Récit de la course : Les Boucles d'Aureil - 21 km 2011, par richard192

L'auteur : richard192

La course : Les Boucles d'Aureil - 21 km

Date : 1/5/2011

Lieu : Aureil (Haute-Vienne)

Affichage : 575 vues

Distance : 22.8km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Que du plaisir...

Les boucles d’Aureil, un nom original qui sonne plutôt bien pour cette classique du circuit haute-viennois. Cette année c’est la 24ème édition, le beau temps est au rendez vous et le nombre de participants également. Le départ est d’ailleurs différé d’un ¼ heure pour laisser le temps à chacun des concurrents de récupérer son dossard.

Je retrouve d’ailleurs quelques potes de foot à l’époque où je jouais dans la région.

J’avais inscrit cette course dans mon calendrier 2011 depuis l’automne dernier, car il est assez rare d’être présent le 1er week end de mai sur Limoges (ça dépend des vacances et donc ça change chaque année). J’en avais profité pour inviter Jean François le mari de ma cousine à s’y inscrire : ils habitent à 500 m du départ.

2 courses sont au programme 11 km ou 22 km : 1 tour ou de 2 tours du circuit qui s’appuie sur le sentier pédestre des pigeonniers composé à plus 80% de chemin dont une bonne partie en sous bois et avec un dénivelé de 200 m/tour.

Le circuit se compose d’une 1ère descente de 2,5 km, d’une remontée de 5 km en faux plat puis d’une succession de petites bosses et descentes : bref un casse pattes où il faut continuellement relancer pour assurer une bonne moyenne. J’espère boucler le 22 km en moins de 1h30 ce qui selon les résultats des années passées devrait me conduire dans les 15 premiers. Objectif ambitieux au regard de ma préparation de la semaine constituée de repas bien arrosés midi et soir en famille ou entre amis. Vous l’aurez deviné, je suis originaire de Limoges.

 

Il y a foule, pas facile de se placer en bonne position sur la ligne de départ pour éviter l’embouteillage. Avec 340 participants et une chicane resserrée après 200 m, ça va partir à 200 à l’heure.

 

p1010068.jpg

Le départ est donné et j’accélère vivement pour me placer dans le groupe de tête, je parcours le 1er km à plus de 17 km/h ce qui me permet d’être dans les 15-20 premiers. Dès la 1ère montée, une dizaine de coureurs me dépassent mais je décide de maintenir mon rythme sans tenter de rester au contact, la course est encore longue. Au profit des quelques bosses à la fin du 1er tour, je commence à reprendre une partie des concurrents qui m’ont dépassé précédemment. Je boucle la fin du 1er tour en environ 43 min, pas mal par rapport à mon objectif mais la marge de manœuvre n’est pas importante. Je sens que j’ai les jambes pour maintenir le rythme jusqu’à la fin. La longue montée fait quelques dégâts devant moi et me permet de récupérer 3 concurrents. Néanmoins, le dernier revient fort juste après, me repasse et accélère. Je le garde en ligne de mire ce qui me permet de conserver un bon rythme.

A 2 km de l’arrivée, on m’annonce 9ème donc pas question de lâcher cette place. Dernier km, une petite montée et puis les 500 derniers mètres que j’effectue au sprint sous les encouragements de ma cousine et son mari. La 9ème place est conservée avec un temps inférieur à mon objectif : cool ! Un bilan donc plutôt positif, même si comme souvent j’ai l’impression à l’arrivée de n’avoir pas tout donné. Félicitations à Jean François qui visait l’heure pour parcourir le circuit et qui finalement l’a bouclé en moins de 55 min.

 

Côté parcours et organisation rien à redire, effectivement avec 24 éditions au compteur, l’organisation est bien rôdée. Le parcours est sympa, pas trop difficile et très roulant. Peut être que de l’organiser en sens inverse une année sur l’autre apporterait un peu d’originalité. Je pense surtout à ceux qui viennent chaque année.

 

Après une bonne réhydratation, c’est au tour des jeunes de participer à leur course. Thomas, le fils de ma cousine remporte son épreuve et récupère son lot fièrement et se disant le champion du monde des CE2 !

Nous rentrons, chez eux pour un repas tranquille en compagnie de ma femme et les enfants. Puis, vers 16h c’est le départ vers l’Isère : eh oui les vacances en Limousin sont terminées.

1 commentaire

Commentaire de the dude posté le 04-05-2011 à 12:15:00

01H27 sur un semi avec 400m de D+!!!
Ben dis donc t'as envoyé du très lourd!
T'iras faire un petit tour en Haute-Vienne dans la semaine du 20-25 juin, on dirait que ça te met dans de super bonnes conditions :0)

Détail amusant: sur le site de la course, dans les résultats ils ont mis La Buisse dans le Jura !?!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran