Récit de la course : Grand Trail des Ecrins - Etape 1 2011, par Fimbur

L'auteur : Fimbur

La course : Grand Trail des Ecrins - Etape 1

Date : 18/6/2011

Lieu : Vallouise (Hautes-Alpes)

Affichage : 879 vues

Distance : 44.5km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Grand Trail des Ecrins - Etape 1

Grand Trail des Ecrins – Etape 1 

Vendredi, fin d’après-midi nous arrivons à  Vallouise. Le temps de s’installer à l’hôtel Edelweiss (n’hésitez pas à y aller, très bien ,très sympa) et nous partons récupérer le dossard. Ça va vite, y a pas grand monde. Coup d’œil à la météo, annoncée « maussade », bon ben ça devrait aller.

Après un bon repas, je prépare mes affaires avec l’option pluie possible.

 

Samedi matin, au petit déjeuner, il fait gris mais bon. Chouette si ça tient. Surprise, à 7h de mat’ certains viennent déjà en tenue (départ à 9h30), stressé les gars ?

Nous échangeons avec Arnaud, venu de Boulogne sur mer, il a besoin d’être emmené au départ, allez zou rencart à 8h45.

A 8h40 la pluie démarre ! ça va passer. A l’Argentière la Bessée, briefing de l’organisation : « vous serez mouillés, là attention y a un tronc dans le torrent, mais faut faire gaffe, la descente truc, faites attention, … », heureusement les retrouvailles avec la bande de Ternay est plus joyeuse.

9h30, top départ, il ne pleut pas beaucoup. Faut encore rêver, en fait de la journée, dès qu’on sèche un peu, une nouvelle radée tombe. J’enlèverais le KWay à 10km de l’arrivée seulement.

 

Placé en fin de peloton, je démarre bien assez vite pour moi 10km/h, dans une montée sur bitume, je vois une dizaine de coureurs derrière moi. J’aperçois Arnaud, un petit signe pour s’encourager.  C’est parti pour l’ascension, je vois Michel déjà parti en bonne forme.

L’ascension se passe bien, tranquille. Tiens c’est l’ami Bicshow qui est là, on discute un peu, ça fait un moment qu’on ne s’était pas croisé. Dans la montée les écarts se creusent assez vite, donc chacun peu monter à son rythme. Agréable. Tiens il ne pleut plus. Col de l’Aiguille, 2 bénévoles sympathiques nous encouragent, une belle petite descente pas technique, un beau lys orangé comme annoncé par l’organisation. Nous repartons en montée en direction du col d’Anon, passage sous des rochers, c’est chouette par ici. Tiens il pleut !

Une petite descente où je rattrape 2 coureurs, l’un semble déjà bien fatigué, l’autre, nous allons faire route ensemble pendant un bon moment. Lui devant dans les montées, moi le rattrapant et le dépassant dans les descentes. Tiens il pleut fort !

La descente au 1er ravito se fait au départ sur une large piste forestière, je tiens le rythme mais bof ça ne m’inspire pas cette partie. Ah enfin nous tournons dans un single track bien boueux, là ça devient rigolo, autant prendre la pluie du bon côté.

Arrivée au ravito, bénévoles toujours aussi sympa. Je prends mon temps, un peu de nourriture, remplir le camel,.. bref 8’ de pause.

Arnaud re pars devant moi, je l’apercevrais un moment, puis il finira avec une 10aine de minutes d’avance. Et oui, la montée au Lac des Poutilles est longue et mon rythme n’est pas super. La pluie continue, et en arrivant au sommet, c’est pire, avec les lunettes pleine de buée, ça devient un peu galère pour suivre le balisage. A un croisement, je mets un peu de temps à repérer la bonne direction, ma seule hésitation du we, du beau boulot de balisage.

 

Je m’attendais à un profil plutôt descendant, mais c’est beaucoup de faux plats jusqu’à Puy St Vincent. Je me fais doubler un peu avant le ravito, il tiens le rythme lui. Tiens il ne pleut plus.

Après le ravito,4’ de pause,  je me sens mieux et repars en essayant de courir un maximum, malgré quelques petits coup de c… bien raide à mon goût !

J’ai enfin enlevé le kway !

Arrive la descente, single track en forêt, bien boueux, je prend un grand plaisir dans cette descente, vitesse, dérapage, … c’est cool ! j’adore !

Je reprend 3 coureurs dans la descente, je ne pensais pas qu’il y avait du monde si proche J puis je passe à côté d’une superbe cascade. Le chemin pars en direction de Vallouise, bien inondé le chemin ! de l’eau jusqu’aux chevilles, chouette ça décrotte un peu les chaussures.

Je vois le panneau de randonnée « Vallouise 15minutes », ça signifie une arrivée dans les 5 – 7 minutes. Vite un petit coup de fil à mes chéries pour prévenir.

Et voilà, le village, quelques passants (coureurs déjà arrivés ?) encouragent, et zou la dernière ligne droite.

7h18, pour une prévision en 7h20, on peut dire que je m’améliore J

158ème eh pas mal, bon sur 178 classés J

 

Même si le temps a été pourri et n’a pas permis de voir la beauté des paysages, je suis satisfait d’une bonne gestion, de ne pas être fracassé. La question ne se pose pas, demain je re pars pour l’étape 2.

 

Après la douche, on retrouve les copains au bar « Alphand » pour une bonne bière de récupération. Ils ont tous bien carburé entre 6h30 et 6h45.

 

Une bonne pasta party bien sympathique et zou au dodo.

 Fimbur

1 commentaire

Commentaire de yves_cool_runner posté le 25-06-2011 à 23:29:00

Trop fort ce genre de truc sur 2 jours. Bravo Franck, t'as la caisse. Ca va fumer à la prochaine Sainté !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran