Récit de la course : Les Foulées du 12ème 2011, par LongJohnSilver

L'auteur : LongJohnSilver

La course : Les Foulées du 12ème

Date : 19/6/2011

Lieu : Paris 12 (Paris)

Affichage : 440 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pour une poignée de secondes

L'heure des braves

Aujourd'hui, je tente de battre mon meilleur temps sur 10km. Il faut une bonne raison pour se lever à 6h30 un dimanche matin. J'ai rendez-vous avec HEYO à la Cipale vers 8h30. Comme les braves sont matinaux, nous nous retrouvons "par hasard" dans la station Dausmenil. HEYO est accompagné de Lofti et de Richard, 2ème au classement provisoire du Paris Running Tour VH2.

L'échauffement va être aux petits oignons avec des coureurs de ce niveau . Arrivée à la Cipale, nous déposons nos affaires à la consigne. Sauf que pas moyen de retrouver HEYO et Lofti après leurs retraits de dossards. Je recherche un maillot rouge de l'ASA Maison-Alfort, mais aucun phare ne pointe son nez à l'horizon.

 La cipale

Pourtant ce n'est pas encore la grande foule dans la cour arborée de la Cipale. Avec Richard, nous partons donc nous échauffer tranquillement autour du lac Dausmenil. Nous traversons le vélodrome qui servira de théatre à notre arrivée. Pendant ce petit tour de chauffe, on croisera Francky et Devrig en grande forme. La température est idéale, le vent un peu fort mais le temps et le terrain sont propices aux performances .

 arrivee-12eme.jpg

En avant les gringos

Dans le sas de départ, je me place derrière Marianne Fougère, qui termine tout ses 10km en 42'. J'avais réussi à la suivre la semaine dernière sur la course du Château; je vais donc tenter de réitérer pour arriver en en 42'59 par exemple.

Et pan. Dès le départ le rythme est très soutenu. Un coup d'oeil au cardio qui me dit 95% après un peu plus d'un kilomètre. Ca à l'air d'être parti plus vite que la semaine dernière. Mais il y a aussi moins de monde au départ. Je bipe les kilomètres mais sans regarder ma montre. Tout ça à l'air de bien tenir.

Un peu après le km4, un bénévole est en train de donner les positions des féminines. J'entends 5,6,7. Marianne est donc 7ème, la 6ème est 10m devant et la 5ème à 20m. Et là, c'est le drame : Marianne joue les points, elle accélére pour passer en 6ème position. Je m'accroche difficilement, et lorsqu'elle prend la 5ème place, elle m'a prit 4m. Plus moyen d'accélérer: je suis grillé . La septième fille va même me repasser ainsi qu'une ou deux autres.

Il était une fois à l'ouest

Le moral défait, les jambes lourdes et le souffle court, la fin de ce cinquième km est dur . Mais le chrono apparaît est là, la flamme se rallume... un peu. Je prends une bouteille d'eau au ravitaillement, pour quelques gorgées et c'est reparti. Ce n'est plus la même vitesse, mais je dois être aux environs de 13km/h.

J'applique consciencieusement l'idée des petits objectifs émise la semaine dernière. J'accélère jusqu'à l'angle là-bas et je souffle un peu. Je tente de m'accrocher à tous les coureurs qui me passent à un rythme "raisonnable". Je reste au contact du coureur au t-shirt vert fluo. Si bien que même grillé, je me retrouve au km9 sans avoir vu le temps passer. Là c'est carrément la guerre. Je placerai même une accélération à un coureur qui voulait me doubler. A l'arrivée sur le vélodrome, j'arrive encore à accélérer pour un sprint final que je n'aurai pas oser imaginer 5 km plus tôt.

 arrivee-ljs.jpg

Photo arrivée : Claude (merci à lui) 

Le chrono implacable donne son verdict : 43'56. Ah ben ça fait une minute de perdu en 5km... Mais c'est 3s de moins que l'année dernière .

A l'arrivée, je retrouve Lofti, HEYO, Ludovic et Willy pour refaire la course. On en profite pour faire deux/trois photos souvenirs! 

 Heyo et Lofti

HEYO et Lofti contents de leurs courses. 

 Willy et LongJohnSilver

Et moi fier d'avoir rattraper Willy, premier ce matin. Mon fils me faisait remarquer que si je l'avais rattrapé, c'est que le premier c'était moi. Puis après un petit temps de réflexion, il me demande si c'est normal le sac à dos pour courir. Pff, même plus moyen de passer pour un grand sportif auprès des enfants .

Et pour quelques secondes de moins

Les temps de passage sont intéressants :  4'13 en moyenne sur les 4 premiers km (merci Marianne), puis 4'49 pour rejoindre le km5, 4'10 au km6 (effet de l'eau ou borne km5 un peu en retard), et environ 4'31 à tous les km suivants. Le dernier est bouclé en 4'26, avec l'accélération avant l'entrée sur le vélodrome. Il semblerait donc que 4'13 au km soit actuellement mon maximum, et je ne suis même pas sûr de le maintenir 10km.

Mis à part cette piètre performance, je me suis bien amusé. Et j'irai me dégourdir les jambes aux 10km du Xème en essayant de ne pas griller cette fois.

Merci au SAM Paris 12 pour l'organisation de ce 10km bien plat dans Vincennes et pour ce final sur le vélodrome.

Les photos de Thierry

Les photos de Claude

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran