Récit de la course : Prom'Classic 2006, par NEOCAP

L'auteur : NEOCAP

La course : Prom'Classic

Date : 8/1/2006

Lieu : Nice (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1486 vues

Distance : 10km

Matos : Mizuno waverider 8

Objectif : Se dépenser

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

L'eloge de la feignantise

La Prom Classic, la course a courir: 10 km ultra plat, un aller-retour sous le soleil d'hiver de la cote d'azur, la mer et les palmiers pour paysage (heu.. si vous regardez de l'autre coté, c'est immeubles et voitures...)
Sauf que ce matin, le soleil d'hiver légèrement voilé, il ne chauffe pas beaucoup le fond de l'air, un petit 5 ° à 9h30. Un fois échauffé, c'est supportable.
J'appréhende un peu car depuis Vallauris, je ne m'entraîne plus, je n'ai fait que 2 sorties lentes entre noël et nouvel an, et je ressens toujours une gêne au genou droit.
-9h55 Le départ des femmes est donné. Je ne vois rien, je me suis mis tout au fond, il ne doit pas y avoir 20 coureurs derrière moi. Pourtant, a chaque fois je me dis que je ne m'y remettrais pas car le départ n'y est jamais facile.
-10 h Le départ homme, je n'entend même pas le coup de pistolet (L'usage du silencieux est il réglementaire sur un départ de course ?? ;-) ). Comme je le craignais, je met une minute en marchant a passer sous l'arche.
Mais une fois l'arche passé, la Prom est plus large et le rythme s'accélère.
Je fais attention a ne pas partir trop vite, mais en même temps je voudrais bien battre mon temps sur la distance (c'est ici que je l'ai battu l'an dernier).
1er Km en 5'16", ça me vas.
Il faut bien 2 kilomètres pour que le peloton s'étale, et je peux enfin prendre mon rythme correctement sans louvoyer pour doubler et sans m'écarter prestement pour laisser passer les plus rapides.
Une personne le fait en fauteuil roulant, avec un système pour pédaler avec les bras, je crois qu'il n'ira pas au bout car je l'ai vu en difficulté plus loin, chapeau bas quand même.
Au Km 3, je rattrape les dernières féminines, je sais, c'est peut être macho, mais ça fait du bien au moral !!
Un oeil sur le cardio... ouch ..174 puls ( FCM relevé au test vélo : 173 !! au test course a pied 177..), ça vas pas, d'habitude au dessus de 168, je perd ma respiration, mais là, je force, mais je me sens bien.. Bizarre. Je fais abstraction et je continue sur mon rythme.
Je craignais le froid, alors j'suis parti un peu trop couvert, il commence a faire chaud.. Je croise les 1eres féminines vers le KM 4, les 1ers messieurs pas loin derrière. J'entend qu'on croise Benoit Z, mais je suis du mauvais coté de la route et je ne le vois pas, faut dire qu'il ne doit pas traîner..
Je passe au Km 5 avec une moyenne de 5"04'au Km .. J'en reviens pas, qu'est ce que j'ai mangé ce matin !! c'est a ne plus rien y comprendre, un mois d'arrêt quasi complet de l'entraînement, 2 kg pris pendant les fêtes :-(, et pourtant , je pete le feu !! c'est pas possible, je vais le payer avant la fin.. Le cardio est toujours aussi haut dans les tours ( 180 ...)
Demi-tour au bout de la Prom et le ravitto qui approche, cette année, je ne le saute pas, je l'ai assez payé l'an dernier. Je prend même mon temps, près d'une minute en marchant le long des tables, un verre d'eau, un sucre, un quartier d'orange ( je sais, ça sert a rien , mais j'aime ça, c'est tout !!) et ça repart, le rythme revient tout de suite . Km 6.. km 7.. j'hésite, j'voudrais pousser un peu, mais je sens que j'en ai pas tant que ça sous le pieds, alors, je calme mes ardeurs et je tiens le tempo.
Je croise les derniers, je lance un encouragement, je suis le seul, ça me désole, car je sais que les encouragements sont un carburant inépuisable, qui ne coûte rien, mais qui permet de rajouter quelques pas ou foulées à ceux déjà parcourus. L'esprit ultra est bien loin sur un 10 km.
Km 8 J'ai bien fais de me tempérer, maintenant, j'voudrais mais j'y arrive pas, je tiens le rythme, mais je n'arrive pas a pousser plus fort.
Km 9 , je tiens le bon bout, le petit plus au moral fait un petit plus dans les jambes, je fais le dernier Km en 4"36.
J'ai peur de regarder mon chrono, je n'ai aucune idée du temps que j'ai mis, je n'ais jamais regardé le chrono pendant la course. Si je n'ai pas fait mieux que l'an dernier, je serais terriblement déçu, mais en même temps, avec l'entraînement que j'ai fait ces derniers temps, je ne pourrais m'en prendre qu'a moi.

YEEESSSSSS ... j'ai fait un temps minable pour certains, mais mon meilleur temps sur la distance pour moi: 50"40'.
2 Minutes de moins que l'an dernier, ça me vas très bien.

Je fais la queue pour rendre la puce, le vent s'est un peu lever, le soleil aussi, mais il fait frisquet..
Ravito, quelques étirements. Je tombe sur une coureuse que je connais un peu, on discute de nos courses passées, et celles à venir. c'est une copine a G. Cain qui est en train d'organiser les 6 jours d'Antibes, pour lesquels je me tâte .. une adresse a ne pas perdre !

J'récupère mes affaires, je me change au soleil, j'entend que les derniers arrivent, ce sont un groupe de greffés, leur course remet tout le monde a sa juste place.

Le soleil brille sur la Prom, les voitures reprennent leur place, chacun rentre chez soi avec un beau souvenir en tête.
A l'année prochaine peut être.

La course en chiffre:
- 174 de FC moyenne avec un pic a 188 ( va falloir que je fasse sérieusement un test de FC Max).
- 5'02" de moyenne au Km soit 11,9 km/h
- Du bonheur indénombrable.


Neo

1 commentaire

Commentaire de raideur69 posté le 19-09-2006 à 06:27:00

Bravo!,et tu vois que le repos est bénéfique,c'est ce que je fais souvent(la sieste hummm c'est bon)sans blague il faut savoir levé le pieds pour s'améliorer encore bravo pour ton CR.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran