Récit de la course : 24 heures des Yvelines 2011, par leptitmichel

L'auteur : leptitmichel

La course : 24 heures des Yvelines

Date : 21/5/2011

Lieu : Feucherolles (Yvelines)

Affichage : 730 vues

Distance : 0km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le jour du Hamster (Feucherolles inside)

Grand déménagement cette année ! Les 24 heures de Villennes deviennent les 24 heures des Yvelines et déménagent sur Feucherolles

Pas spécialement attiré par l'ancien parcours que je trouvais trop cassant, l'idée d'un nouveau site et d'un nouveau tracé a tout de suite réveillé le circadien qui someillait en moi.

Pour une fois qu'un 24h se fait à 20mn de la maison, pas question de le louper. Et quand on sait qui l'organise... il n'y a plus à hésiter

C'est donc sur un tout nouveau tracé de 1286m que je vais aller faire le hamster. Objectifs... Faire le non stop et passer les 150km.

" Le jour du Hamster (Feucherolles inside) "

 

24 heures... Ca fait un moment que j'avais sorti ce type d'épreuve de ma tête.
Un premier tour en circadie avec 120km, un autre en 2006 avec 144 et une gamelle en 2007 avec un arrêt au bout de 11h en raison d'un "mental" défaillant.

Trop dur, pas fait pour moi, pas de plaisir...
Pendant 4 ans ça ne m'a pas manqué. J'avais d'autres envies d'autres objectifs... mais pas l'envie de courir 24 heures sur du bitume à tourner en rond comme un hamster.

Et puis voilà que l'envie revient. Pas seulement l'envie de faire un 24 heures, mais l'envie de courir longtemps... marcher, courir, progresser, peu importe.

Le challenge qui me vient en tête est simple... faire du non stop, ce qui doit me permettre au passage de passer cette barre des 150km.

Au fil des mois l'envie est toujours là. l'envie d'aller courir le soir tard après le boulot cet hivers, l'envie de courir tout court.

En plus ma saison s'y prête. Cette année je m'oriente d'avantage vers du long plutôt plat, donc un 24h tomberait pile bien si il y en avait un vers mai juin. Après c'est aussi une question de localisation, parce que la logistique autour d'un 24h est d'autant plus simple que la compétition est près de chez vous.

Dans un premier temps j'avais envisagé d'aller sur le tout nouveau 24 heures d'Orléans qui devait avoir lieu en juin, mais cette première édition a du être décalée à l'année prochaine. Dommage parce que Orléans c'est une bonne heure de la maison, donc pour le retour après la course c'était plutot pas mal.

Il existe bien un 24h à quelques kilomètres de la maison, à Villennes, mais pour y être allé accompagner des copains sur les éditions précédentes, je me suis toujours dit que c'était un parcours bien trop cassant pour ce type d'épreuve.

C'était sans compter sur les idées de JL et de Nadine... Et voilà que cette année ils déménagent pour venir s'implanter à Feucherolles. Un premier site est trouvé que je vais reconnaitre un samedi matin. Pas facile facile, mais bien plus roulant que le circuit de villennes.

Coup du sort 2 mois avant la course il faut changer de site pour des raisons d'accès à un stade. Un nouveau circuit est tracé toujours à feucherolles

Pendant ce temps je profite des sorties d'entrainement de la bled runner team (ex Xtrem' team) qui se prépare pour le MDS et j'évoque ce 24h régional...
Là surprise, car rapidement l'idée fait le tour et nous voilà 7 ou 8 partants, prêts à découvrir ce type de course, car à part moi, seul Fred a déjà gouté de la circadie.

Bref la course se met en place. Je profite encore une fois d'un samedi matin pour aller avec Fred et un de ses copains tester le nouveau circuit. On se fait une sortie de 1h30 pile à 10km/h. Pour moi les sensations sont bonnes. Fred aime pas trop ce tracé, moi je l'ai déjà totalement intégré...

Les dernières semaines passent vite, trop vite, et l'entrainement est limité pour cause d'emploi du temps surchargé. Pas trop grave. Le foncier est là et surtout la motivation et l'envie sont intacte

J 0 - L'avant course

J'arrive sur place vers 8h00. le grand nombre de participants (+ de 80 sur le 24h, sans compter le 6h et le 12h, au lieu de la petite trentaine habituelle) fait que le petit parking est déjà plein. Tant pis. Je me gare à 200m du départ sur une place en bord de circuit, comme ça j'aurais accès facilement à mes affaires à chaque passage.

Sur place je retrouve les Bled runners, avec Phil, blessé au MDS et qui a du déclarer forfait pour la course, mais qui va nous faire une assistance tip-top, Malte et Ela, avec qui j'étais déjà à l'Ecotrail, Fred, qui reprend la CàP après quelques mois de pause, Steph, qui se lance dans la cage à Hamster, Guy, notre ancêtre, maître es MDS, qui a finalement décidé de tenter l'aventure, et puis il y aura nos accompagnateurs d'un moment, Guizmo, qui aurait du courir avec nous, Cricri, Foued qui va se faire 140 bornes (de voiture) juste pour nous accompagner quelques tours... bref c'est un ensemble indissociable qui se crée sur cette épreuve.

Il y a ensuite tout le réseau de connaissances tissé au fil des années à trainer dans ce type d'épreuves... Des Kikoureurs, des UFOs, des ADDM, ou de simples connaissances sans lien avec une communauté web. Je fais comme ça la connaissance de Jean Marc Bordus... un vrai champion, mais qui est là aujourd'hui, non pas pour venir faire exploser le compteur, mais juste comme assistant de pascal... Et eux deux ne représentent pas n'importe quel coureur, puisque ce sont eux qui préparent le 24 heures d'Orléans dont je vous parlais tout à l'heure.

Je retrouve donc ainsi tout un tas d'habitués, dont le Bagnard, qui était célèbre par son costume (et ses bières) et qui maintenant doit gérer de la concurrence, ch'ti grincheux que je ne connaissais pas et que je rencontre pour la première fois, Steph28, mon capitaine d'équipe du raid 28 2010, Tonio, qui arpente tous les ultras qui trainent, Pascal que je n'avait pas revu depuis longtemps, et qui remportera le 6h, Bruno, qui a connu l'épopée des Tontons Flingueurs en 2010, Xavier rencontré sur la Trans 333 et qui rentre juste de l'Ultra Trace de St jacques... Difficile de citer tout le monde, sans parler là encore, de celles et ceux qui passeront nous saluer pendant la course ou faire quelques tours avec nous, juste pour le plaisir.

Bien sur il y a l'équipe d'organisation, JL et nadine en plein taf, un peu pris de court par le succès de cette nouvelle édition, et toute l'équipe de bénévoles qui bossent avec eux et qui vont s'occuper de nous pendant ces tours d'horloge.. Mais je continue à dire que tous ces coureurs ici rassemblés, c'est quand même un joli cadeau pour les remercier du boulot réaliser depuis ces années.

Je refais un tour de circuit en marchant pour me mettre "dedans" puis je file m'équiper.

D'ailleurs si vous voulez voir à quoi ressemble ce satané circuit, venez donc le découvrir en photos

La météo s'annonce chaude pour la journée de samedi, le risque d'orage prévu la nuit ces derniers jours a été levé, et on attend le retour du soleil, mais un peu plus frais dimanche.

Le départ étant prévu à 10h, j'opte pour une tenue d'été.

Le détail est dispo dans la fiche équipement

Pour faire simple, TS manches courtes, cuissard, casquette avec saharienne, lunettes et chaussures Saucony.

Je reviens sur l'aire de départ pour le briefing d'avant course, puis tout le monde se place dans la zone de départ.

Tranquillement je vais me placer dans le dernier tiers histoire de ne pas être tenté de partir trop vite.

TOP Départ

C'est parti. Les coureurs sont lachés pour ce premier tour de circuit.

J'essaie de rester tranquille, mais la présence du 6h, du 12h et des relais fait que c'est parti super vite. Même en freinant je suis au delà du raisonnable. Je m'efforce donc de lever le pied, exercice toujours difficile en début de course.

Le premier tour est vite avalé. Sur la fin je tombe sur Domi et Taz passés en voisins... Je m'arrête quelques instants (ben oui, mais pour eux je l'ai fait) puis j'essaie de me reconcentrer sur ma course.

Passage au premier comptage... plus que 116 tours pour l'objectif !

Les tours suivants vont passer sans soucis, forçant le ralentissement et commençant l'alternance de ravitaillement. Comme il fait déjà chaud, j'ai décidé de m'arrêter au bout de 3 tours pour boire puis 2 tours pour boire et grignotter...

Côté ravito, j'ai fait light. je n'ai absolument rien apporté en dehors d'un bouteille d'eau gazeuse dans la voiture. Je fais comme en raid, je m'adapte à ce que je trouve sur place, donc là je ferai avec ce qu'il y aura au ravito.

Remarque sur les temps de passages... Les tours sont comptés environ à l'heure pile (à quelques minutes près), ce qui fait qu'on peut passer à 15h01 et voir son tour compté dans l'heure précédente, ou passer à 15h03 et avoir un tour de moins. Pas grave au final, mais ca peut expliquer parfois des écarts en nombre de tour par heure

Les 4 premières heures de course se font au train tout en courant. La chaleur monte, le bitume chauffe aussi, et depuis la deuxième heure je passe au ravito un tour sur 2 pour boire et grignotter. J'alterne eau gazeuse, eau plate et coca.

1ère heure de course : 27ème, 8 tours, 10,2 km
2ème heure de course : 31ème, 15 tours, 19,2km
3ème heure de course : 33ème, 22 tours, 28,2km
4ème heure de course : 35ème, 29 tours, 37,2km

Vers 4h30 de course je prend un coup de gourdin... Plus de jus, tout retombe.
Je me vois obliger d'attaquer cette période en marchant... pas moyen de faire autrement. Je me dis que c'est un coup de moins bien et que ça va repartir, mais ça dure.
J'arrive à tenir un rythme compatible avec mon objectif rien qu'en marchant d'un bon pas, mais je dois avouer que ce passage difficile aussi près du début de la course m'a fait me poser des questions et que je me suis demandé si je davis continuer...
Sauf que l'expérience va (enfin) payer et que je vais rester en piste. En marchant, mais en piste pendant à peu près 2 heures.
D'un coup, les sensations reviennent, je commence à relancer doucement dans certaines sections du tour, puis un peu plus et voilà la machine reléncée.
Bilan, je reste dans mes objectifs (jamais fait de tours en plus de 12mn30). Je ne sais pas si c'est le contre coup du départ un peu rapide ou bien l'effet de la chaleur, mais le plus important est que ce soit passé.

5ème heure de course : 39ème, 34 tours, 43,6km
6ème heure de course : 41ème, 41 tours, 52,6km

Dans l'après midi Christian vient nous rendre visite... on fait un tour ensemble que je vais marcher, puis je relance un peu la machine

Désormais, j'alterne marche et course. Je marche souvent dans le long faux plat avant la zone de pointage ce qui me permet d'arrivé "posé" au ravito.

7ème heure de course : 38ème, 46 tours, 59,0km
8ème heure de course : 36ème, 50 tours, 64,2km

C'est par là je crois que Steph 28, mon équipier du raid 28 2010 a stoppé l'aventure... Parti peut être un peu vite, il préfère mettre le clignitant après 68 km de course.

9ème heure de course : 36ème, 56 tours, 71,9km
10ème heure de course : 33ème, 61 tours, 78,3km

Régulièrement je vois les coureurs qui commencent à faire des pauses dans la zone de repos. Trop dangereux pour moi. Si je m'installe dans une des chaises longues, c'est fini je ne repartirai pas. Je vais donc essayer de rester dans mon conditionnement qui est de ne pas quitter le circuit ! ! !

11ème heure de course : 34ème, 66 tours, 84,8km

Avec la tombée de la nuit, JL nous demande de porter des tenues claires, car même si le circuit bénéficie d'un éclairage public, certaines zones sont un peu sombres.
Je fais un arrêt express à la voiture pour remplacer mon maillot Extrem'team par le maillot manches courtes blanc UFO.

12ème heure de course : ?ème, ? tours, ?km

Malte décide de stopper l'aventure à 12h00 de course. Il s'ennuie, Pour lui c'était une découverte de jouer les hamsters et malgré son très bon niveau (8h30 à l'ecotrail en étant parti derrière avec nous au départ) là le fait de tourner sur un circuit fermé ça a coincé... Dommage ! Mais ce n'est qu'un début !

Stephane arrête aussi... Pas facile la découverte des circuits pour ces habitués des raids et des trails... Mais au moins ils ont essayé.

13ème heure de course : 29ème, 77 tours, 98,9km

Je ne sais plus exactement mais je crois que c'est par là que j'ai du faire un tour de circuit avec Land. On est parti en courant tranquillou, et voilà qu'en discutant je ne vois pas le tour passer et on se fait pratiquement tout en courant sans que je m'en rende compte. C'est là que je me suis dit que finalement, un lièvre ou un simple accompagnateur, ça doit quand même parfois bien aider

14ème heure de course : 28ème, 82 tours, 105,3km
15ème heure de course : 26ème, 90 tours, 110,5km

Soyons clairs, je n'ai pas fait 8 tours dans la 14ème heure et 1 dans la 15ème... Cet écart est liè au dispositif de comptage...même si j'ai bien tourné entre 14 et 15 heures j'ai fait 6 tours réels + un terminé juste avant le comptage et un autre passé juste après....

Vers 1h10, je prend un gros coup de fatigue. Je me décide à essayer ici la technique de micro sommeil expérimentée sur les raids longs. Se poser 10mn, juste au moment où on en a besoin.

Au passage près de la voiture je m'arrête donc, m'allonge dans le siège passager installé en couchette et zou... dodo...
10mn après la montre sonne, je me réveille pratiquement frais et dispo. Effet concluant pour le moment.

Je décide de profiter de l'arrêt pour soigner 2 grosses ampoules attrapées (probablement en marchant) un peu plus tôt. Vidage avec la seringue, pansement, bétadine et et un spraradrap spécial.

Je change également de maillot et enfile le manches longues UFO

16ème heure de course : 26ème, 91 tours, 116,9km
17ème heure de course : 25ème, 95 tours, 122,1km
18ème heure de course : 23ème, 101 tours, 129,8km

Nouveau petit coup de mou. Vu que ça a bien fonctionné tout à l'heure je recommence une phase de micro sommeil... Et du coup je refais une passe sur mes ampoules restantes pour que ça tienne jusqu'à la fin de la course.

Avec la fin de la nuit un léger rafraichissement apparait. J'en profite pour enfiler le coupe vent, mais globalement la nuit aura été très douce

19ème heure de course : 26ème, 102 tours, 131,1km
20ème heure de course : 24ème, 107 tours, 137,5km

Le levé du jour redonne un peu de fraicheur à un physique bien entammé. Avec le calcul des tours je sais à peu près ou j'en suis à un ou deux tours près.

En fait j'ai essayé de compter les tours au tout début, puis j'ai abandonné pendant les 12-14 premières heures me contentant d'assurer mon chrono à chaque tour. Maintenant, plus on va approcher de la fin, plus je vais surveiller tout ça, car ça m'énnerverait au plus haut point de rater l'objectif pour un tout petit écart.

21ème heure de course : 23ème, 111 tours, 142,6km
22ème heure de course : 23ème, 115 tours, 147,8km

Entre la 22 et la 23ème heure je passe la barre des 117 tours et donc les 150km. L'objectif est atteint. Pour la première fois je vais me poser au ravito le temps de manger un peu de solide. Jusqu'ici je m'étais efforcé de faire mes ravitos en marchant, mais là je m'autorise ce petit écart.

Désormais tout ce que je vais faire ce sera du rab'

Je vais faire deux tours avec Sorun que je n'avais même pas reconnu, alors que nous avions échangé quelques messages la semaine précédente sur le forum UFO à propos du Marathon de Paris...

23ème heure de course : 24ème, 118 tours, 151,6km

Le tibia me lance. Je ne fais que marcher désormais en boitillant pour ne pas trop tirer sur la jambe mais c'est pas grave. C'est juste que je ne veux pas arrêter avant la fin.

24ème heure de course : 25ème, 121 tours, 155,5km

Dernier passage sur la ligne. J'aurais pu relancer un tour de plus (j'étais dans les délais), mais je suis lessivé. C'est trop bon de profiter du ravito sachant que l'objectif est atteint en regardant les copains terminer.

Là il va m'arriver le truc à la c.. de la fin de course (qui m'était déjà arrivé à St Doulchard). Avant la remise des récompenses et le repas d'après course, je décide d'aller me changer.

Avec la fatigue, j'ai un peu froid, et comme la voiture est à l'ombre, je décide de la déplacer pour la garer au soleil. Là au moins il fait bon.
Comme je suis un peu KO je m'installe quelques instants dans le siège passager (toujours en mode couchette). Je suis à l'abris, au soleil, il fait chaud dans la voiture et ... Rrrrrrrrrrrrrrrrr bonne nuit les petits...

Du coup je me réveillé après les festivités... Et pour arranger le tout comme j'avais déplacé la voiture, personne n'a su où j'étais...
JL, Ndine, désolé de vous avoir fait faux bond de la sorte... Idem à la team... et dire qu'à ce moment là j'aurais enfin pu gouter le ti'punch de phil...

Au passage, la team aura quand même découvert le royaume des hamsters

  • Fred termine à 160,6km... Un jour ça passera... Tu devrais franchir largement les 200...
  • Ela termine 3ème féminine (et première SF) avec 115,2 km...
  • Guy termine avec un peu plus de 109 km
  • Malte fait 98,9 km mais sur 12 heures
  • Steph 77 km


 

Côté bilan, je suis assez satisfait. Les objetcifs sont atteints, et j'ai à peu près réussi à gérer la course, y compris les passages difficile.

J'ai un peu craqué en fin de course (les 5 dernières heures) mais ça me laissera une marge de manoeuvre pour les prochaines éditions

Coté ravito, ça c'est bien passé... Bonne adaptation, un peu de solide chaud (purée jambon, pates fromage...) plein de grignottage alterné sucré et salé, beaucoup de boisson, et pratiquement aucun soucis de digestion...

D'un point de vue logistique, entre la voiture bien située et en secours la zone de la bled runner team, les risques étaient limités... Même si côté organisation j'ai cru comprendre qu'il y avait eu de petits soucis avec les toilettes, c'est vrai que cela ne m'a pas du tout impacté.

Côté assistance, la présence de l'équipe est un vrai plus, même si ce ne fut souvent que par un petit clin d'oeil en passant devant le stand, c'était quand même rassurant de savoir tout le monde là.

Voilà. Après le Raid 28 et l'Ecotrail, c'est donc le troisième objectif de la saison qui se passe bien. Je vais désormais pouvoir me concentrer sur l'épreuve suivante !

Merci d’avoir tenu jusqu’ici…

A+

Le p'tit Michel !

3 commentaires

Commentaire de runner14 posté le 03-06-2011 à 17:35:00

Salut Leptitmichel!Bonne replongé en cicardie!Une gestion millimétrée qui te permets d'augurer de nouvelles aventures en terre connue !Quelques tours ensemble bien sympathique UFOS obligent!:)

Commentaire de Pat'jambes posté le 06-06-2011 à 22:16:00

Intéressé par les 24h, j'ai noté tout plein d'info (la gestion du coup de pompe en marchant, les "micro-sommeil", l'alimentation), merci pour ce CR bien instructif !

Commentaire de leptitmichel posté le 07-06-2011 à 21:07:00

Pas de soucis... c'est fait pour ça ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran