru aussi vite aussi longtemps).

Bilan de la course super positif, très beau parcours, bien cassant dés le début, mais après on a 7km pour récupérer avant l'arrivée. Mon Polar donne 14,7km pile et 586m en D+. Le premier est arrivé en 58 minutes et quelques, moi 1h26 - 50éme sur 75 - (Pff, je vais me mettre à regarder Derrick au lieu d'aller courir), le Sergio à 1 minute derrière et Aragorn perdu un peu plus loin ;o)….

A refaire l'année prochaine en espérant un meilleur temps.



Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran