Récit de la course : La Corrida du Muscat 2005, par emma

L'auteur : emma

La course : La Corrida du Muscat

Date : 4/12/2005

Lieu : Lunel (Hérault)

Affichage : 1109 vues

Distance : 10km

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

corrida du muscat

J'arrive et c'est la panique , ça grouille de partout et c'est mon premier 10km ;une question: vais-je les tenir? Ou trouver les dossards ? Un problème avec ma licence pas encore arrivée et ou est mon certificat médical ? Je repars chercher mes papiers pendant que Juan , Hubert , Odile et les autres s'échauffent déjà . Je cherche un coin pour me changer. Ouf,voilà ,Sandrine,un petit tour dans sa voiture et c'est le départ de la course. 3 secondes pour m'échauffer et nous voilà partis...
Je démarre trop vite me laissant entrainer par la masse de courreurs préssés. Hé! ho! les gars! Attendez-moi! mais ils n'ont pas l'air de m'entendre alors je suis Odile ,( qui a elle 10 ans de course dérrière elle et les 100 km de millau à son compteur).
Jusqu'au 2ème km , Odile est toujours devant moi , je suis rassurée.Pourtant , doucement, je la vois s'éloigner loin devant moi m'abandonnant à mon propre sort, alors je me mets dans un petit groupe derrière moi qui court à mon rythme.
Des interminables lignes droites sur route me fatiguent ,il n'y a t'il rien d'autre ? Ha! Un petit chemin sur la droite et du ravitaillement, ouf ! je bois un verre et je mange un sucre (pas super comme ravitaillement mais bon ! ) et je repars... En serais-je déjà au 5 ème kilo (en tout cas c'est Juan qui m'avait dit que dans les courses de 10km ,le ravittaillement était au 5ème kilo!)
Je continue et ha !enfin l'arrivée ! YOUPI! quoi ,non , il faut faire 2 fois la boucle!! Gros coup de blues!! Bon , on continue...
Au 6ème kilo ,tout le monde me double .Moi ,je craque , je marche et laisse tomber; pendant qu'une bande d'enfants me crient à plein poumon de continuer. Ils ne sont pas à ma place quand même, ils ne savent pas ce que je ressens...
Et voilà qu'une coureuse du "cap melgueil" passe dérrière moi et me stimule d'un sourire et de quelques mots d'encouragement. Moi,abandonner? Jamais... J'ai payé pour courir , je dois finir quelqu'en soit le prix . Alors , je repars, heureuse , derrière elle.
La course me semble interminable mais elle est à coté de moi et je cours . 9ème kilo , ravitaillement pour la saconde fois , elle me dit qu'elle va me quitter pour se ravitailler. Je lui répond que moi aussi j'ai besoin de boire. J'avale trois verres , elle aussi ,on mange un peu et elle m'attend pour repartir ensemble,quel bonheur...
Elle me quitte à 500 m de l'arrivée pour partir en solo. J'arrive enfin heureuse d'avoir terminée la course et d'être sur la liste 321ème sur 370. Je peux enfin rejoindre mon groupe et manger à ma faim. Je ne saurais pas le nom de cette femme mais elle vient me voir à la fin de la course pour me féliciter ... Merci à vous , madame ;
sans vous,je ne terminais pas la course... Au prochain 10km...

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran