Récit de la course : L'Escrapade de la source à Journans - 18.5 km 2011, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : L'Escrapade de la source à Journans - 18.5 km

Date : 10/4/2011

Lieu : Journans (Ain)

Affichage : 1004 vues

Distance : 18.5km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La toux pique.

La toux pique.

 

Nouveau parcours de 18,5 kms, c'est tentant.

Je suis donc à Journans pour le trail de l'escrapade nouvelle version.

J'y retrouve vite les kikous, Denis Joshua01, Franciss, Sylvain01, Nico01, Xavier18, Le Hérisson, Koolbibis.

 

Je suis déjà inscrit et malgré cela il y a plus la queue aux préinscrits qu'aux inscrits sur place.

Ca recommence : on me file un tee shirt trop court. Ca commence à bien faire tous ces shirts que je ne pourrai jamais mettre.

Pourquoi ne pas demander aux préinscrits la taille, comme ça quand ils arrivent ils ont un tee shirt qui leur va.

Bref débat sans fin.

 

Je suis en plein dans ma bronchite et dès les premières foulées d'échauffement avec Sylvain, je tousse. Ca va être la galère.

Nico se remet de sa crève également.

 

Je retourne à ma caisse et me prépare.

Cette fois ci cela sera tee shirt, casquette (kikourou) et porte gourde.

L'insolation de Douvres ma servit de leçon.

 

Nous sommes tous au départ et les gars d'Ambérieu marathon sont devant.

Je ne les ai pas vus avant tant pis.

Il y a Sébastien Gautier, Philippe Courthaliac.

 

Pierrot était là tout à l'heure mais a du partir chez lui où l'on va passer pour le dernier ravitaillement de la course à Gravelles.

 

Nous partons tous ensemble, les sept et les 18 bornes et demi.

Je suis Denis mais pas longtemps.

Il a la patate et file au loin.

Il revient de l'éco trail de Paris, 80 kms, où il a terminé 3° v3.

 

Le single qui suit les petites rues du village est sympa.

Nous filons sur un chemin maintenant et tout le monde me double.

Vraiment pas le top.

Dès que j'accélère, je tousse.

 

Au bout c'est la montée dans le champ.

On alterne marche et course.

 

Arrivés en haut, il y a un bout de bitume et plein de coureurs me passent.

Mais qu'est ce qui se passe.

Pleins de gars se sont trompés et taillent pour rattraper la tête de course.

Roger Lenourry me l'explique en me doublant et en rageant un peu.

 

Cela remonte sur un chemin caillouteux.

Bernard Rinaldi me passe en me regardant surpris.

Gérard Jamot va en faire de même peu de temps après.

Pas fier le Gibus.

 

En haut c'est le ravito.

Je fais gaffe de ne pas me prendre la barrière. Pas comme il y a quelques éditions.

Fabrice me passe juste avant et je le repasse car il s'arrête pour boire.

 

Sur la butte il va s'éloigné devant pour de bon sans s'être moqué de moi avant avec ma toux.

"Mais tu vas mourir, Gibus !"

 

Je suis avec une fille qui a la même allure que moi.

Je parle de la foulée pas de l'état physique.

 

C'est la descente et la bifurcation entre les deux parcours.

A gauche pour le 18. La fille me suit.

 

Deux, trois gars me passent mais pas plus. Apparemment  j'ai trouvé mon rythme et ma place chez les toussoteux.

Jean Claude Bermann me passe, sacré Vétéran 4. Petite discussion amicale. Brave type. Il a de beaux restes.

 

Cela redescend et sur la route nous remontons avant de tourner sur la droite dans une grosse montée.

On remarche. Tout d'un coup, je m'aperçois que j'ai oublié de mettre mon dossard qui est resté dans la voiture. Vraiment à la rue, le gars.

 

Arrivés en haut, cela ressemble au sommet de la première côte.

Très vite cela part en avant dans une longue descente bien pentue.

Les gars devant moi courent à la même vitesse.

La vue est belle.

 

En bas une partie de route avant de nouveau une montée en chemin.

Descente vers la route.

C'est à gauche, nous dit un bénévole, ravito dans 500 mètres.

 

Nous remontons sur le macadam et arrivons à Gravelles.

Pas de Pierrot qui est reparti à l'arrivée.

Fred est là. Ah enfin me dit-il, j'ai failli partir.

Rires.

Un coup d'eau et cela repart en montée dans les bois.

J'ai la patate et contrairement aux autres, je cours.

 

Je reste en équilibre respiratoire et je ne tousse plus.

Ca me fait un peu raler de voir la forme que j'ai en montée.

Dès que cela redevient plus plat, je ne peux pas accélérer.

 

J'ai retrouvé la fille du début et faisons la course un peu ensemble.

Elle n'est pas loin derrière moi.

 

Nous entamons une descente vers Journans et intérieurement j'espère que ce n'est pas celle qui faisait partie de l'ancien parcours quand la course ne faisait que 10 bornes car elle était vraiment dangereuse avec ses cailloux.

Mais non ce n'est pas ça qui nous est proposé mais ça descend quand même.

 

Ca y est Journans est là et je franchi la ligne en allant de suite dire que je n'ai pas mis mon dossard et de donner mo nom. Il n'y aura pas de problème, sympa.

 

Je suis 105° en 1h51 loin du compte, mais bon je l'ai fait.

Tout en toussotant, je file au ravito.

Gérard vient aux nouvelles, ne comprenant pas pourquoi il est devant.

Voyant mon état il comprend vite.

 

Nico s'est blessé et a abandonné.

Yannick Chichoux a gagné haut la main.

 

 

 

 

Denis a gazé de même que Jacques.

Sylvain a bien tourné. Fabrice a continué sur son rythme et a fait une belle course. Xavier s'est éclaté. Francis arrive crevé mais content.

 

Denis nous paye la bière car il arrose son départ en retraite.

Bernard et Gérard sont à côté, ça va mieux là me disent-il ironiquement.

Oui, je ne pensait qu'à ça pendant la course, en leur montrant ma bière.

 

Les résultats sont bien longs à venir et pas mal de coureurs sont partis.

Je jette un coup d'œil voir si ils ont bien rectifié ma place. Il n'y a pas de pb.

 

Petite discussion sympa avec l'organisatrice et Denis.

Parcours vraiment sympa à refaire en forme.

 

 
 
 
 
 

 

 

3 commentaires

Commentaire de Sylvain01 posté le 23-04-2011 à 08:04:00

Merci Gibus pour ce long CR.

Journans est une course finalement assez roulante pour coureur en grande forme...

L'organisation est parfaite et le parcours magnifique.

A faire absolument !

Commentaire de lulu posté le 23-04-2011 à 21:21:00

Depuis le temps que je le dis qu'il faut demander à la taille à la pré-inscription....
En + ça aiderait les organisateurs pour la commande !!!!!
Moi, aussi, j'en ai marre de faire la collec' des tailles M !!! Et, TOC !!!!!!!!!!

Commentaire de Eric Kb posté le 01-05-2011 à 10:49:00

Pourquoi tu râles après les maillots ??? Tu n'en as pas besoin puisque tu cours sans dossard !!!! Sacré Gibus! Merci pour ce Cr, tu as bien mérité ta bière !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran