Récit de la course : Trail de Saint-Amant Tallende - 33 km 2011, par nico2938

L'auteur : nico2938

La course : Trail de Saint-Amant Tallende - 33 km

Date : 15/5/2011

Lieu : St Saturnin (Puy-de-Dôme)

Affichage : 889 vues

Distance : 33km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de Saint Amant 2011- 32 km

François Poissonnier nous avait vendu son trail avec beaucoup de conviction! Venez nombreux, c'est un super parcours! Comme je devais enchainer les courses en ce mois de mai, c'était l'occasion idéale de découvir ce coin de l'Auvergne et de se tirer la bourre avec les copains. 

Mine de rien, le plateau était sympa avec un futur représentant de la France aux mondiaux de trail (Yann Curien) , un ancien international junior de cross (Yoan Meudec) et une ribambelle de furieux Auvergnats! Et puis, moi, j'allais essayer de me faire plaisir au maximum sur une course sans pression.

Léger échauffement sur le départ du parcours, on discute un peu et on rejoint la ligne de départ!

Le speaker (excellent, une bible du trail!) fait les présentations et le départ est donné!

Un départ rapide puisque les deux parcours partent simultanément! Dimitri Huard mène un fort tempo et je préfère rester un peu en retrait avec Yann. Les premiers kilomètres sont en montée au milieu des champs et c'est plutôt roulant. C'est vraiment sympa comme coin et bientôt, la première descente se profile. Yann l'attaque tambour battant et on revient sur un coureur. Quelques centaines de mètres plus loin, Yoan rejoint aussi le groupe. Nous, voilà donc regroupé avec Yo et Yann, comme la veille autour de l'apéro! Mis à part, le fait de courir, c'est un peu pareil, on discute, on boit (de l'eau, je vous rassure)!

Une bonne côte arrive donc on passe en mode silencieux! 

On atteint la bifurcation et comme, on le pensait, on se retrouve tous les 3 en tête du grand parcours. On avale une descente rapide pour rejoindre la vallée et hop, on traverse une première fois la Monne. On hésite avec Yoan pour ne pas se mouiller les pieds alors que Yann ne se pose pas de questions. Il arrive donc le premier au pied d'un véritable mur! On court toujours mais c'est vraiment raide. On atteint un chemin moins pentu et là, sous l'impulsion de Yoan, le rythme se durçit!

Je lance à Yo: "T'as vissé, là?" 

Il me répond: "Oui, on va tester Yann!"

C'était probant Yann a sauté mais je m'accroche sans trop de difficulté. On poursuit l'ascension par des chemins roulants, on se croirait presque sur les Causses. Ce n'est pas la partie la plus fun de parcours mais elle s'intègre bien dans l'alternance roulant-technique du parcours.

On rejoint le ravito de la mi course et on attaque la seconde moitié du parcours qui est nettement plus sauvage. A la sortie du ravito, je me ravitaille et on se lance dans la descente à un rythme soutenu avec Yoan. On traverse la Monne et on enchaine les montées et les descentes ainsi qu'un passage superbe le long de la rivière.

Au début, un bénévole nous annonce un passage technique! On rigole un peu avec Yo car ce n'est pas vraiment technique et puis, on comprend mieux. Racines, cailloux, boue et le tout sur un sentier en bordure de rivière donc c'est très humide! Attention, les chevilles! Yo est super à l'aise mais je m'accroche toujours! A la sortie de ce passage, c'est dré dans le pentu à un rythme rapide! Yo fait le tempo et moi, je suis car le rythme me va bien!

On rejoint le plateau et on poursuit notre ballade dominicale à 17 à l'heure! On retrouve une belle descente déjà empruntée au départ et on  redescend pour le dernière fois au bord de la rivière! On traverse sur des palettes! Il faut mieux éviter de mettre le pied entre deux planches! On poursuit notre chemin le long de la rivière mais pour corser un peu, on grimpe contre les contreforts pour redescendre et remonter! En somme, c'est les montagnes russes avec pour moteur nos mollets! Yoan semble facile, à tel point, qu'il veut continuer à grimper alors que la parcours redescend! Je lui signifie son erreur et on file en direction de l'ultime ascension!

Je commence à me poser quelques questions! C'est bien beau tout ça mais il va bien falloir se fighter avant l'arrivée! C'est surtout valable pour moi car le final roulant sera à coup sûr à l'avantage de Yoan! J'attaque la dernière montée derrière Yoan et j'hésite à doubler! J'ai des bonnes jambes et finalement, je place une mine presque au sommet! Je prends 20 mètres d'avance mais Yoan ne lâche pas vraiment et j'ai du mal à relancer fort sur le haut! Au bout de 2 kilomètres, on se regroupe et je décide de me ravitailler en pensant qu'il reste encore une bonne montée (1200 m de D+ à ma montre pour 1500 annoncé par l'orga)! Comme un débutant, je laisse filer 30 m que je ne vais plus réussir à combler! 

On finit à bloc, je vais l'effort pour revenir mais je ne grapille presque rien! Je suis à bloc, on doit frôler les 18 voire les 20 à l'heure dans les faux plats descendants!

Yoan s'impose donc en 2h21'13'' avec 6 secondes d'avance dans un final qui a dû lui rappeler sa jeunesse de crossman.

Yann Curien complète le podium en 2h27'!

C'était vraiment une superbe course! Parcours "coup de coeur", ambiance festive! L'an prochain, il y aura un 40 km et 2000 m de D+ et j'invite tout le monde à le découvrir, ce sera à coup sûr un trail à ne pas rater!

Merci encore à l'organisation pour l'invitation!

 

 

1 commentaire

Commentaire de DROP posté le 16-05-2011 à 23:35:00

Récit super vivant. Et encore un podium, Bravo.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran