Récit de la course : Trail du Cousson - 44 km 2011, par saimonnn

L'auteur : saimonnn

La course : Trail du Cousson - 44 km

Date : 16/10/2011

Lieu : Digne Les Bains (Alpes-de-Haute-Provence)

Affichage : 706 vues

Distance : 44km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Compte rendu du trail du Cousson 44 km - 2011

16 Octobre 2011

Préambule 


Cet été, nous décidons de passer les vacances à Chamonix pour changer de la fournaise Montpelliéraine.

Nous y allons fin aôut, où nous tombons en pleine folie UTMB. Pris par la magie de cette course, je me dis que, peut être un jour, moi aussi je pourrais faire parti de ce monde là. Pour l'instant mes seules expériences en trail se résument en un tour du pic saint loup de 17 km et quelques raids. Bref pas de quoi se qualifier pour la CCC (je ne parlerai pas de l'utmb qui est inaccessible ;)).

Je décide donc de faire à l'automne un trail qui me donnerait 1 point, c'est à dire le droit de participer à la CCC (si je suis tiré au sort, bien sûr).

Je regarde ce qui s'offre à moi, et là, pas de trop choix, ça sera soit le trail du cousson à Digne, soit la SaintéLyon. Préférant le trail au gros chemin, le jour à la nuit, j'opte assez facilement pour le trail du cousson.

Me voilà donc le 16 octobre avec femme et enfants, au départ du gros job de la journée, 44 km et 2200 m de D+. J'ai prévu de mettre autour de 7h. Mon but est de finir et de me jauger sur ce type de distance, sans finir en vrac complet.

Je m'inscris avec mon beauf, Jean Paul, qui lui a une solide expérience en trail. 



La course :

La course s'annonce assez intime, une toute petite centaine de coureurs au départ du 44km, quelques chevaux de course et peu de touristes comme moi. Je préviens mon beauf qu'aujourd'hui je vais à mon rythme, mon but est de gérer la longueur de l'effort. Je pars tranquillou avec Jean Paul, on remonte quelques personnes mais on se situe dans la deuxième moitié du classement.

Le début monte dans les terres noires, le paysage est lunaire et magnifique. Je ne me sens pas trop mal. Les jambes se mettent en route. Jean paul est devant, moi je fais l'élastique derrière sur les petits chemins en forêt. 

 
Je révasse en courant et c'est là qu'arrive le drame, je m'explose mon gros orteil sur une pierre, pile au même endroit où j'avais tapé 10 jours avant. Je pousse un gros cri ! Fais chier ! Tant bien que mal je continue sur un pied, en courant bien à plat pour ne pas appuyer sur l'avant du pied. Jean-Paul part devant pendant que je grogne derrière. Je décide de continuer, je vais monter à la Barre des Dourbes, on verra l'état de mon pied dans la descente. S'en suivent quelques kilomètres sur un rythme tranquille, je marche dès que ça monte et je trottine quand c'est plat. Je me fais pas mal doubler mais bon, je fais comme je peux.

La montée est usante sur une route forestière. Après on monte sur un joli monotrace jusqu'en haut de la barre des dourbes. Une mamie en rando me donne gentiment un bout de chocolat pour me faire passer le vertige quand on arrive tout en haut. Ça ne fait pas passer le vertige (mince alors j'y croyais) mais au moins ça m'a fait penser à autre chose.

Je passe au pas de ... et là whaou le paysage ! c'est magnifique !

 

Le sentier (enfin le balisage) suit sur la crête pendant quelques km. Je ne peux pas courir mais au moins j'en prends pleins les yeux.

Enfin la descente arrive au bout d'une grosse quinzaine de kilomètres vers le ravitaillement. La descente est assez raide au début, puis moins pentue en forêt. Le terrain est sympa. Mon pied a l'air de tenir j'ai de moins en moins mal, je décide donc d'aller au bout. J'arrive au ravito. Hop une petite pâte de fruit, un verre de thé et un bout de pain d'épices. Et je repars. 

J'appelle Madame pour lui dire où j'en suis. J'ai mis 3h pour faire 22 km. Bref je ne suis pas arrivé. On prévoit de se retrouver au ravito du 32km autour de 14h.

Je continue à 10 km/h sur une route forestière pendant 5 km. Ce n'est pas très rigolo et assez monotone. Avis aux organisateurs, y aurait il pas un monotrace sympa dans le coin ? 
On se retrouve ensuite à 2 pour pouvoir un peu discuter après quelques heures de course solitaire jusqu'au ravitaillement de 32km. Ca fait du bien.

Je retrouve donc Aline et les petits au ravito. Ca me fait du bien de les voir.




J'ai la tête des mauvais jours mais bon tant bien de mal, j'avance. 

Là je décide de poser le sac à dos, et de répartir avec juste un bidon. Il reste une dizaine de km et 1 ravito donc 2 pâtes de fruit et 500 ml d'eau suffiront.

Je repars donc droit dans la pente pour 4 km de montée jusqu'au sommet du Cousson. La montée est très pentue. Je redouble quelques personnes repartis juste avant moi. Je monte pas trop mal aujourd'hui, par contre je descends comme une grand-mère. Les chocs de mes orteils contre des pierres recommencent à me faire souffrir. En même temps, faut que j'apprenne à lever les pieds.

J'arrive là haut, le paysage est magnifique, il fait beau, pas trop chaud. 

 

Maintenant il ne reste plus qu'à descendre, 1000 m de D-. 
Ca commence droit dans une pente à 50%, là je souffre avec mes ongles qui me rentrent dans les orteils à chaque pas.
Je continue en marchant quand ça descend trop fort et en trottinant sur les replats. Je sens que la descente va être longue.

Je me fais reprendre par au moins 10 personnes qui, elles, courent ;). La descente est très jolie (j'ai le temps d'admirer le paysage).

J'arrive à vue de l'arrivée. Jean Paul est venu me retrouver, il m'apprend qu'il a mis 6h, pour ma part ça sera 7h15mn. Il a bien fait de ne pas m'attendre.

Aline et les petits m'applaudissent, enfin l'arrivée, la journée a été longue mais magnifique !





Bilan :

Points + :
  • le parcours magnifique et l'organisation pas mal du tout
  • j'ai mon point UTMB
  • j'ai fini la course sans bobo musculaire
  • je sais gérer un effort long avec pas mal de dénivelé
Points - :
  • Aïe les orteils, il faut lever les pieds en trail !!!
  • Je manquais de foncier, à l'avenir il me faudra faire plus de sorties longues
  • Il va falloir que je m'entraine sérieusement si je veux faire la CCC ;)

Trace GPS de la course (désolé il manque les derniers km, plus de batterie)

1 commentaire

Commentaire de chorizo13 posté le 02-11-2011 à 09:57:25

salut,
ta course ressemble a la mienne, beaucoup de plaisir dans les montées et galère dans les descentes
bravo a toi pour un premier trail long

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran