Récit de la course : Le Challenge des 3000 Ariégeois 2011, par Francis31

L'auteur : Francis31

La course : Le Challenge des 3000 Ariégeois

Date : 20/8/2011

Lieu : Auzat (Ariège)

Affichage : 1141 vues

Distance : 42km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Dur ce challenge des 3000



Le beau temps étant annoncé et fort d'une grosse semaine passée en montagne (10000 m D+ et 100 kms), c'est avec confiance que je décide de me rendre à Auzat pour participer à ce marathon du Montcalm (42,2 kms et 2580 D+), théâtre cette année du Championnat de France de Skyrunning.

Avec confiance mais sans prétention : en me basant sur mon marathon du Mont-Blanc 2010 (même distance et même dénivelé), j'estime être en mesure de terminer en 7h-7h30...

Le départ est donné à 7h00...Il fait déjà chaud. Je retrouve Michel avec qui j'échange quelques mots avant de reculer dans le peloton. Je suis parti léger : une ceinture avec 20 cl d'eau, 2 barres de pâte d'amande, l'appareil photo et une paire de bâton ( le nombre important de points de ravitaillement et de poste de secours le permet).



Nous remontons la route sur environ 3 kms. Sur cette portion, je sens que je suis à court d'entrainement "route" car j'ai du mal à suivre le train . Nous prenons enfin le sentier de Bassies pour 400 m D+ sur lequel je retrouve de bonnes sensations et ne me fais plus doubler. C'est au moment où je décide de déplier mes bâtons que nous bifurquons sur l'aqueduc, portion roulante sur laquelle je me fait fréquemment doubler...Je suis pourtant sur du 10,5 km/h et la course étant longue, je préfère en garder sous la pédale.



Les sommets, au loin, semblent ne pas se rapprocher très vite.



Vers Escales nous prenons un tronçon de route qui nous mène à Remoul et ses maisons fleuries :



Un bout de sentier nous mène au parking de l'Artigue, véritable début de l'ascension.
Je regarde mon chrono, et constate que je suis, pour l'instant, sur la base d'un finish en 6h30 !
C'est donc avec un bon moral que j'attaque la montée dans le bois de Fontanal.



Mais je déchante rapidement, mes douleurs "sciatiques" viennent me chagriner et j'ai tout le bas du dos qui semble se bloquer! Je suis perplexe: je n'ai pas eu un seul problème durant toute la semaine "val d'Azun" !
Je ralenti donc un peu la cadence, espérant que cela suffira à calmer l'inflammation.



Je soigne également l'hydratation en buvant systématiquement à tous les postes.



Nous sommes toujours à l'ombre et bénéficions de la fraicheur, ce qui rendrait la progression agréable



si mes douleurs ne persistaient pas...Je songe à abandonner !



Je me fixe comme objectif d'atteindre au moins le refuge de l'étang du Pinet.

Nous passons devant le bel étang sourd :



Je continue mon chemin de croix en silence...Et, malgré ma souffrance, malgré le fait d'avoir l'impression d'être au ralenti, peu de concurrents me dépassent.



Nous arrivons au fameux refuge : "stop ou encore". Mon corps dit stop mais ma tête dit encore...Au moins aller au sommet du Montcalm, et tant pis si je suis hors délai (même si la question ne se pose pas encore).



Me voici donc reparti, un peu seul, vers l'austère combe à remonter.
Et c'est également le moment où je croise le premier qui descend , Michel Rabat , vainqueur du jour impressionnant.



Les paysages sont superbes..



Nous passons à l'aplomb de l'étang d'Estats :



Le Montcalm se profile enfin, la bas tout à gauche, encore bien lointain.



Le terrain est plus technique, mais cela ne me gêne pas!
Je croise Michel, tout sourire, qui redescend...
Et je râle de ne pas pouvoir avancer plus vite, et je râle de ces douleurs d'arrière-train...



Etang du Montcalm : je me remotive "allez Francis, encoreplusque 500 m D+, c'est rien du tout..."



Et je repart, vaille que vaille...



Un peu plus haut, je me surprend à encourager un concurrent qui veut abandonner...Cela me remotive de ne pas me sentir seul en difficulté.
J'en suis là de ce retour "d'optimisme", lorsqu'en voulant prendre appui sur une marche une violente crampe me saisi sur l'ischio gauche !!! Je n'avais jamais eu de crampe de ma vie !!!
Le "retour d'optimisme" n'aura guère duré!



Le petit collet annonciateur du final est en vue, c'est pas le moment de "lâcher" !



Avec l'altitude, avec la fatigue, avec mes douleurs, c'est péniblement que je remonte la crête...Les autres concurrents devant et derrière moi ne sont guère plus vaillant !



Le sommet du Montcalm (3077m) est enfin atteint ! 4h40 se sont écoulées.



Le contrôleur me pointe en 217 ème position ( j'ai entendu qu'il y avait 340 inscrits le matin même) .

Un petit mot sur l'organisation : balisage énorme, des bénévoles super sympathiques qui ont passés la nuit en altitude à préparer les postes de ravitaillements et de secours, ambiance énorme...



Il nous faut maintenant rejoindre la Pique d'Estats (3143m), tout là bas à gauche !
Le contrôleur m'indique que j'ai 1 h d'avance sur la barrière horaire....



Je râle de ce peu d'avance, mais dans le même temps, suis bien content d'être là....
Je commence une redescente prudente, ne sachant pas encore comment les muscles, antagonistes à ceux de la montée, vont réagir.



Et dès que cela remonte, je suis de nouveau foudroyé par une crampe située au même endroit que précédemment.. Je reste bloqué ainsi 3-4 min : je m'étire, j'essaie de repartir, à nouveau crampe..Je masse, j'étire, je masse...
La crampe finit par s'estomper et je repars en veillant à reporter les plus gros efforts sur la jambe droite.



La pique d'Estats  atteinte



"y a plus qu'à" descendre et revenir au point de départ.



Ce qui signifie 21 kms et 2580 m D- !!!
Pour moi, rien n'est encore gagné, car si je ne souffre plus de mon "arrière-train", c'est la fatigue, et plus bas la chaleur qui vont user le bonhomme...
Je n'ai pas pris de photos : la première partie, technique nécessitant concentration et vigilance; la seconde partie ne présentant guère d'intérêt photographique.

Petit résumé de ce retour au point de départ : En redescendant du sommet, la chute spectaculaire et douloureuse d'un concurrent calme très rapidement mes ardeurs; c'est donc en "assurant" que je rejoins le refuge tout en dépassant 2 ou 3 personnes visiblement peu à l'aise.
La liaison Pinet-Artigues se fera à une allure plus régulière...
Les 10 derniers kms empruntent la route surchauffée sur environ 2 kms avant d'emprunter un sentier qui longe un torrent dans lequel j'irais bien piquer une tête...La chaleur est terrible dans la vallée et c'est avec soulagement que je franchi la ligne d'arrivée en 8h30.

C'est une mauvaise performance pour moi mais c'est aussi une grande victoire sur moi: j'ai failli abandonner 10, 20 fois (il y a eu apparemment beaucoup d'abandons et de hors délai : seulement 231 classés) mais je suis allé au bout du bout, audela de mon dela...


Mon blog : http://audeladudela.blog4ever.com

8 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 22-08-2011 à 08:31:43

ton récit m'a rappelé des bons souvenirs. Tu t'es bien accroché car l'arrivée au Pic d'Estats valait vraiment le coup, surtout que le beau temps était de la partie.

Commentaire de Guy 86 posté le 22-08-2011 à 09:27:40

Beau récit qui me remet dans la course...je t'ai suivi de loin en passant au Montcalm avec seulement 20' sur la barrière horaire pour finir en 8h56...écrasé par la chaleur. Maintenant non seulement il faut soigner les quadri mais également les coups de soleil !

Commentaire de BENIBENI posté le 22-08-2011 à 15:05:06

Y a pas à chier, la hargne ça paye ! Bravo Francis !

Commentaire de peky posté le 22-08-2011 à 16:26:40


bravo francis pour ta ténacité!
Recup, récup...

Commentaire de Ben64 posté le 22-08-2011 à 17:17:03

Bravo Francis! Du courage et du mental, ça te forge un quadri!!
Bonne récup

Commentaire de Berty09 posté le 22-08-2011 à 22:06:29

Vraiment dommage ces douleurs récurrentes, sinon il y avait tout: l'envie, la foi et de jolies maisons fleuries. A bientôt et prend soin de toi.

Commentaire de frankek posté le 23-08-2011 à 18:21:23

Bravo Francis ! faut jamais rien lâcher !!!!! récupère bien....

Commentaire de leeson posté le 24-08-2011 à 14:48:30

le montcalm c'est vraiment tres diffile, j'y suis encore retourné lundi dernier mais depuis artigue seulement j'ai eu une pensée pour vous : c'est vraiment une course de costaud et une descente vraiment technique.
Bravo pour ta tenacité

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran