Récit de la course : La Comba - 17 km 2011, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Comba - 17 km

Date : 23/10/2011

Lieu : La Combe De Lancey (Isère)

Affichage : 944 vues

Distance : 17km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Comba 2011

Une semaine après l'organisation de la Ronde des 3 Massifs, l'envie de courir de nouveau me démange... Pour reprendre une reflexion entendue la semaine dernière (je crois qu'elle est de fifidumou) "on habite dans une belle région ce serait c** de ne pas en profiter". En route pour les balcons de Belledonne !

haut-gresivaudan.jpg

Mon choix se porte vers la Comba, course émérite que je n'ai jamais courue, étant habituellement en vacances à cette époque-là !

Je retrouve la "clique" habituelle, enfin celle qui ne s'intéresse pas au rugby car la finale de coupe du monde ampute les organisateurs d'un (grand ?) nombre de coureurs...

Ca caille, il y a du brouillard mais tout ça ne va pas tarder à se dégager... Je m'installe avec mon breton préféré sur la ligne de départ histoire d'être dans le DL demain ! Narcissisme... Et PAN le départ est donné... et je me fais littérallement marcher dessus par tous ces sprinters... Hé les gars, il y a 17 bornes !!

C'est donc à une allure pépère que je coure le premier kilomètre. Quelques premiers coups de c** mais ça passe... Il s'agit de s'inscrire dans un rythme pas trop mal. Je commence à remonter des coureurs, dont Anne qui m'a battu récemment à la Bastille... De toutes façons ça ne dure pas. Dès le 3-4ème kilomètre mon "compagnon" s'échappe, et je me retrouve à lutter contre la remontée d'un traileur-en-rouge.

Les portions en bitume me vont très bien, ça fait moins de pente et je souffre moins... Mais ça ne dure pas non plus, on attaque la "grosse" montée. Je me mets rapidement à marcher, une nana me reprend puis mon gars en rouge, bon... Un mauvais moment à passer, on sait qu'on va royalement l'oublier quand la course sera finie mais sur le coup... Ouch !

Enfin le bitume revient, je reprends mon gars en rouge mais la nana s'envole littérallement. Un rapide coup d'oeil en contre-bas me permet de voir Anne à 500m, et deux gars qui avancent extrêmement vite (?).

On continue sur ce long faux-plat bitumeux. Une fusée me dépasse, puis deux autres, tiens tiens, est-ce les premiers qui se sont perdus ou les premiers du 8 kms ? Finalement il s'agira de la première solution.

Et ça se met à remonter en forêt, hard hard, quand est-ce que ça va se terminer ?? J'entends mon gars-en-rouge juste derrière quand finalement on bascule, enfin !!

Et je déroule ce que je peux dans cette descente, même si 2-3 fusées me dépassent de nouveau ! On rejoint une partie roulante, ben finalement j'ai rien creusé, le gars en rouge me repasse, ainsi que... Anne !!!

MOI "Allez, va me la chercher cette victoire" /

ELLE "Tu rigoles j'en peux plus. On fait la course ensemble" /

MOI "Laisse tomber, fais ta course moi je suis déjà à fond".

J'essaie de la garder en point de mire.

On passe un ravitaillement, "plus que 9 kms". Cool on a fait la moitié, me dis-je. N'importe quoi !! Bordel je manque de foncier...

Je repars à la chasse, le gars-en-rouge et Anne envoient la sauce, je garde le contact, et coup de bol, derrière ça s'est éternisé au ravito et il n'y a personne. Ouf. Si déjà je termine à cette position je suis content.

Puis on rejoint le fameux mur avec corde dont Adrien m'avait parlé, aaaargh, je maudis les organisateurs ! La relance est pénible mais que c'est agréable ce sentier forestier. Et la descente redémarre, on est au kil13, plus que 4 kms, ça ne doit être que de la descente, je puise dans mes ressources pour envoyer un peu plus.

Et ce final ne sera pas de tout repos, puisque le gars en rouge a a priori lâché mais Anne est sur mes talons et est impossible à lâcher. Trois derniers kilomètres donc, à 100%, pour en terminer avec cette Comba en 1h40mn30sec.

 

 

Bon j'espérais 1h35 je suis, une fois encore, loin de ma prévision ! Mais qu'est-ce que c'était beau... et bon, ce cadre, ces paysages, ce beau temps !

 

 

 

4 commentaires

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 23-10-2011 à 19:27:29

Bravo le bouk!
Belle course en tant que coureur cette semaine!
Ca a du faire bizarre les fusées qui ont doublé!
A+

Commentaire de l ignoble posté le 23-10-2011 à 19:32:27

un rendez vous incontournable dans un des plus beaux coins de France,et en plus pour une course mythique un bon récit de notre bouck international.....que demande le peuple? biz ma caille

Commentaire de le_kéké posté le 24-10-2011 à 11:52:29

Bravo le bouk l'envie revient c'est l'essentiel. La comba une de mes course préférée, dommage qu'il y ait eu collision de calendrier. Enfin pas dommage pour toi car quand je vois que tu fais 4mn de plus que moi l'année dernière c'est la double peine, je laisse passer ma chance en ce moment, car quand tu seras redevenu grand beau et fort je me laisserais doubler après 1km par un bouk bondissant pour ne plus le revoir jusqu'à l'arrivée ...

Commentaire de the dude posté le 25-10-2011 à 15:31:30

Alors on fait moins le malin quand on n'est pas planqué dans son beau gilet fluo, hein? ;-)
ça fait bien plaisir de voir que t'as toujours le goût de la bagarre, et du plaisir à courir!
Honte à moi j'ai fait partie des "scotchés devant la télé" mais bon une finale tous les 12 ans on va pas s'en priver quand même...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran