Récit de la course : Marathon de Paris 2011, par matos

L'auteur : matos

La course : Marathon de Paris

Date : 10/4/2011

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 551 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Faire un temps

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ma participation au Marathon de Paris le 10/04/2011

 

Pour mon 10ème marathon dont mon 8ème à Paris, mon objectif cette année est simple : Viser à améliorer mon record 2008 de 3h55'55'' et si possible tutoyer la barre des 3h45 ! Pour ce faire, je n'ai pas hésité à m'inscrire à l'objectif « 4h00 », afin de ne pas partir trop vite, ce qui a toujours été le cas jusqu'à présent. Par ailleurs, mon entraînement accumulé depuis l'an dernier pour la CCC et les 24 Heures de Grenoble, ma préparation spécifique pour ce 10ème Marathon, avec beaucoup de fractionné et de sorties longues de qualité me confère une sérénité à toute épreuve ! 

Il fait grand beau, mais la température est déjà de l'ordre de 15° à 8h45 du matin. Ca promet d'être chaud ! 

Départ prudent avec mon ami Jérôme, adhérent au même club que moi (AC Sassenage) et qui signe aujourd'hui son 1er Marathon. Ma fréquence cardiaque n'a jamais été aussi basse (77% de ma FCM sur les 5 premiers kms). Néanmoins, l'allure est soutenue, et nous en phase avec l'allure du « 4h00 », le meneur d'allure étant juste derrière nous. Je perds de vue Jérôme avant le passage au semi, mais la flamme « 4h00 » est toujours derrière moi, pas d'inquiétude donc ! Le semi est passé dans les délais du « 4h00 ». Mais la chaleur commence à faire son effet. A ce sujet, la presse parisienne fait état d'un record de chaleur pour ce 10 Avril 2011 (26,7°C, ancien record 24,7°C en 1894 !). Heureusement, nous sommes régulièrement arrosés par les pompiers qui, avec leur lance à incendie, créent une véritable pluie artificielle, ceci en plus des stands d'épongement qui sont toujours les bienvenus. Je sens donc que je ne pourrais pas augmenter mon allure, sous peine d'exploser ! Je garde donc mon train actuel et j'arrive à maintenir l'allure Objectif « 4h00 » jusqu'au 27ème km environ. A ce moment, sans rien ressentir de particulier, l'allure commence à baisser légèrement. Après je vois, maintenant 20 m. devant moi, le meneur d'allure « 4h00 » qui a du me doubler à l'occasion d'un ralentissement à un stand d'épongement. Je n'essaye même pas de le rattraper pou ne pas me griller et finir dans de bonnes conditions. 

Plusieurs choses me surprennent sur ce 10ème Marathon :

 -         Le public parisien, toujours plus nombreux que les années précédentes et encore plus chaleureux -         Le nombre de coureurs beaucoup plus important à l'objectif « 4h00 » qu'à celui de 3h45 ». J'ai d'ailleurs souvent été gêné pour doubler, et ceci, du départ jusqu'à 200 m de l'arrivée !

-         De bonnes sensations sur tout le parcours. Pas de mur, pas d'envie de marcher, pas mal aux jambes. A un seul moment, dans le 2ème semi, j'ai senti mes jambes « dures », comme pendant les 24 Heures de Grenoble. Je me suis dit « JP, ton expérience 24 Heures va te servir ! » et la sensation a disparu dans le km suivant…

-         La facilité avec laquelle, malgré la chaleur grandissante, j'ai réalisé le 2ème semi qui représente mon 3ème meilleur chrono sur l'ensemble de mes 10 marathons.

-         Le sentiment d'être en train de remonter sans arrêt dans le classement. Je double continuellement, sans être beaucoup doublé (d'après les classements intermédiaires que mon épouse Edith a reçu par SMS, j'ai gagné 2860 places au classement sur le 2ème semi !). Les autres concurrents doivent donc subir la chaleur plus fortement que moi. Ceci est confirmé par mon meilleur classement cette année (15344ème contre 16674ème l'an dernier où j'avais réalisais un chrono inférieur à 1mn30  environ). 

Résultat : La chaleur a très probablement eu raison de mon objectif chronométrique d'être en dessous des 3h55 '55''. Néanmoins, je suis satisfait d'avoir bien résisté à la chaleur importante pour ce début de saison. Par ailleurs, comme vous pourrez le constater sur le tableau comparatif ci-joint, mon 2ème semi est en progression sur l'an dernier. L'avancée en âge (60 ans cette année, jeune VH3 oblige !) n'est pas encore véritablement avérée, me laissant un sursis pour l'année prochaine !

Quant à Jérôme, il finira son 1er Marathon en avec un très beau 4h02, chrono très prometteur pour ses futurs marathons.  

En synthèse : Même si je n'ai pas atteint l'objectif de descendre en dessous de mon record, je ne suis pas pour autant déçu. J'ai bien résisté à la chaleur et mon 2ème semi me laisse envisager encore une marge de progression pour mon prochain marathon…  

Temps réalisé : 4h08'46" avec un passage au semi en 1h59'32'' - Le diplôme 2011 !

Classement : Scratch :15344ème sur 32092 partants et 31169 arrivants – VH3 : 280ème sur 908

 

 

Tous mes récits de courses sur www.jeanpatrickbolf.com

1 commentaire

Commentaire de Pat'jambes posté le 14-06-2011 à 23:23:00

Bravo pour ton marathon, le 3h45 viendra en son temps à la faveur d'une température plus clémente...

On se verra (peut être) au 24h de Grenoble :^)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran