Récit de la course : 24 heures d'Aulnat 2011, par Patricia.B

L'auteur : Patricia.B

La course : 24 heures d'Aulnat

Date : 11/11/2011

Lieu : Aulnat (Puy-de-Dôme)

Affichage : 698 vues

Distance : 0km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Aulnat ou 4 premières

J’ai en projet depuis des années de courir de longues distances, surtout des ultra trails et jusqu’à présent mon expérience du long se limite à 18h30 de course et un maximum de 90km.

Je me suis donc inscrite il y a quelques semaines aux 72h d’Antibes en Juin 2012. Quitte à faire du long autant faire du long, en étant relativement raisonnable donc sans taper de suite dans les 6 jours.

Mon calendrier privé et professionnel pour 2012 s’annonce chargé. Aulnat, dont j’ai appris l’existence tardivement, représentait un opportunité intéressante pour me familiariser avec ce type de course. De plus il y a quelques kikous que je connais, je ne serai donc pas perdue. J

10 Novembre 14H30 : J’arrive à la salle polyvalente d’Aulnat, je récupère mon dossard et vais bavarder un peu avec Le Solitaire, Lapinouack, Mara, Land, Delphine.

Un peu de repos sur les tatami mis à disposition des coureurs, nous sommes 161.

Bizarre, je sens le stress monter alors que je n’ai aucun objectif particulier sauf celui de tenir 24h sans dormir.

1181,13 : c’est la longueur de la boucle mesurée par la FFA pour ce 24H. Je verrai ces chiffres peints à la bombe sur le sol au niveau des tapis de détection un certain nombre de fois.

 

16H00 : C’est parti, je suis avec Mara dans le dernier tiers des coureurs, nous avons décidé de courir ensemble quelques boucles.

Nous partons doucement, Mara tempère mes débuts d’accélération spontanés. Nous nous calons sur 8’00’’ au tour tout en papotant quelque peu.

Au bout de 20 km Mara décide de ralentir, je continue donc sur le même rythme encore 20 km et je commence à lever le pied et à faire un peu moins de 9’00’’ au tour

22H00 : Je franchis les 51km, je m’arrête le froid arrive, je passe un long moment aux toilettes, pas le choix, je mets une polaire fine et je repars. Toujours sur une base de 9’00’’ au tour, un arrêt boisson tous les 4 tours et un arrêt ravito tous les 8 tours.

01H00 : 60e tour et 9H00 de course pour 71km, je fais une pause assez longue au ravito, je discute avec le photographe. Je repars plus tranquillement sur un rythme de 10’30’’ au tour, puis après 4 tours j’alterne course et marche 50/50, tel que je l’ai pratiqué sur les différents Paris-Mantes et Bourges-Sancerre que j’ai fait il y a plus de 15 ans. Je suis à moins de 10’20’’ au tour

05H20 : 101km : Mon premier 100 bornes en 13h20, rien que pour cela je suis contente d’être venue. J’ai une ampoule sur le côté interne du talon droit, qui m’agace depuis 10km, je décide de la faire soigner. Je vais au poste médical et on réveille le podologue pour moi. Il ne se déplacera pas pour rien. Je repars après avoir mis mon coupe-vent et ma ceinture porte-gourde pour boire sans passer tout le temps dans la zone ravito. Toujours sur le même rythme marche et course alternée.

08H30 : 121km : Rien ne va plus ! Le soleil s’est levé en même temps que le doute. Par contre mon moral baisse à vue d’œil. Je suis cuite, plus de jus, et une grosse envie de me jeter dans mon duvet. Le méga coup de mou ! Après 16H 30 de course. Même si je l’attendais ça surprend.

Cela fait plusieurs heures que j’échange de loin en loin des sms avec Caro qui m’encourage à distance. Je l’appelle, pour papoter 5 minutes. Je sais que je vais continuer de toutes façons mais ses paroles me requinquent. Je repars en marchant, lentement au début puis à 12’30’’ au tour. Je marcherai 10km sans courir, histoire de remonter la pente, de reprendre des forces.

10H45 : 131km et 18H45 de course. Une seconde première, j’ai dépassé mon plus long temps de course. Par contre les frottements ont généré de belles irritations, je fais une pause technique pour changer de tenue. Je repars en marchant puis j’introduis progressivement un peu de course dans mes tours.

13H00 : 21H00 de course et j’en suis à 143 km, je ne me sens pas trop mal et je sais que je dépasserai 150km. J’ai une furieuse envie de marcher tranquillement mais j’ai envie de dépasser les 160km. A 12’00’’ c’est jouable ! Je décide néanmoins d’aller un peu plus vite 11’30’’ au tour pour garder un peu de marge pour les ravitos.

14H20 : 151km : Je suis heureuse d’être à cette marque. Il reste 1H40 pour faire 9km, ça laisse de la marge. Je décide de ne pas me griller et de rester un peu en deça de 12’00’’ au tour.

15H00 : 156km : Je sais que je ferai 160km. Il fait bon, la foule commence à encourager les coureurs. Je passe progressivement de 11’00’’ à 10’15’’ au tour, le mental prend le pas sur les jambes. Je me traine une ampoule depuis 5 ou 6km sur le côté externe du talon droit. Elle vient de claquer mais je ne sens rien.  J’ai mal au tendon rotulien droit coté externe. Pas étonnant ! J’ai compensé dans mes appuis à cause de l’ampoule, soignée par le podologue au km100. Je ne regarde plus Facebook, un seul objectif : Plus de 160. Je fais un tour avec Land

15H32 : Je viens de dépasser les 160,5km. Yahoooooo ! Mon premier 100 miles. Ma 3ème première. Le reste qui vient c’est que du bonus. Je me sens des ailes. J’enchaine mes derniers tours à 8’30’’ puis 7’50’’ puis 6’35’’ et je suis à 162,995km, les spectateurs continuent d’encourager les coureurs. Je sais que je ne finirai pas le dernier tour que j’entame mais je veux améliorer ma marque de quelques centaines de mètres, je suis toujours en accélération.

16H00 : Le coup de pistolet final. Je m’arrête comme les autres coureurs après quelques foulées de freinage.  Les bénévoles repèrent nos positions avec des petits cartons.

Ma marque définitive s’établira à 163,795km et je suis 3ème V2F.

 

J’étais venue sans objectif particulier, juste avec l’intention de tenir 24H sans dormir dans l’optique de préparer mes futurs ultras.  Je n’éprouve pas la même sensation de bonheur que celle que j’avais ressentie après mon GRP80. Cela viendra le lendemain.

Je repars avec une jolie perf, inattendue et l’envie de découvrir un peu plus ce type de course même si je les trouve moins ludiques que des trails de montagne.

L’ambiance y est pour beaucoup. Tourner en rond avec d’autres coureurs, des kikous, permet une certaine convivialité qu’on ne retrouve pas forcément de manière aussi permanente sur les sentiers de montagne.

Il me reste à construire ma stratégie pour Antibes :

 

  • Eviter les ampoules et irritations qui amènent d’autres bobos.
  • Comment planifier les périodes de repos ?
  • L’alimentation  quand et combien ?
J’ai quelques mois pour découvrir cela avant de m’élancer sur cette boucle méditerranéenne.

 

Un grand merci aux bénévoles qui nous ont soutenus sur ces 24H, aux spectateurs, ainsi qu’à ces 3 jeunes ados qui nous ont tous encouragés, individuellement, de manière quasi non-stop. Ces dernier aussi ont tenu 24H. Bravo !

Et ce CR est ma 4ème première, c’est la première fois que j’ose un compte rendu de course. J

 

9 commentaires

Commentaire de caro.s91 posté le 20-11-2011 à 00:24:43

Bravo, tu l'as fait, et de la plus belle des façons. je suis fière de toi.

Bises,
Caro

Commentaire de mara posté le 20-11-2011 à 09:04:32

Un 1er 24h... un 1er 100 kms... un 1er 100 miles... et 1er récit pour couronner le tout... Que des réussites ! Bravo Patricia !!!
Au plaisir de faire qq tours ensemble à Antibes,
Bises

Commentaire de lapinouack posté le 20-11-2011 à 18:22:54

waouuuu trop forte
bravoooo :) et au plaisir :)

Commentaire de patmar13 posté le 20-11-2011 à 22:35:05

MK6 était donc un petit échauffement...! Je suis franchement admiratif devant ta(tes) performance(s)!! Au plaisir de te recroiser :)

Commentaire de patfinisher posté le 20-11-2011 à 23:11:22

B R A V O !!!!!!!!!! AU PLAISIR DE PARTAGER tes foulées !

Commentaire de LtBlueb posté le 20-11-2011 à 23:29:29

Bravo Patricia pour toutes ces premières :)

Commentaire de fulgurex posté le 21-11-2011 à 15:45:15

Bravo! Bravo! Bravo! et Bravo!

Commentaire de bluesboy posté le 27-11-2011 à 20:45:30

Bravo pour ta course ,pour une premiére c'est vraiment une réussite moi je n'ai pas pu tenir sans dormir
163 KM je mesure vraiment la perf
Désolé de ne pas t'avoir rencontré

Commentaire de gdraid JC posté le 07-01-2012 à 09:21:55

Caro et les autres Kikous ont raison,
Bravo Patricia !

Quel talent pour courir, et pour l'écrire !
Bonne année 2012 à Antibes et ailleurs !

Bises
JC

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran