Récit de la course : Semi-Marathon de Maconnais 2011, par yves_cool_runner

L'auteur : yves_cool_runner

La course : Semi-Marathon de Maconnais

Date : 18/9/2011

Lieu : Macon (Saône-et-Loire)

Affichage : 708 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Semi-marathon de Mâcon... Galères et espoir...

 

Plusieurs mois que j'ai déserté Kikourou, depuis le mois de Mai et mon récit du Trail des Passe-Montagnes. Décidément, cette année 2011 sera à oublier bien vite sur les plans sportif, santé et professionnel !

Après une saison de ski de fond réduite à néant par la faute d'une bête cote fêlée, ou plutôt d'une cote bêtement fêlée (5 semaines de coupure), j'ai eu à nouveau 2 semaines de coupure totale en juillet, cette fois dues à un muscle (bêtement) chiffoné dans le dos... Et ce n'est pas terminé, je ne cours plus depuis 2 semaines (infection sous-cutanée au pli de l'aine qui a bêtement évolué en abcès...), et hier, quelques heures avant une première sortie de reprise, JE ME CHIFFONE A NOUVEAU LE MEME MUSCLE DU DOS en forçant trop... Pour dépoter bêtement un laurier... Bon, donc c'est reparti pour une semaine de repos de plus, soit déjà 10 pour 2011 (plus que les 15 années précédentes réunies!).

Tout ça n'est quand même pas très grave, mais je cumule en plus de gros soucis professionnels depuis un mois et demi. Résultat, forfait pour le marathon de Lausanne que je devais courir hier, et abandon le 2 octobre au semi-marathon de Lyon, au 9ème kilo : je n'avais tout simplement « pas envie », trop de gamberge dans la tête. J'en profite pour dire un grand merci publique à ma femme, soutien indéfectible dans cette galère.

J'espère quand même faire la Saintélyon malgré le manque d'entraînement, sans objectif chronométrique, simplement pour terminer et relancer une dynamique positive. Et d'ailleurs pour commencer tout de suite avec la pensée positive, un petit récit de la seule course que j'ai terminée ces derniers mois.

Comme en 2010, j'ai décidé de faire le semi-marathon de Mâcon en préparation du marathon d'automne (Lausanne, le 30 octobre pour cette année). Nous en profitons pour aller passer le week-end chez ma mère, sur mes « terres natales ». Le temps s'annonce exécrable avec un samedi placé sous le signe de la pluie et du vent. Heureusement, le dimanche matin est plus calme, sans pluie, avec juste un peu de vent. J'ai récupéré le dossard la veille et je me rends tranquillement au départ en footing, à un petit kilo de l'appartement de ma mère.

Le parcours est le même qu'en 2010 : une petite boucle de 1 km qui nous fait repasser au départ, puis 10 km sur la Voie Bleue le long de la Saône et retour. Cette année les deux courses (10 km et semi) sont qualifiantes FFA.

9h30 : c'est parti pour le semi sur une esplanande Lamartine luisante de la pluie nocturne. Mon objectif du jour est surtout de valider ma préparation marathon, donc d'avoir de bonnes sensations en restant un peu en dedans. Côté chrono, ça devrait tourner autour d'1h30. Je prévois de me « lâcher » 15 jours plus tard au semi de Lyon, avec là un objectif d'1h28... Malheureusement, les soucis professionnels me rattraperont avant et me conduiront à l'abandon à Lyon avec un moral à zéro et un gros manque de sommeil.

Mais revenons en à Mâcon, au 3ème kilo, je rattrape la 2ème féminine, Anne Carrière-Montjosieu, et je reste avec elle, son rythme parfaitement régulier me convient bien. Il y a toujours un peu de vent le long de la Saône et cette année, nous l'aurons de face au retour, contrairement à 2010. Tout va bien, et je suis dans le tableau de marche pour les 1h30 en passant en 21'11'' au 5 km.

11ème km, virage à 180° et retour, je suis parfaitement à l'aise, toujours en compagnie de la 2ème féminine. Elle commence à perdre un peu de rythme au 15ème, mais je reste avec elle, comme je l'ai dit, le chrono n'est pas l'objectif du jour. A noter le compromis parfait entre légèreté et confort de mes Mizuno Wave Idaten que je teste pour la première fois en course et sur plus de 15 km.

 

20ème km, déjà la fin qui approche. En féminines, les jeux sont faits. Je décide donc de lâcher les chevaux sur le kilo qui reste ce qui me permet de vérifier que j'ai de la marge. Je passe la ligne en 1h30'26'', 73ème sur 289 et 10ème V2 sur 56.

A ce moment là, je suis confiant pour la suite. Un gros chrono à Lyon, un beau marathon à Lausanne et une Saintélyon pour le plaisir... Après abandon à Lyon et forfait à Lausanne, je dois rebondir, repartir vers le positif et boucler l'objectif Saintélyon plaisir pour tirer un trait sur tout le reste. Allez, on y croit !

 

3 commentaires

Commentaire de totoro posté le 01-11-2011 à 08:54:44

Hello ! Merci pour ce récit, jamais facile quand les choses ne vont pas dans le bons sens. Le plaisir peut être tout aussi important que l'aspect chronométrique alors bonne prépa (mais tout doux) pour la STL !

Commentaire de Gibus posté le 05-11-2011 à 22:52:32

Allez Yves, une p'tite Sainté et c'est reparti

A bientôt

Commentaire de Tikadi posté le 09-11-2011 à 17:57:07

Merci pour le récit. Bravo et courage pour une remise en forme complète et de nouveaux départs pour 2012 ! A bientôt,
Olivier

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran