Récit de la course : La Course des 3 Monts - 20 km 2011, par franck de Brignais

L'auteur : franck de Brignais

La course : La Course des 3 Monts - 20 km

Date : 25/9/2011

Lieu : Limonest (Rhône)

Affichage : 761 vues

Distance : 20km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

PAS 20 ... 21 !!!

Oui, pas 20... 21 km ....Et cette petite subtilité a son importance !! (vous le savez comme moi...)

C'est une belle matinée qui nous attend : une petite balade de 21 km dans les Monts d'Or, on va grimper 870m positif le tout sous un soleil radieux, juste comme il faut. Parfait pou rma prépa Templiers....C'est un tout nouveau parcours qui nous est proposé par l'organisation : nous passons d'un petit 14km (qui faisait bien moins dans les faits) à un bon 20km annoncé sur le site (qui en fait donc un bon 21 dans les faits ...)

9h29, je me suis positionné tout au fond. Denis qui m'accompagne se placera tout devant : chacun sa place !! On disserte sur ma position (au fond) et Denis trouve celle ci très intelligente : ce serait la seule façon, selon lui, d'apprécier la morphologie souvent .... avantageuse... de certaines concurrentes ! Je proteste immédiatement et vivement!!... m'enfin... je suis, dès le départ, concentré sur ma course et je ne vois que ça .... Cessons ce débat stérile et préparons nous...

9h30 on part doucement attaquer le Mont Verdun. La sortie de Limonest est similaire : on commence immédiatement les hostilités... en grimpant !!... (Non je ne regarde pas plus haut que les baskets de la concurrente devant moi ...). Mais rapidement, l'esprit trail donné à cette course reprend le dessus : nous coupons les lacets de la route par des sentiers. Moi qui (à l'image de l'année dernière) pensais monter sans marcher, certains passages me seront fatales...

Arrivé en haut, nous prenons une monotrace qui m'obligera à suivre un groupe de concurrentes d'allure très... sportive. Je me fais un devoir (comme d'habitude d'ailleurs...) de regarder droit devant moi et fixer les casquettes et queues de chevals de ces dames ! Un profil relativement descendant nous fera arriver au premier ravito. C'est içi que nous perdrons une majorité de concurrents qui vont bifurquer sur le 9km. De notre côté nous repartons en montant (va falloir s'y habituer ...) en direction de St Romain. Deux belles bosses vont nous monter à plus de 550 mètres d'altitude, avant  d'entamer une très longue descente goudronnée. Je me sens bien, les jambes un peu dures du début se sont détendues et je joue volontiers avec mes camarades de jeu (si !! vous savez... le jeu "j'me sens bien, je te double dans la montée... et je m'arrête à bout de souffle... donc tu me redoubles parce que toi t'as récupéré"..etc etc...). A ce jeu là d'ailleurs une concurrente me dépasse, mes bonnes résolutions du départ m'empècheront de voir qu'elle porte une jupe short du meilleur effet...

Bref ! C'est donc l'esprit serein que j'attaque le Mont St Fortunat... qui sera difficile à avaler : je n'ai plus d'eau, j'ai oublié de remplir ma gourde au ravito... et il commence à faire sérieusement chaud. Un peu de répit nous est proposé et une belle portion de plat, sur un monotrace est la bienvenue. Nous croisons de nombreux promeneurs (sympas) et de nombreux VTTistes (moins sympa, voir franchement désagréables pour certains... les chemins sont à tout le monde messieurs...). Passage devant une caborne (petite pensée pour la course nocturne du même nom que j'ai pris beaucoup de plaisir à faire il y a quelques semaines sur ces mêmes sentiers). Je commence à en avoir plein les bottes, mais même sur mon rythme de pré-retraité je dépasse encore... je dépasse d'ailleurs un couple de messieurs qui ont très nettement dû dépasser l'âge légal de la retraite... l'un deux, au passage devant une maison s'amusera (comme dans sa tendre enfance certainement...) à sonner au portillon et repartir en courant (enfin en marchant en l'occurence...). C'était la séance distraction... mais il me faut bien m'élancer à l'assaut d'une des dernières montées, très désagréable, sur le goudron, en plein soleil... pas mécontent de voir arriver le sous bois... et le dernier ravito. Je prendrai le temps de m'arrêter 2 minutes pour boire correctement avant d'affronter l'ultime montée sur le haut du Mont Verdun. Un sous bois sympathique.... mais incroyablement pentu.... nous y amènera. Je me fais doubler par un jeunot ....qui a dû commencer sa course 2km avant vu son état de fraicheur...  et nous arrivons sur mon moment préféré : redescente, "dru dans le pentu" vers Limonest. 3 km où je vole littéralement, d'abord du goudron, puis nous coupons de nouveau les lacets par les petits raidillons du départ... je double 3 ou 4 concurrents à une allure spectaculaire, les cuisses tirent, mais je profite à mon fond de mon entrainement technique : plus c'est raide et caillouteux... plus j'adore !!

Une petite bosse goudronnée avant d'attaquer le parc des sports de Limonest... je vois l'arche d'arrivée, mais je me fais doubler par un enpêcheur de tourner en rond... c'est aussi le moment où mes 2 garçons apparaissent et y vont de leurs "vas y papa !!" en reluquant du coin de l'oeil l'ennemi qui vient de me dépasser. Je sens bien dans leurs yeux qu'il va falloir que je remédie à la situation ... (sinon je vais en entendre parler pendant 15 jours au moins : "tu t'es fait doubler..."  "il était plus fort que toi le monsieur ?"...) malgré les douleurs aux mollets et aux cuisses et à la limite des crampes, j'allonge la foulée et la fréquence et redépasse, à la régulière, ce compétiteur sous les yeux ravis de ma femme que je vois sur le côté (et qui me confiera quelques minutes plus tard :"j'étais à 2 doigts de te hurler "bouffe le !!"")... Voilà... je l'ai "bouffé" et je passe la ligne avec le sentiment du devoir accompli. Et il sera mieux qu'accompli, puisque mon chrono affiche 2:21. J'avais pour objectif ambitieux 2:30, je suis donc plus que ravis et un peu rassuré pour les Templiers (je fouette à mort...).

 

Je croiserai Tidgi au ravito de fin qui m'abordera en me demandant si j'étais bien... "Franck ? ... Franck de Brignais ?..." Très sympa à toi d'être venu à ma rencontre. Tu n'avais pas l'air d'être content de ta sortie : 9km trop rapide (??) avant le Marathon de Lyon. T'inquiète pas, tu as une semaine pour récupérer et faire un jus d'enfer !!

Une bien belle course donc... de beaux sentiers (un peu trop de goudron...), sous un soleil magnifique ... et pas une fois... je dis bien pas une fois.... je n'aurai profité de mon départ "à l'arrière"... promis ....

 

Franck

 

4 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 25-09-2011 à 23:49:28

Après la bataille

Mon père, ce héros au sourire si doux,
Suivi d'un seul housard qu'il aimait entre tous
Pour sa grande bravoure et pour sa haute taille,
Parcourait à cheval, le soir d'une bataille,
Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit.
Il lui sembla dans l'ombre entendre un faible bruit.
C'était un Espagnol de l'armée en déroute
Qui se traînait sanglant sur le bord de la route,
Râlant, brisé, livide, et mort plus qu'à moitié.
Et qui disait: " A boire! à boire par pitié ! "
Mon père, ému, tendit à son housard fidèle
Une gourde de rhum qui pendait à sa selle,
Et dit: "Tiens, donne à boire à ce pauvre blessé. "
Tout à coup, au moment où le housard baissé
Se penchait vers lui, l'homme, une espèce de maure,
Saisit un pistolet qu'il étreignait encore,
Et vise au front mon père en criant: "Caramba! "
Le coup passa si près que le chapeau tomba
Et que le cheval fit un écart en arrière.
" Donne-lui tout de même à boire ", dit mon père.

Ben, voilà, grâce au Vieux Père Hugo (et aussi à Tonton Google), je viens de mettre mon commentaire le plus long (on n'a pas le droit de couper un tel texte !)
.
Bravo d'avoir assumé ton statut de héros jusqu'au bout et belle perf, vraiment belle perf !
Toujours un vrai plaisir de lire tes CR.

Commentaire de Jean-Phi posté le 26-09-2011 à 09:00:23

Bon, je ne vais pas me battre contre Victor, ce serait pas loyal... pour lui !
Don, bravo Franck, c'est simple, sobre et efficace comme comm' ^^
PS : Les templiers, ça va le faire !

Commentaire de tidgi posté le 26-09-2011 à 20:48:56

C'est qu'il y prend gout... aux Monts d'Or ;-)
Bravo encore pour ta course, tu avais l'air plutôt frais à l'arrivée.
Du tout bon pour les Templiers çà !

Ravi de t'avoir croisé "en vrai".
A bientôt.

Commentaire de Reg posté le 28-09-2011 à 09:57:35

100% d'accord avec toi ! Bien que ce 21ème et ultime kilo n'était que descente, c'est le moment ou mon mollet droit a décidé de se tétaniser !!!
Beau récit pour une bien belle course (trop de bitume peut être...).
Bravo à toi et au plaisir de faire ta connaissance sur d'autres courses.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran