Récit de la course : Grand Duc de Chartreuse 2011, par ArnoS

L'auteur : ArnoS

La course : Grand Duc de Chartreuse

Date : 26/6/2011

Lieu : St Hilaire (Isère)

Affichage : 648 vues

Distance : 75km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le Grand Duc de Chartreuse - St Hilaire du Touvet - 26/06/2011 - Abandon !!!

Bonjour,

 

Me voici engagé pour cette course mythique : 75 km et D+4800m au programme. Je décide de partir directement de Lyon le matin ce qui m'oblige pour être près au départ à 5h00 : lever à 2h00, départ 2h30, arrivée 4h00 sur le site. Je récupère mon dossard et me prépare tranquillement. Il fait encore bien nuit. Je m'octrois 15 minutes de calme dans la voiture. 4h45, je rentre dans le sas de départ.

5h00, c'est parti et l'on attaque direct par une montée de 3 km et de D+900m à la frontale sur la première partie. Avant d'arriver au sommet, on a droit à un magnifique lever de soleil. La montée se finit par quelques passages un peu plus délicats : câbles et usage des mains.

J'ai mis une heure pour monter ces 900 m, ce qui fait un 900 m/h très prometteur. Suit ensuite une descente assez roulante qui finit sur la route jusqu'à Saint Pierre d'Entremont. Dans cette descente, dès les premiers mètres, une petite glissade, je me rattrape avec mes nouveaux bâtons ultra-léger Xénon Camp et j'en casse un !!! (même acabit que les Pôles de Raidlight mais deux fois moins chers). Au premier ravito, je laisse au bénévole mon bâton cassé pour finir la course avec un seul bâton.

 

 

 

 

Suit ensuite une deuxième montée très longue. Je trouve un rythme correct et je rattrape même quelques coureurs sur la fin. La montée traverse un plateau magnifique avant une dernière montée.

 

 

 

La descente qui suit est raide mais le point de vue est magnifique avec un panoramique sur tout le massif de Belledonne et ses sommets enneigés. La descente se termine à St Hillaire du Touvet (mais je ne m'en rends pas compte que je passe à 30m de la voiture). Je m'arrête pour manger du gâteau sport et tente de reprendre des forces. Il est  10h30 du matin et le soleil commence à chauffer. Une dure journée s'annonce.

 

Je repars au plus vite afin de ne pas trop réfléchir. La montée qui suit est très raide et je me rends compte que j'en ai déjà plein les pattes. La suite est très variable mais la tendance est claire, il faut monter. La pente étant souvent soutenue, ma vitesse ascensionnelle chute rapidement. La montée fait une pause au Col du Coq avec un ravito. Après quelques mètres plats, la montée se termine par un passage magnifique mais sauvage et un à-pic impressionnant. On finit sur le Bec Charvet, dans une sorte de prairie en face de la Dent de Crolles.

 

 

Suit une descente vers le Sappey qui n'est pas si roulante que cela avec beaucoup de racines et de pierres. Difficile de dérouler. Arrivée au Sappey après 9h00 de course, je suis bien fatigué. Il est 14h00 et le soleil est caniculaire. Le ravito n'est pas abrité à en devenir étouffant. Je dois attendre pour passer devant le médecin de la course. Après quelques longues minutes d'attente, le médecin me prend le pouls et la tension. RAS - le pouls à 80 bpm (la tension je ne m'en souviens plus). Je lui dis que je suis un peu fatigué et étonnamment il m'encourage à arrêter alors que tous les signes vitaux sont bons (ils ont des consignes?). La suite du parcours était une montée de 400m puis une longue descente sur Manival où la chaleur devait être encore plus étouffante. Puis, une montée de près 1000m de D+ et quelques km à suivre pour rejoindre St Hillaire. Je ne me voyais pas finir avant 17h30. Sachant que j'ai 2 heures de route + des amis pour dîner + un lever lundi matin à 4h30 ... je décide finalement d'abandonner !!!!!

Je rends mon dossard à l'organisation et je cherche quelqu'un pour me ramener à St Hillaire. Je trouve une charmante coureuse qui a fait l'étape : St Hillaire - Sappey (par équipe de 4) et qui m'a gentiment ramener. J'arrive à St Hilaire à 16h00 juste au moment où Dawa Sherpa arrive seulement !!! Ceci me conforte dans mon choix puisque vu son temps, je n'aurai pu espérer arriver avant 18h30-19h00 !!!

 

Bilan : 56 km - D+ 3800m en 9h00.

 

Mon deuxième abandon après la CCC en 2010 !!! Je suis malgré tout déçu. Abandonner est toujours une solution de facilité et l'on trouve toujours de bonnes excuses.

 

Parcours magnifique  (pour la partie que j'ai vu), sauvage sur certains tronçons, pas très roulant et technique, sauf certains passages sur route qui ont été un peu longs. Organisation rodée et très bonne ambiance.

 

J'ai tiré les belles photos de ce site : https://picasaweb.google.com/fotalex38/GrandDucChartreuse2011#5622974552204525570

 

A+

Arno

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran