Récit de la course : Trail Ubaye Salomon - 23 km 2011, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Trail Ubaye Salomon - 23 km

Date : 7/8/2011

Lieu : Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence)

Affichage : 783 vues

Distance : 23km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail Ubaye Salomon 2011...

capture.jpg

 

Epilogue : je suis vivant. Je suis sale, mais je suis vivant !!

 

Retour en arrière, en 2010 un impératif m'avait contraint à ne pas découvrir le nouveau tracé de ce trail de ma patrie de coeur... Inutile de préciser donc que j'attends depuis des mois ce 7 août 2011 !!

Toujours un peu jeune pour m'aligner sur le 44 kms, je reste fidèle au format de 23 tandis que ma Babydoll s'aligne sur le nouveau tracé de 12 kms, très bonne initiative de l'organisation que de créer ce format.

En Mai dernier je suis monté au Col de Cloche via Baume Longe en mode rando, ce qui m'a permis de reconnaitre le parcours. Il a l'air moins traumatisant que l'ancien avec cette longue partie de relance, mais avec quelques montées ardues qui nous attendent. Il faudra être en forme le jour J.

Place Manuel, 8h29. 434 coureurs annoncés sur ce tracé. Tant mieux, heureux que ce trail devienne aussi populaire. Le départ est donné, un peu de stress et c'est partiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!

La météo est mauvaise et menaçante. Prions déjà de ne pas avoir de précipitations, ce sera déjà ça. Un comble alors que l'on est dans l'espace lumière, LA vallée du micro-climat par excellence, et voilà, il fait mauvais un 7 août...

Certains sprintent dans la Rue Manuel, ma foi c'est leur choix ! On bifurque rapidement sur la digue où le revêtement est des plus agréables. On fait le tour du Golf du Bois Chenu, c'est plus joli que rattraper la route, c'est sûr ! Et c'est reparti direction Uvernet-Fours, 28 minutes d'effort déjà et on attaque LE GROS.

Je marche assez tôt , signe que comme attendu je n'ai plus la même forme olympique que dans le passé, en cette année 2011... Les traileurs sont sages, ça ne double pas trop, la procession est en route... Je gère à fond, étant obnubilé d'en garder pour la suite... Mais je souffre. Bordel j'ai vraiment la sensation de ne pas être dans mon élément. Ca craint.

Et voilà qu'il se met à pleuvoir. On est cependant un poil abrité dans cette forêt, mais par contre que c'est sinistre, aucune luminosité, le brouillard, c'est le trail à rebaptiser "sleepy hollow" !

Nous voici à cette partie plane, je relance et fais attention au ravin... Ca glisse ça glisse... Et la voici cette montée. Je dois m'arrêter reposer mes jambes et prendre mon souffle. Pourtant je ne fume pas ! Put***, la déchéance continue.

On arrive enfin à Baume Longe, trois bénévoles sont là, grâce leur soit rendue ! Allez il en reste encore un peu jusqu'au col de Cloche. Mais on me double, on me double, on me double, par paquets de 8 ! Punaise. J'ai mal partout, je pense à la descente où peut-être que ça ira mieux mais sans y croire vraiment, un jour sans reste un jour sans.

Le voici ce Col de Cloche, et l'on voit des coureurs débouler de plus haut que nous, punaise ce sont les cadors du long parcours qui sont déjà là ! Im-pres-sion-nant. C'est vraiment une des choses les plus appréciables de ce jour, avoir cotôyé ces extra-terrestres !! Un regard à droite au Chapeau de Gendarme, dire qu'ils vont y monter...!!

Et l'on commence de plus en plus à descendre dans la BOUE. Une BOUE qui épuise, qui tue !! Un classement annexe artistique devrait être créé car il y a déjà des jolies figures !

On arrive enfin au ravitaillement du Col des Alaris, il reste du coca DIEU MERCI !! Incroyable d'avoir réussi à nous mettre un ravito ici ça donne du baume au coeur ! Je veux attraper un bout de banane, que je ne sens pas du bout de mes doigts. Ah oui ! J'ai froid.

Allez il doit rester une heure de course, et là ça devient plus plaisant, avec une remontée sur les coureurs plus prudents !! Première grosse gamelle, mon suiveur me dit "mets tes baskets dans le sens de la pente sinon tes crampons ne servent à rien !". Grand bien lui en a prit car il a complètement raison ! Merci !

Nous arrivons au faux-plat qui tue, le dernier de la course. Miracle j'arrive à courir tout du long. Je regarde ma montre, je dois être à 10-11 km/h, ah non je suis à 5...! Et ça repart dans les traversées de champs et la descente finale ubuesque car tous les coureurs du petit parcours sont déjà passés. De la glisse de la glisse de la glisse !

ENFIN, comble de ce trail aujourd'hui, on en vient à exulter de joie de rejoindre du BITUME ! Un kilomètre à tenir, mes deux comparses finissent ensemble je prends tout de suite le large, au loin une nana que je ne rattraperai pas et j'en termine dans cette chouette nouvelle arrivée, trempé, plein de boue, mais le sourire aux lèvres... C'est FAIT ! 3h21 mais ça on s'en fout.

Ce qui semblait être pendant près de 2hle pire trail de l'année en terme de performance fut finalement bien rattrapé par la descente devenue ultra-technique et une limitation des dégâts que je ne soupçonnais pas !!

Et quelle expérience, quatre gamelles heureusement sans gravité, ces bénévoles et ce public dans ce havre de pluie, les pauvres, cette boue, cette végétation à laquelle on s'accroche mais parfois, ben c'était des ronces...!

Merci !

Merci !

Merci ! 

 

 

8 commentaires

Commentaire de Pascaline posté le 07-08-2011 à 20:29:32

Bravo Julien, encore une belle course de vécue avec tous les honneurs...biz

Commentaire de Vestale posté le 07-08-2011 à 21:30:31

Bravo à toi!
Et je suis d'accord, l'organisation aurait du décerner un "Patin d'Or" par distance!!!

Commentaire de JLW posté le 07-08-2011 à 22:18:33

Je ne te crois pas, il fait toujours beau dans ce coin ... Et par beau temps les dénivelés sont durs, je n'ose pas imaginer (en fait je ne connais pas) par temps humide. Bravo pour ton parcours et merci pour ton récit, promis j'y participerai un jour.

Commentaire de raspoutine 05 posté le 07-08-2011 à 23:39:49

Eh bien, ça avait l'air drôlement compliqué, cette descente !
Bravo à toi, pas simple à gérer, cette histoire.
Mais tu as raison, normalement, il fait beau, quoique...
Et puis merci pour le cr.
La prochaine course sera peut-être moins humide !

Commentaire de the dude posté le 08-08-2011 à 15:09:13

Le Bouc dans la boue, quelle histoire!!!
Connaissant tes qualités de descendeur - et je ne parle pas seulement d'alcool - si tu as réussi à te ramasser 4 fois, y en a un paquet qui ont dû se faire très très peur :0)
Merci pour le cr bien rythmé.

Commentaire de didstzach83 posté le 08-08-2011 à 17:30:06

bravo pour ta perf !!! l'an passé j'avais participé au 44 sous la canicule. blessé cette saison , j'ai pris plaisir à lire ton récit . J'en aurais bavé sur le long sous la pluie !! sporte-toi bien et bonne récupération. "Palmes d'Or" !!!!

Commentaire de Wilou posté le 08-08-2011 à 21:15:35

Ah mon brave Mardouk! C'est toujours avec autant de plaisir que je dévore tes CR. Continues comme ça tu y viendras plus vite que tu le penses au long, au très long... Encore bravo pour ta course et merci pour tes commentaires. Vivement la prochaine échéance!

Commentaire de chirov posté le 09-08-2011 à 10:00:47

Bravo pour ta course, et une belle perf au vu des conditions ! Content de voir que la boue ne t'a pas démoralisé, c'est ça l'esprit trail :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran