Récit de la course : Les Foulées Vernajouloises - 9 km 2011, par Berty09

L'auteur : Berty09

La course : Les Foulées Vernajouloises - 9 km

Date : 17/7/2011

Lieu : Vernajoul (Ariège)

Affichage : 391 vues

Distance : 9km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Berty mouille le maillot

    

      Je l'aime bien cette course. Proche de chez moi mais surtout annonciatrice des vacances, c'est devenu une classique. Je n'ai pas besoin de venir faire de reconnaissance, je sais très bien à quoi m'attendre. 3 km de bosses en sous-bois, une longue ligne droite sur chemin pour passer le viaduc puis on remonte le village par trois grands lacets avant de rejoindre le centre du monde: la place de Vernajoul.

 

     Je me sens en forme, pas de pépins -la douleur au genou a disparu depuis que j'ai levé le pied sur les trails- et je pense pouvoir faire mieux que ces deux dernières années. 15ème en 2009 en 33'05 et 17ème en 2010 en 33'35, j'aimerais bien rentrer dans les dix premiers cette fois-ci. A l'échauffement, devant les deux gros cochons fumants (conviés au repas d'après-course), je croise de nombreux coureurs habitués aux places d'honneur. Et oui, malgré le temps frisquet' les ariégeois sont là...et c'est tant mieux! A moi maintenant de gagner ma place.

 

 

vernajoulois2011_18020.jpg

    Belle foulée

 

 

vernajoulois2011_18110.jpg

Duo gagnant

 

     Les courses enfant viennent de s'achever, je sais déjà que je ne ferai pas mieux que mes deux choupettes. Elles viennent de gagner leurs courses et je pars avec la banane me chauffer un peu plus sérieusement. L'effort que je vais devoir faire ressemble à celui d'un 10 km plat. Il va falloir se mettre sur un bon rythme sans s'emballer au départ et puis tenir, tenir et encore tenir.

 

vernajoulois2011_18206.jpg

Les costauds devant, Berty en embuscade

 

     Les costauds se sont mis devant. Je suis dans le deuxième paquet et je sais que pour faire une bonne course, il va me falloir tenir cette place. La première partie me convient bien car malgré tout, je me sens encore trailer dans l'âme et dès qu'il ya d'la boue, des rampaillous et des descentes, je suis dans mon élément. Après quelques enchaînements de bosses, je commence à remonter quelques concurents. Les pluies de ces derniers jours alliées à des chaussures typées route rendent ces passages hasardeux. 

vernajoulois2011_18252.jpg

Aérien...pourvu qu'ça dure

 

 

     Je suis plus que confiant et là où le commun des routards ralenti pour négocier un virage, moi, Berty -super trailer- je dévalle gaiement. Et bien sûr, au tournant c'est la gamelle. Mais pas une gamelle de bitumeux tout en vrac. Non, un beau rattrappé main droite après perte d'adhérance totale. Bref, un rappel aux lois élémentaires en terrain glissant. Rien de bien grave, même pas une place de perdue. Allez, encore une petite bosse et nous voilà sur le long plat où ceux qui peuvent, relancent la machine par une belle foulée aérienne et dynamique.

 

vernajoulois2011_18253.jpg

Tenir


 

     C'est pas tout à fait le cas mais déjà, c'est pas grippé. Pas de points de côté, pas de douleurs musculaires, pas de fatigue précoce. Le premier objecif est atteint. Je place ma foulée et sait maintenant qu'il va falloir tenir. j'ai encore en point de mire quatre coureurs qui ferment la marche du groupe des costauds. Ca me fait plaisir, je fais une bonne course pour l'instant. Pour autant, ce groupetto -à 30 secondes environ- est trop loin pour moi. Je vais donc batailler avec les 2 ou 3 gus qui m'accompagnent pour grapiller des places d'honneur.

vernajoulois2011_18348.jpg

Au coude à coude

 

 

     Mission accomplie. Personne ne viendra me doubler dans le final et je finirais à une très honorable 12ème place en 32'05. L'arrivée est toujours aussi conviviale, beaucoup de connaissances, mes filles qui m'accompagnent et le sentiment d'une course réussie. Un peu trop sage peut-être? Difficile à dire. De toutes façon, l'objectif était plus de se rassurer sur une dynamique de progression plutôt que de tenter un coup d'éclat. Me voilà rassurer. Je peux maintenant faire le break que je m'étais promis: un mois sans courses. Il sera temps ensuite de se muer petit à petit en marathonien pour aborder au mieux le gros défi de cette fin d'année.

 

vernajoulois2011_18500.jpg

 T'as mouillé l'maillot gars!

 

 

vernajoulois2011_18526.jpg

Les vainqueurs, cousins du Couserans 

 

 

vernajoulois2011_18563.jpg

 Berty au pied du podium

 

 

1 commentaire

Commentaire de mic31 posté le 27-07-2011 à 23:23:49

Belle course et surtout une trentaine de secondes gagnées.
Pars pas trop loin des sentiers, j'aime bien te croiser sur les trails ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran