Récit de la course : Les Cabanes de l'Or 2006, par vincent_34

L'auteur : vincent_34

La course : Les Cabanes de l'Or

Date : 12/2/2006

Lieu : Mauguio (Hérault)

Affichage : 880 vues

Distance : 14km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Temps splendide hier matin sur les bords de l'étang de l'Or à Mauguio. Mais froid !

Je n'avais pas de partenaire pour cette course en duo mais... des membres dévoués du club (Jogging Castelnau)se sont occupés de tout !
C'était tout entendu... je devais courir avec Patrick (que je devais à priori connaitre de vue... mais pas plus).

Bref j'arrive à l'avance pour avoir le temps de retrouver mon binome.
On me présente Patrick. C'est bien lui que je pensais ! Il m'explique qu'il n'est pas trop en forme parce qu'une voiture lui a reculé dessus alors qu'il était en vélo cette semaine. Il va courir avec une genouillère. Entre temps. Max me donne le débardeur du club ! Grande classe !

Le départ de notre binôme est prévu à 10h27. On a le temps de papauter et d'aller s'échauffer. On va donc trottiner tous les 2 tout en faisant connaissance.

10h27 : Notre départ.

On part un peu trop vite... mais c'est tout plat ! Alors on décide de "rester trop vite". Le cardio est ok.

Le parcours est magnifique, on remonte peu à peu quelques binomes puis on se croise avec d'autres. Un coucou par ci un bonjour par là... c'est amusant !

Des ravitaillements huitres ou vin chaud... moi, j'aime bien les deux... mais là, je ne peux pas ! De l'eau s'il vous plait.

Au 11e km, on va toujours trop vite. Patrick me dit qu'il souhaite ralentir. Je lui dit que c'est lui qui donne notre allure... mais finalement, il ne ralentit pas. Alors ! Il attrape un point de coté.
Mais ne ralentit toujours pas. Le point de coté s'estompe... mais Patrick s'inquiète du dernier ravitaillement. Il estime que si on s'arrête... le point de coté va revenir. Alors on le saute !

Et on va le payer !

Les derniers 1500m avec le vent en face (pourtant pas si fort) seront vraiment éprouvants. Le dernier tour de stade surprend Patrick. Pour lui, ce sont 400m de trop. Il finit avec des crampes... mais le résultat est là : 1H05, c'est un beau temps pour tout les 2.
Seul je n'aurais certainement pas pu conserver ce rythme. Ce fut un plaisir de courir ce duo... qui me semble-t-il fut parfaitement équilibré !

Encore un merci à ceux qui se sont mis en quatre pour que je puisse participer à cette course !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran