Récit de la course : La Traversée des Vendanges 2011, par sirocco

L'auteur : sirocco

La course : La Traversée des Vendanges

Date : 18/9/2011

Lieu : Villeneuve Les Avignon (Gard)

Affichage : 356 vues

Distance : 39km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Changement de formule cette année. A la place du Marathon technique (trop pour certains ...) , une épreuve combinée a été organisée :

- trail assez vallonnée (mais pas trop) de 9,5 km pour se mettre en jambes côté Saze,

- suivi d'un parsouriants cours de 21 km en VTT assez roulant.

- Et pour le dessert, une course pédestre sur route de 10,8 km avec 1 km de descente et le reste plat.

Au niveau distance, c’est équivalent à celle d’un marathon mais ça ressemble plus à un triathlon que je connais un peu, mais là c’était une nouveauté pour moi, pourtant habitué au trail, course sur route ou autre triathlon. Surtout le VTT que je pratique juste en loisir, je manque donc de puissance et d’adresse dans les passages techniques.

Mais en tant que local de l’étape, et parce que j’’aime bien la découverte, je me suis décidé à participer à cette première. Ce n'est pas trop ds le plan marathon (Montpellier dans 1 mois) mais ce n'est pas grave ...

L’organisation avait proposé plusieurs formules : À côté l’épreuve complète en individuel, on pouvait la disputer aussi en équipe de deux ou trois, mais on pouvait faire également une seule des 3 épreuves ...

Peut-être un peu compliqué à organiser, mais il y en avait un peu pour tous les goûts.

Bref le bilan est pour moi positif … malgré la météo !

Course vraiment sympa. Jolie parcours, bonne organisation, même très bonne avec les 200 bénévoles un peu partout sur le parcours à pratiquement tous les carrefours (90 environ) et passages un peu technique : rarement vu ça.

Le balisage était nickel, les bénévoles malgré la météo pourri. Et là je dis bravo : car ce n’est pas top de rester planté sous la flotte un dimanche matin pendant des heures tout seul à un carrefour perdu au milieu de la pampa tout en gardant le sourire et en encourageant celui qui court…

Reste plus qu'à attirer plus de monde !

Car au départ nous étions à peine une centaine. Il est vrai que la météo était pluvieuse … et dans le sud, on n’aime pas ça !

Je parts de chez moi donc sous une forte pluie vers le lieu de départ en priant que ça s’arrête pendant la course. Et en effet, 1h avant la course, plus de pluie. Il y aura qqs goutes pendant la course mais rien de grave.

Peu de monde, mais il y avait du beau niveau devant … car c’est parti vite comme souvent mais la tête de course n’a fait que creuser l’écart.

En préparation Marathon, je suis bien-sûr prudent. On ne force pas trop, on fait attention sur le trail (et surtout le VTT) à ne pas se blesser ! Surtout que la pluie dans la nuit rend le parcours glissant

Je faillis même me vautrer en VTT sur une zone de pierre bien glissante … ou sur un descente un poil trop engagée.

Je parts donc tranquille pour le trail. Et rapidement je double ceux partis trop vite. A mis course ma position se stabilise. Je finis l’épreuve de trail en voyant devant moi ceux qui ont creusé l’écart.

La transition est un peu lente : il faut penser à mettre les chaussures de cap dans le sac à dos après avoir mis les chaussures de VTT. Car on va rejoindre le second parc à vélo situé à 20 km de là ….

La 1re partie est roulante dans les vignes. A ceci près que le terrain est lourd par la pluie (rare dans la région).

Je me fais doubler par 2 concurrents …

Grosse côte à Rochefort (pour ceux qui connaissent : la fameuse côte avant l’arrivée de la Ronde de Castelas difficle à faire en courant même sur un 10 km) … rude !

Ensuite, le parcours est plus technique dans la garigue. Pas de grosses côtes ou descentes, mais très caillouteux. Je me fais encore doublé par 1 concurrents …

Après Rochefort, on finit sur du plat dans la plaine de Pujaut. Un concurrent me rejoint, on fait un bon bout de chemin ensemble, mais il me distance quand un gars nous double à une vitesse déconcertante (faisait-il juste le parcours VTT ?). Je ne veux (ou peux) les suivre.

Transition à Pujaut rapide et c'est parti pour la cap ...

Après un passage en légère côte dans le village pour alourdir encore un peu plus les guibolles, on descend vers Sauveterre pendant un bon km. Je rattrape mon compagnon de VTT, puis un autre concurrent. Les jambes reprennent l'habitude de la cap ..

Ensuite c’est plat … mais là le vent se lève, on l’a en pleine poire. C’est rude, les jambes sont lourdes … attention à ne pas se ruiner. Je lève le pied pour rentrer tranquille sur le reste de parcours (plat) que je connais bien puisque que c’est une de zone d’entrainement.

Je rattrape et encourage les derniers concurrents qui ont fait le 10 km.

Arrivée au Camping situé au niveau de barrage de Villeneuve … il faut donc monter le pont.

Voilà, j’espère que ça va vous donner envie de faire cette épreuve l’an prochain …












Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran