Récit de la course : Marathon de Marrakech 2006, par l'ourson

L'auteur : l'ourson

La course : Marathon de Marrakech

Date : 29/1/2006

Lieu : Marrakech (Maroc)

Affichage : 1887 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

L'Ourson à Marrakech

Yo les Zozoos, Yo les Kikoureurs,

Dring…. dring…….dring……. Allo ?!… Ah !.. C’est toi Michel ! ..Fait beau à Marrakech ?!.et bla bla bla et bla bla bla… Nous sommes le 16 octobre 2005 et je viens d’avoir un coup de fil de mon ami Michel, un français installé au Maroc et propriétaire de magnifiques chambres d’hôtes dans la vallée de l‘Ourika (www.zarraba.com) que je ne suis pas allé voir depuis plus d’un an et qui m’apprend qu’une nouvelle compagnie aérienne Atlas Blue propose des vols AR à partir de 200€ !!.. Il ne m’en a pas fallu plus pour décider d’aller lui rendre visite le 29 janvier 2006 à l’occasion du marathon de Marrakech auquel je projetais depuis un moment de m’inscrire mais sans savoir en quelle année!..
Je me dis alors qu’entre le marathon de la Baule que je viens de courir et le marathon de Paris où je viens de m’inscrire, j’ai un ch’tit creux et avec un billet AR à ce prix là , soyons ouff !.. Je réserve mon billet et mon dossard le soir même sur le net.

Le lendemain…….., je reçois un mail du Raton-Laveur qui me propose de rejoindre l’Equipe Zoo 3 Raids Sinon Rien !…pour le Raid des Cols Verts. Que faire ?!!.. Se priver du plaisir de rejoindre le Zoo ?!!.. Refuser cette invitation que je prend comme un honneur ?!!.. J’accepte, sans savoir encore que très vite je vais me faire embarquer aussi pour le Raid28..., soyons complètement ouff !..

11 novembre 2005, petit week-end à Bordeaux entre amis avec un 10km au programme que je cours avec mon pote Jef (Médoc 1991) qui vient de rechausser les running il y a moins d’un an. Je fais 48mn et lui met une minute ;-) sur la course…et dès le lendemain il réserve son billet et son dossard pour Marrakech pour prendre sa revanche ;-)..

Vendredi 27 janvier 2006, nous serons 3 couples d’amis à arriver chez Michel à Dar Zarraba, au beau milieu de la nuit car l’avion a eu 3 heures de retard..et à ce prix là on peut pas trop râler..Il pleut, il fait froid et la nuit sera courte..
Après avoir retiré nos dossards sous la pluie, le samedi sera surtout une journée « souk » pour notamment ramener des babouches à la Biopuce et à la Loutre, comme convenu au lendemain du RAID28. Le midi, un bon couscous chez « Oscar Progrès » à 2 pas de la place Jemma el efna et le soir Tajine avec des pâtes quand même..
A table je me met à penser à mes co-équipiers Raton-Laveur, Biopuce, Electron et Renard-Argenté qui vont bientôt démarrer le Raid Normand et leur adresse un SMS. Il est environ 22h, très vite ils me répondent.. Il fait déjà - 4° en Normandie.. Brrrr..brr.. J’ai froid pour eux mais je les envie car au fond de moi je sais que j’aimerais être avec eux… et c’est alors que je ne vais plus penser à autre chose, pas même à mon marathon qui m’attend le lendemain. Je suis avec eux dans ma tête et cela va durer toute la nuit ! Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit mais je suis resté calme, zen et même pas agité comme ce serait normal de l’être la veille d’un marathon. ..

Dimanche 29 janvier, 9h heure marocaine, 10h heure normande, le départ est donné à quelques centaines de mètres de la Koutoubia, la Tour Eiffel locale ;-). L’organisation annonçait 6000 coureurs mais à vue de nez nous sommes plutôt la moitié dont la plus grande partie est engagée sur le semi. Allah dans sa grande bonté vient tout juste de chasser les nuages et c’est sous le soleil que mon pote Jef et moi nous nous élançons dans la course. Premier virage dans l’avenue Mohammed VI et sourires à nos conjoints et amis pour la première séance photo!.. Il y a beaucoup de nationalités à ce rendez-vous international de la CAP. Les français sont venus en masse (600 selon mes infos au retrait des dossards) mais aussi des gens venus du monde entier ! On papaute avec les coureurs, et on a même été invité à une course dans le Poitou !!.. Je discute avec un gars du club d’Ancenis qui connaît des gars de mon club car j’ai mis mon zouli maillot bleu du Carquefou AC. Le flot des coureurs est assez dense mais les avenues que nous empruntons sont larges et nous courons en direction maintenant des Jardins de la Ménara, à proximité de l’aéroport.
La traversée des jardins est vraiment agréable et enfin je rentre dans ma course. Je sens Jef très excité et prêt à en découdre. Il est venu avec un objectif de 4h si possible.., moi je suis venu pour l’emmener à l’arrivée mais certainement pas en moins de 4h15.. De toute façon on s’en fout du chrono quand même et on verra bien ! Les 5 premiers kilos seront faits en 27 mn et donc un peu vite pour moi…, j’essaye de calmer Jef et nous passons au 10 kilos en 57 mn. Je suis à 168 BPM soit 95% de ma FCM.. (et Jef à 90%). Visiblement je suis dans le rouge mais je ne veux pas freiner Jef et je me sens bien quand même.
Direction ensuite vers d‘autres jardins, les Jardins de l’Abgal, sur la route de l’Ourika au sud de la ville. Jef est devant moi dans ma ligne de mire. C’est à cet endroit que le semi et le marathon se séparent quelques kilomètres. Les enfants venus en masse sont sur le bord de la route pour taper dans la main des coureurs.. Je me régale de voir leurs mines réjouies car ils sont heureux d’approcher tous ces héros que nous sommes à leurs yeux !.. Ce sont des dizaines de mains d’enfants que je vais taper comme ça tout au long de ces prochains kilomètres que j‘avale avec grand plaisir. Arrivé au 15ème, Jef s’est arrêté au ravito et m’attend, je le rejoint et on va encore courir ensemble quelques kilomètres. Cela fait 1h27 de course, le rythme de 6 mn au kilo semble me convenir, je pense être bon pour les 4h15 et je conseille à Jef de ralentir car je suis toujours haut en BPM et j’ai peur de le payer ensuite. Jef a toujours des fourmis dans les jambes et je le laisse donc partir devant, je ne le reverrai qu’à l’arrivée.
Au 19ème, le semi et le marathon sont de nouveau réunis un moment. Nos photographes privés sont là aussi et je suis toujours aussi souriant ;-). Au 20ème, 1h58 de course, c’est le passage dans la zone des tanneries puis l’entrée dans la zoulie Palmeraie. Je commence à sentir mes pattes mais c’est pô grave.. J’avais pas besoin non plus d’aller faire le ouff dans le Forêt de Rambouillet 15 jours avant et de nuit en plus!… Alors ne te plaint pas l’Ourson et attrape plutôt le tube de Sporténine spécialement prévu à cet effet ;-)). Le parcours est très agréable, nous sommes peu nombreux maintenant et c’est le plaisir des yeux qui est mon réconfort façe à mes bobos.. J’oublie la douleur et je pense à mes co-équipiers du Zoo en me disant qu’ils doivent être arrivés sans doute et en train de se reposer maintenant et de se réchauffer. Moi, en short et débardeur dans la Palmeraie et sous le soleil, je n’ai vraiment pas le droit de me plaindre !! Le passage au 25ème en 2h 28 me redonne le moral car je maintient décidemment le bon cap, yeah !.. La fatigue s’installera quand même, et à l’insu de mon plein grès!! Je sens que j’ai un peu de mal mais je pense être dans le bon timing. Or le passage au 30ème en 3h05 va me casser un peu le moral car je calcule dans ma tête que je vais être plutôt juste pour 4h15 et qu’il va falloir me grouiller un peu maintenant… Et hop, un petit gel, un peu d’eau et fô que ça booste !! Le sursaut sera bref, le km 31 nous fera sortir de la Palmeraie, nous sommes tout au nord de la ville sur la route de Casablanca et il faut redescendre sur Marrakech et même si le soleil brille toujours, le vent s’est levé et c’est vent de face que j’entame la fin du parcours, encore un peu et on se croirait dans les marais salants de Guérande !. ..A ce moment un bourdonnement des oreilles m’alerte quelques peu mais il ne durera pas, par contre je vais me mettre à ralentir.. ralentir…ralentir.. sans pouvoir contrôler quoique ce soit ni surtout pouvoir relancer la machine !! Je crois que je suis en train de découvrir le fameux mur du marathon, je suis dans le rouge depuis le début et j’affiche encore 160 BPM, soit 91% de FCM.. C’est donc la « panne d’essence » qui me guette et il va falloir que je m’économise pour finir. Au 35ème, je passe en 3h45 devant mon fan club et les photos ne seront pas belles à voir ;-)
Au 40ème en 4h30.. Aye aye aye j’étais déjà arrivé au MdP et à la Baule.. Et là il me reste encore plus de 2 bornes ! L’avenue principale qui m’a ramené à Marrakech centre était interminable, le remblai de la Baule, c’est de la nioniotte à coté !..
Enfin revoilà l’avenue Mohammed VI et la boucle est bouclée, je suis dans mon 42ème kilomètre et j’apperçois au loin l’Atlas enneigé.., c’est grandiose, le soleil fait briller la neige et le ciel est bleu azur et moi je suis là en short !.. L’émotion devient forte pour moi à ce moment là, la douleur et la joie se confondent, j’en ai les yeux tous mouillés..Il aura été dur celui là, mais je l’ai fait !
Puis vient le virage du départ, en sens contraire pour me faire découvrir l’arche de l’arrivée à 200m. Je pense alors à la pompoculthérapie zoolesque et je me mets à lever les genoux, tirer sur les bras pour pouvoir terminer sur un sprint à donf sous les applaudissements de mon fan club et les photos témoigneront d’un large sourire retrouvé ;-))
Jef m’accueille avec des bananes , une petite bouteille d’eau et une très zoulie médaille. Il est arrivé depuis longtemps, il a terminé en 4h09 !.. Bravo mon ami, tu peux être fier de toi car tu nous as fait là un très joli comme back et je suis sûr que la prochaine fois tu passeras sous les 4 h ;-))

L’Ourson_et_hop_objectif_4h15_au_MdP_maintenant ;-)))…euhhhh….les copains….pour les Raids de février/mars..c’est ……. non non non !.. ;-)))

2 commentaires

Commentaire de taz28 posté le 08-02-2006 à 20:36:00

Bravo l'ourson pour ton marotin macaron, non, ton tamorin maracon, euh non, ton marathon marocain ;-)))
....Tu as dû avoir beaucoup de bonheur à courir dans cette merveilleuse ville impériale, j'ai encore l'odeur du thé à la menthe de la place djeema el fna qui me vient aux narines ....
Parcours le monde en courant, tu en sortiras grandi !!!!

Commentaire de Geronimo posté le 09-02-2006 à 16:33:00

Revigorant... On en prend plein les naseaux, ça fait du bien !!
Bravo !!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran